The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX MEMBRES DE LA RÉUNION DES OEUVRES
POUR L'AIDE AUX ÉGLISES ORIENTALES (R.O.A.C.O.)

Jeudi 24 juin 1999

 

Monsieur le Cardinal,
Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
Chers membres et amis de la «Réunion des oeuvres pour l'Aide aux Eglises orientales» (R.O.A.C.O)!

1. Je suis heureux de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue, à l'occasion de votre réunion visant à coordonner les aides aux chrétiens des Eglises orientales.

Je salue avec affection le Cardinal Achille Silvestrini, Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales et Président de la R.O.A.C.O, et je le remercie de l'hommage qu'il m'a adressé en votre nom. Je salue le Secrétaire, le Sous-Secrétaire, les collaborateurs du dicastère pour les Eglises orientales, ainsi que les responsables des Bureaux et vous tous ici présents.

Vos réunions semestrielles, qui ont vu le jour en 1968, sont devenues toujours plus structurées, et, enregistrant une participation et une coordination accrues, connaissent aujourd'hui une efficacité opérative davantage éprouvée. Je sais qu'au cours de ces dernières années, une attention particulière a été portée à la façon d'accomplir votre activité en étroite collaboration avec les Eglises orientales catholiques, au service desquelles vous entendez œuvrer. Vous offrez ainsi une aide précieuse au Pape, auquel vous permettez d'exercer de façon plus diligente le ministère de présider «à la charité universelle».

Je vous remercie tous, chers Responsables des bureaux, pour l'œuvre que vous accomplissez sous la direction de la Congrégation pour les Eglises orientales. A travers votre engagement, vous allégez des situations de nécessité, vous animez des initiatives socio-pastorales, vous portez secours aux pays déchirés par les conflits, vous venez à l'aide de nombreuses personnes touchées par la pauvreté et par tant d'autres formes de marginalisation.

2. Vous soutenez en particulier les communautés catholiques orientales dans leur œuvre d'évangélisation. A l'approche du grand Jubilé, les croyants sont appelés à vivre de façon plus intense la foi, dans la conscience d'être «le ferment et presque l'âme de la société humaine, destinée à se renouveler dans le Christ et à se transformer en famille de Dieu» (Gaudium et spes, n. 41).

A côté du témoignage de la foi ne peut manquer le service de la charité: l'annonce de l'Evangile de l'espérance exige l'Evangile de la charité. Parmi les signes de l'itinéraire jubilaire, il y a la «Porte Sainte». L'indication de la porte rappelle la responsabilité de chaque croyant à traverser le seuil de la miséricorde (Incarnationis mysterium, n. 8). «Porte» et «seuil» sont des signes de la charité «qui ouvrent nos yeux aux besoins de ceux qui vivent dans la pauvreté et dans la marginalité [et crée] une nouvelle culture de solidarité et de coopération internationales, où tous - [...] assument leurs responsabilités à travers un modèle d'économie qui soit au service de chaque personne» (Ibid., n. 12).

A travers votre dévouement généreux aux nécessités des frères des Eglises d'Orient, toute la communauté ecclésiale exerce sa mission pastorale universelle. L'établissement d'une corresponsabilité effective aide à surmonter la tentation de particularismes égoïstes et fait sentir liés à un même et grand destin des peuples divers, dans lesquels l'Evangile a fait germer la confiance et l'espérance d'une nouvelle humanité.

3. Avec le Jubilé, se trouveront au centre de l'attention ecclésiale Jérusalem, Nazareth et Bethléem, ainsi que toute la Terre Sainte, dans laquelle le Fils de Dieu a pris notre chair de la Vierge Marie. Je sais que vous apportez déjà un soin particulier aux lieux saints et que vous suivez les angoisses et les préoccupations des communautés chrétiennes locales. Je vous invite surtout à ne pas décevoir les attentes des jeunes et à aider les familles chrétiennes à ne pas perdre l'espérance en ce qui concerne le foyer et le travail, même face aux difficultés socio-économiques et à un environnement précaire.

L'Eglise universelle, notamment à travers la traditionnelle Collecte pour la Terre Sainte, se rend attentive à l'égard des frères qui résident dans les lieux saints de la Rédemption. En recommandant vivement un tel acte d'amour envers les chrétiens de ces régions, je suis certain que votre effort visant à faire parvenir les aides aux régions les plus diverses du monde catholique trouvera un écho reconnaissant de la part des pasteurs et des fidèles des Eglises catholiques orientales et de la communauté latine de Terre Sainte.

Le clergé et les fidèles manifestent leur disponibilité à travailler ensemble, à planifier des interventions et des programmes pastoraux selon des priorités d'évangélisation, de charité et d'engagement éducatif reconnues. La formation de laïcs chrétiens mûrs et responsables, capables d'offrir un témoignage courageux de foi, est d'une importance primordiale.

Au cours de la joyeuse célébration jubilaire, les nombreux pèlerins qui visiteront les lieux saints de la Foi auront l'occasion non seulement de partager des moments de prière et de communion, mais également de connaître les œuvres que vous suscitez pour aider la catéchèse, l'animation pastorale et l'action caritative.

4. Très chers frères et sœurs, je vous exprime ma reconnaissance pour la sollicitude avec laquelle vous répondez aux demandes qui vous parviennent. A travers moi, ce sont les communautés qui, grâce aux service de la Congrégation pour les Eglises orientales et à la R.O.A.C.O., voient encouragés leurs efforts en vue d'une reprise plus courageuse de l'élan apostolique, qui vous manifestent leur gratitude.

Que la Mère de Dieu, la Très Sainte Vierge Marie, qui, «à partir du jour de la conception virginale, a vécu pleinement sa maternité, la menant jusqu'à son couronnement sur le Calvaire au pied de la Croix» (Incarnationis mysterium, n. 14), vous confirme dans vos intentions et continue «à indiquer à tous la voie qui conduit au Fils».

Avec ces souhaits, je donne de tout cœur une Bénédiction apostolique particulière, que j'étends volontiers aux Communautés ecclésiales auxquelles vous appartenez, aux organismes que vous représentez et aux initiatives pour lesquelles vous œuvrez inlassablement.

top