The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX MEMBRES DU CERCLE SAINT-PIERRE

Lundi 29 mars 1999

 

Très chers membres du Cercle Saint-Pierre! 

1. C'est pour moi une joie renouvelée de me retrouver parmi vous à l'occasion de cette rencontre désormais traditionnelle, qui m'offre cette année encore l'occasion d'exprimer ma satisfaction et ma reconnaissance pour votre dévouement envers les pauvres et pour le service attentif que vous rendez à l'Eglise et au Pape. 

Alors que je souhaite à chacun de vous une cordiale bienvenue, je salue avec une affection particulière votre Assistant spirituel, S.Exc. Mgr Ettore Cunial, animateur infatigable et zélé de l'Association, et votre Président, le Marquis Marcello Sacchetti, que je remercie pour l'aimable adresse d'hommage qu'il a prononcée au nom de tous. A travers ses paroles, il a voulu décrire les initiatives intéressantes et dignes d'éloges de votre Association méritante, qui célèbre cette année les 130 ans de sa fondation. 

2. Parmi les multiples activités qui caractérisent votre Institution, l'une d'elles consiste à recueillir dans les Eglises de Rome le «Denier de Saint-Pierre», que vous êtes aujourd'hui venus remettre: que le Seigneur vous rende grâce pour ce geste de sollicitude concrète envers le Siège apostolique! 

En cette troisième année de préparation au grand Jubilé de l'An 2000, année consacrée à Dieu le Père, j'ai eu l'occasion d'inviter plusieurs fois les chrétiens à devenir la voix des pauvres du monde, en soulignant de façon plus claire l'option préférentielle de l'Eglise pour les personnes marginalisées (cf. Tertio millennio adveniente, n. 51). 

Mon souhait est que chaque baptisé se sente invité à un élan généreux de charité, à l'image de l'amour extraordinaire avec lequel le Père a donné son Fils unique pour le salut du monde. Il s'agit d'accueillir cet admirable exemple divin comme un don de grâce, en se rappelant de la Parole de Jésus: «Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir» (Ac 20, 35). 

A travers votre engagement de solidarité, récemment enrichi par l'inauguration du centre d'Accueil pour l'assistance gratuite au malades en phase terminale particulièrement dans le besoin, et votre service au Siège apostolique, vous êtes appelés à être les intermédiaires de cette tendresse pleine d'attention que Dieu nourrit à l'égard de chaque homme. 

Très chers amis, faites en sorte que votre action soit toujours vivifiée par la référence constante à l'exemple de Jésus, qui, lorsqu'il guérissait les maladies physiques, auxquelles on peut parfois assimiler la pauvreté, révélait dans ses gestes délicats et aimants le visage miséricordieux du Père. 

3. L'évangéliste Jean dit: «Dieu, personne ne l'a jamais contemplé; Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, en nous son amour est accompli» (1 Jn 4, 12). La Parole de Dieu nous rappelle que telle est notre mission: communiquer aux autres l'amour divin, à travers notre amour fraternel et serviable. Quand un geste, une parole, un sourire, une main tendue, une présence attentive naissent d'un amour authentique, ils peuvent facilement devenir pour ceux qui en bénéficient des occasions propices et fécondes pour allumer ou raviver la flamme de la foi. Que de bien peut-on accomplir, même avec des gestes simples et humbles! 

Que le Seigneur vous aide dans votre travail quotidien. Que le Père céleste vous comble d'une abondante effusion de grâces, afin qu'en accomplissant votre activité, vous puissiez faire rayonner autour de vous la sérénité et la confiance et contribuer de façon sensible à l'œuvre de la nouvelle évangélisation, à laquelle tous les croyants sont appelés, en particulier au seuil du troisième millénaire chrétien. 

Avec ces sentiments, alors que je vous renouvelle ma gratitude pour votre visite d'aujourd'hui et pour votre service ecclésial, j'invoque sur vous la protection céleste de Marie, Salus Populi Romani, et des saints Apôtres Pierre et Paul, et je donne de tout cœur à chacun de vous et à vos familles une Bénédiction spéciale.

top