The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AU TERME DE LA RÉCITATION DE LA PRIÈRE DU ROSAIRE

Samedi 6 mars 1999

 

Je vous remercie cordialement, vous tous qui avez pris part à la récitation du saint Rosaire, en ce premier samedi de mars, mois consacré à saint Joseph, époux de la Très Sainte Vierge Marie, et patron de l'Eglise universelle. Je sa- lue les groupes de fidèles provenant de Tivoli, Castelfranco di Sopra, Foggia et Naples; le Mouvement pour la Vie de Cervia, le Lions Club d'Andria, les volontaires, collaborateurs et jeunes de l'Institut «Casal del Marmo» de Rome et les enfants de l'école «Santa Dorotea» de Montecchio Emilia avec leurs parents et enseignants.

J'adresse une pensée particulière aux universitaires: à ceux qui sont présents, ainsi qu'à ceux qui sont reliés à nous à travers Radio Vatican. Très chers jeunes, je vous salue avec affection! Nous avons médité sur le mystère de l'amour de Dieu le Père, dont Marie est le premier témoin, et nous avons invoqué pour tous les universitaires du monde, le don de la réconciliation et de la miséricorde. Ce soir, j'ai la joie de prendre part avec vous au début du pèlerinage de la Croix dans vos universités. Sachez reconnaître dans la Croix le signe le plus éloquent de la miséricorde du Seigneur, capable de susciter dans chaque communauté académique un élan renouvelé vers Celui qui est le fondement et la certitude de tout itinéraire de recherche intellectuelle.

Vos collègues des Universités de Buenos Aires, New York, Czêstochowa et Saint-Jacques-de-Compostelle se sont unis à nous dans la prière. Cette initiative nous projette déjà vers la Journée mondiale de la Jeunesse, et la rencontre mondiale des professeurs d'universités de l'An 2000. Chers jeunes du monde universitaire de Rome, préparez-vous à accueillir les jeunes de votre âge qui viendront de tous les lieux du monde. Avec l'aide de Marie, soyez les apôtres du monde universitaire.

Je salue avec affection les jeunes des Universités de Buenos Aires! Je remercie Mgr Raúl Rossi et les autorités académiques. Chers jeunes: vous avez la mission d'animer vos communautés universitaires en vue du grand Jubilé, qui veut être une occasion de profond renouveau spirituel et culturel. Je compte sur votre collaboration pour le bon déroulement de la Journée mon- diale de la Jeunesse de l'An 2000. Je souhaite qu'un grand nombre d'entre vous puisse la vivre à Rome.

Je salue avec affection les étudiants de l'Université de Columbia à New York, réunis dans l'église Notre-Dame autour de Mgr Anthony Mestice. Vous me rappelez ma récente visite aux Etats-Unis, qui m'a apporté beaucoup de joie. Je vous renouvelle ma confiance, et je vous encourage dans vos efforts à être de bons chrétiens, chacun dans sa culture propre. Puisse l'approche du grand Jubilé vous encourager à être toujours plus fidèles au Christ, et toujours plus actifs dans votre témoignage de l'Evangile dans le monde d'aujourd'hui.

Je salue avec émotion le monde universitaire de Czestochowa et des autres centres, réunis en prière dans le sanctuaire de Jasna Góra, autour de Mgr Stanislaw Nowak. La voix de votre prière a éveillé tant de souvenirs dans mon cœur. J'apprécie l'engagement avec lequel vous collaborez à la pastorale universitaire. Cela renforce la confiance que la croissance culturelle de notre patrie sera toujours enracinée dans la tradition pluriséculaire chrétienne. Je vous demande de confier à la Reine de Jasna Góra le chemin vers le Jubilé de tous les universitaires dans le monde de manière particulière la Journée mondiale de la Jeunesse, qui se tiendra à Rome l'an prochain. Dieu vous bénisse!

Mon salut s'adresse enfin aux universitaires de Saint-Jacques-de-Compostelle, réuni dans la cathédrale, guidés par Mgr Julián Barrio. J'apprécie l'enthousiasme avec lequel vous avez voulu participer à cette rencontre, en offrant en direct votre témoignage sur la marche vers l'Année jubilaire de Saint-Jacques de Compostelle. Je vous assure de ma prière pour que celle-ci constitue une action de grâce pour tant de personnes du monde universitaire qui participeront au mois d'août prochain à la rencontre européenne des jeunes. Je compte beaucoup sur vos efforts pour animer les milieux universitaires, de façon à ce qu'ils puissent se préparer de façon adéquate au grand Jubilé.

Le Saint-Père concluait en italien:

Au terme de notre rencontre, je suis heureux de donner à tous la Bénédiction apostolique.

 

top