The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AU CONSEIL COMMUNAL DE ROME

Samedi 6 février 1999

 

Monsieur le Maire,
Eminents Représentants de l'Administration capitoline,
Mesdames et Messieurs!

1. Je suis heureux de vous accueillir à l'occasion de la traditionnelle rencontre de début d'année et je présente mes vœux les plus cordiaux à chacun de vous pour la tâche délicate qui vous a été confiée. Je salue le Maire, les membres de la Junte et du Conseil communal et ceux qui, à titres divers, prêtent leur service dans le cadre de l'Administration capitoline. 

Votre présence aujourd'hui dans la maison du Pape me rappelle la visite que j'ai eu la joie d'accomplir le 15 janvier de l'année dernière au Capitole. Monsieur le Maire, merci encore pour cette journée mémorable, que vous venez également d'évoquer. En m'adressant des paroles courtoises au nom de toutes les personnes présentes, vous avez en outre rappelé les intentions et les objectifs de l'Administration communale, en particulier en ce qui concerne une préparation adaptée au grand Jubilé, qui est un événement spirituel et social extraordinaire. 

2. Il ne manque désormais que quelques mois à l'ouverture solennelle de la Porte Sainte, qui nous introduira aux célébrations jubilaires de l'An 2000. Il s'agit d'un rendez-vous historique qui concerne l'humanité tout entière, et dont Rome sera le principal point de convergence et de réalisation. Depuis très longtemps, l'Eglise de l'Urbs a donné vie à un intense chemin de préparation spirituelle, selon les indications que j'ai proposées dans la Lettre apostolique Tertio millennio adveniente. La Mission dans la ville, commencée il y a quelques années, a pour but de vivre intensément le Jubilé, qui revêt une profonde signification pour les croyants et les non croyants. Voilà pourquoi elle entend s'adresser à chaque personne, pénétrer dans chaque lieu et entrer en dialogue avec toutes les composantes culturelles, sociales et professionnelles de la Ville. En effet, après s'être adressée ces dernières années aux familles, elle vise cette année à atteindre de façon particulière les milieux où les personnes vivent et travaillent. 

C'est précisément pour cette nouvelle phase de la Mission dans la ville que j'ai écrit une Lettre aux frères et sœurs qui œuvrent à Rome. J'ai à cœur, en cette circonstance solennelle et familiale, de vous en offrir un exemplaire, souhaitant presque anticiper à travers ce geste ce que les missionnaires accompliront un peu partout au cours des mois prochains. Je suis certain que, comme les familles, les milieux de vie et professionnels qui sont à Rome ouvriront rapidement et volontiers leurs portes au Seigneur qui frappe au cœur de chacun: la bonne nouvelle du Christ est également et spécifiquement l'«Evangile du travail», qui communique la force morale et une vitalité renouvelée à notre activité quotidienne. 

3. Alors que dans chaque paroisse, la préparation spirituelle devient fervente, Rome, comme vous l'avez à juste titre souligné, Monsieur le Maire, œuvre afin de préparer l'événement jubilaire sur le plan pratique et structurel. Vous avez cité les multiples œuvres en cours de réalisation, dont certaines se déroulent en étroite coopération entre les Institutions civiles et le Saint-Siège. J'exprime ma satisfaction à ceux qui s'y consacrent avec ferveur et je me rends compte des difficultés qui doivent quotidiennement être affrontées et résolues pour pouvoir les mener à bien. Mon souhait est que les chantiers ouverts et ceux qui vont commencer puissent être complètement terminés en temps voulu, afin de préparer un cadre qui favorise une digne célébration de l'Année Sainte au bénéfice des pèlerins et des habitants de la Ville. 

De plus, comment ne pas se rendre compte des bénéfices durables que ces structures renouvelées apporteront à la ville de Rome? Grâce à cet effort, elle sera encore davantage en mesure d'accomplir la mission universelle que la Providence lui a confiée et qui s'étend bien au-delà de l'événement jubilaire. Voilà pourquoi il est important que, à l'occasion du Jubilé, Rome puisse reproposer de façon nouvelle et créative son visage traditionnel de Ville ouverte et accueillante, dans laquelle coexistent de manière harmonieuse et constructive un message spirituel éternel et très élevé et les plus récentes modalités d'accueil, d'organisation et de communication. 

Ces objectifs peuvent facilement être partagés par tous, tout en restant chacun dans le cadre des compétences et responsabilités respectives. Mais pour qu'ils puissent se concrétiser, il est nécessaire que tous fassent preuve d'un esprit de collaboration effective. 

4. Dans son intervention, Monsieur le Maire a souligné les difficultés et les problèmes qui entravent le développement de notre Ville. Je voudrais rappeler moi aussi certaines préoccupations qui me tiennent particulièrement à cœur. 

Je pense tout d'abord à la situation des familles et à leurs perspectives concrètes de vie. Comme dans d'autres métropoles, ici aussi, les liens familiaux reçoivent hélas toujours moins de soutien dans le contexte social d'ensemble, en raison de l'anonymat et de la solitude dans lesquelles tant de cellules familiales se trouvent. Il est important de ne pas les laisser affronter seules ces conditions difficiles parfois sérieuses et inquiétantes. 

C'est pourquoi l'Eglise de Rome a choisi d'accorder la priorité à la pastorale de la famille, en ne limitant pas son attention à ceux qui participent à la vie ecclésiale, mais en élargissant son action à tout le monde. Je vous demande, à vous qui êtes directement responsables du gouvernement de la Ville, de tout mettre en œuvre pour assurer, en particulier aux jeunes familles qui s'établissent, des conditions concrètes pour une vie de famille saine, en commençant par la possibilité de trouver un logement et par des initiatives soutenant les cellules familiales et l'éducation des enfants. Ayez en particulier soin que ne manquent pas dans les quartiers des structures d'accueil pour les enfants, des écoles et des services sociaux. 

5. Les jeunes sont un autre de mes soucis constants: ils constituent l'avenir de la société. C'est à eux que nous devons consacrer notre attention concrète. Il faut avoir confiance en eux et les aider à avoir confiance en eux et dans la vie. Il faut donc encourager toutes les initiatives qui, dans la Ville, visent à offrir aux jeunes des espaces suffisants pour exprimer le grand trésor de nouveauté, d'espérance et de bien qu'ils portent en eux. 

L'un des grands événements prévus au cours du prochain Jubilé est la Journée mondiale de la Jeunesse, au cours de laquelle se réuniront à Rome des jeunes, garçons et filles, de toutes les parties d'Italie, d'Europe et du monde. Certes, les jeunes romains de leur âge seront là pour les accueillir, mais toute la Ville est invitée à se mobiliser pour ce rendez-vous extraordinaire des jeunes avec la Rome chrétienne et la Rome maîtresse de civilisation. 

6. Parler des jeunes signifier tourner naturellement le regard vers l'avenir de la Ville, un avenir qui est déjà une réalité dans la présence croissante des immigrés, un grand nombre d'entre eux étant précisément des jeunes. L'immigration représente un défi sérieux, qui peut cependant constituer une grande opportunité. Dans la ville de Rome, qui est à la première place en Italie par le nombre d'immigrés et la complexité des problèmes liés à leur présence, l'Eglise s'efforce d'aider ceux qui se trouvent dans le besoin, sans différence de culture et de religion. Dans ce but, elle renouvelle sa disponibilité à une collaboration constructive avec les Institutions civiles. L'objectif est de ne pas se contenter de répondre aux besoins primordiaux de ces frères, mais de favoriser leur insertion sociale et professionnelle de façon plus stable. Certes, cela demande aux immigrés de respecter les règles de la coexistence civile et nécessite, de par sa nature, des temps et des formes adaptés. 

Dans la perspective du Jubilé, les formes que sauront prendre cet accueil contribueront à définir le visage spirituel et civil de la Rome du troisième millénaire. 

7. Monsieur le Maire, Messieurs les Administrateurs de Rome! 

Les problématiques relatives à la famille, aux jeunes et aux immigrés que j'ai mentionnées, représentent simplement des exemples, profondément évocateurs, d'une demande plus générale qui est présente dans la Ville: une demande de perspectives idéales élevées et d'un profond renouveau spirituel. 

L'Eglise tend la main à chaque autre composante religieuse et culturelle, afin que Rome devienne la patrie de la fraternité et de la paix, en poursuivant un projet d'idéaux communs et partagés. 

Rome, gardienne des tombes des Apôtres Pierre et Paul, conserve les souvenirs et les reliques les plus insignes du christianisme et accueille le Siège du Successeur de Pierre. Confrontée à des cultures et à des traditions religieuses diverses, Rome est aujourd'hui encore davantage encouragée à offrir son visage chrétien et à apporter le témoignage des valeurs nées de l'Evangile, qui ont vivifié le chemin de son histoire millénaire. 

Puisse le visage miséricordieux du Père céleste resplendir sur notre Ville et illuminer ceux qui sont responsables de son avenir. Tel est le souhait que je vous renouvelle de tout cœur, alors que je confie vos projets et vos espérances, ainsi que ceux de vos familles et de vos collaborateurs, à Marie, «Salus Populi Romani». Que mon salut affectueux parvienne, à travers vous, à toute la population romaine, qui est présente dans ma prière quotidienne et à laquelle j'envoie de tout cœur une Bénédiction apostolique spéciale.

 

top