The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX MEMBRES DU COMITÉ D'ORGANISATION
DE LA "CONFÉRENCE INTERNATIONALE BETHLÉEM 2000"*

Vendredi 19 février 1999

 

Excellences,
chers amis,

Je vous souhaite une cordiale bienvenue ce matin, à vous, membres du Comité d'Organisation du Forum international «Bethléem 2000». Je salue en particulier Monsieur l'Ambassadeur Ibra Deguène Ka, Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations unies et Président du Comité, ainsi que Sir Kieran Prendergast, Sous-Secrétaire général des Affaires politiques et Représentant du Secrétaire général des Nations unies.

La ville de Bethléem suscite des souvenirs remontant très loin dans l'histoire de l'ancienne Israël, à la figure du roi David (cf. Sm 16, 13). Pourtant, c'est la naissance de Jésus-Christ, fils de David, qui confère à Bethléem sa place unique dans l'esprit et dans le cœur du monde. L'Evangile de saint Luc rapporte qu'à la naissance de Jésus, les anges chantaient des chansons de paix sur la terre à tous les peuples de bonne volonté (cf. Lc 2, 14). Et bien que l'histoire de Bethléem depuis lors ait souvent été marquée par la violence, la ville représente toujours une promesse de paix et l'assurance que l'espérance humaine de la paix n'est pas vaine.

Le grand Jubilé qui célébrera le deux-millième anniversaire de la naissance de Jésus à Bethléem nous invite à porter notre regard vers un monde où la paix sera garantie. Nous devons tous œuvrer pour un avenir dans lequel il n'y aura plus de menace à la paix de la part d'un de ceux qui adorent l'unique Dieu, ou de quiconque porte le nom de chrétien, de juif ou de musulman. En particulier, nous devons être confiants qu'il est possible d'édifier la paix au Moyen-Orient. La promesse de paix faite à Bethléem deviendra une réalité lorsque la dignité et les droits des êtres humains faits à l'image de Dieu (cf. Gn 1, 26) seront reconnus et respectés.

Puisse le travail de votre Comité aider à assurer que le lieu natal de Celui «qui est pasteur du Peuple de Dieu» (cf. Mt 2, 6) rappelle partout aux hommes que la paix est un don de Dieu provenant d'en-haut. Puisse la bénédiction du Seigneur vous assister dans cette noble tâche!


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.8 p.3.

 

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top