The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX NOUVELLES RECRUES DE LA GARDE SUISSE PONTIFICALE À L'OCCASION DE LA PRESTATION DE SERMENT

Mercredi 5 mai 1999

 

[en allemand]

Monsieur le Commandant,
Chers gardes,
Chers parents et amis de la Garde suisse!

1. Depuis le début de la Garde suisse, une tradition ininterrompue vous lie à ce jour, qui vous rappelle l'engagement particulier en vue du bien et de la vie du Successeur de Pierre. C'est pourquoi, cette année encore, c'est pour moi une joie de vous accueillir, ainsi que vos parents, vos familles et vos amis, dans le Palais apostolique. Je souhaite une bienvenue particulière aux nouvelles recrues, qui grâce à la prestation de serment, seront introduites dans votre Corps. A travers cet acte, ils s'engagent à consacrer quelques années de leur vie à une tâche profondément honorable et riche de responsabilités au centre de l'Eglise universelle.

2. Chères recrues, vous avez choisi de vous consacrer à un service profondément ecclésial et à travers celui-ci, vous voulez apporter un témoignage au monde.

Je vous en remercie de tout cœur. Vous prêtez votre service non pas en tant qu'individus, mais en tant que communauté. En un jour de fête comme celui-ci, c'est une bénédiction d'être entourés et soutenus par autant de personnes. Vivre cette communauté chaque jour représente toutefois également un défi. Lorsque des jeunes hommes, comme les membres de la Garde suisse, sont disposés à parcourir un bout de chemin ensemble, alors ils doivent voir leurs espérances et leurs soucis, leurs attentes et leurs besoins se refléter dans le miroir des communautés qui existaient à l'origine de l'Eglise.

Les relations de vie entre les personnes, même entre les disciples de Jésus, étaient aux temps bibliques les mêmes qu'aujourd'hui. Les Saintes Ecritures ne nient pas que certaines personnes au début suivirent saint Paul, mais par la suite, elles se séparèrent de lui pour suivre leur propre route. Il ne régnait pas toujours une harmonie complète, car le caractère, le tempérament et les intérêts étaient très différents. Toutefois, des disciples qui servirent Jésus est née une force qui attire et invite. Paul, qui comme nul autre put ressentir la façon dont Dieu sait écrire précisément sur les lignes tortueuses de la vie, expliqua toujours dans ses écrits comment Dieu resta près de son peuple et qu'il ne l'abandonna jamais dans les bons et les mauvais moments de son histoire, dans la tension entre foi et refus. Dieu nous a donné l'accomplissement définitif de Son engagement constant envers les hommes à travers son Fils, que, «suivant sa promesse», il a envoyé comme «Sauveur» pour le monde (cf. Ac 13, 23).

[en italien]

Chers gardes,

je voudrais vous encourager à témoi- gner avec une joie et une vigueur propres aux jeunes, de l'amour de Dieu en Jésus-Christ. Ce témoignage s'exprime en particulier dans deux directions: en entrant dans le Corps de la Garde suisse, vous manifestez votre intention de vouloir consacrer votre service de façon particulière au Saint-Père, auquel est confié le soin pastoral de tout le troupeau (cf. Jn 21, 16). En outre, à travers votre engagement dans les divers domaines de travail de votre Corps, vous témoignez devant les hommes de celui qui est votre Seigneur et des motifs dont s'inspire votre activité.

[en allemand]

C'est pourquoi je désire exprimer une pensée qui me tient particulièrement à cœur. Vos efforts visant à la formation et aux règles de service, à l'aptitude et à la compétence professionnelles sont importants. Mais il est tout aussi important que vous mettiez à profit votre séjour à Rome pour faire ressortir votre identité de chrétiens. Je pense en particulier à votre vie spirituelle qui doit se demander quel est le dessein de Dieu pour chacun de vous. Dans le même temps, je rappelle combien sont importantes les relations réciproques, propres aux frères qui se définissent «chrétiens», que ce soit dans l'accomplissement de leur service ou dans leur temps libre. Un dialogue authentique et fraternel peut être parfois difficile et exigeant, mais s'il est conduit de façon authentique et honorable, il permet à chacun de développer des personnalités mûres.

[en français]

5. Je profite de cette occasion, chers jeunes gardes, pour vous souhaiter de vivre une période heureuse dans la Ville éternelle. J'invite les gardes qui assu- rent depuis longtemps leur service au sein du Corps, comme les responsables du commandement, à favoriser des relations de confiance capables de soutenir et d'encourager tous les membres de la Garde suisse, même dans les moments difficiles. Je souhaite aussi que, pendant la durée de votre service à Rome, vos liens avec vos parents, avec vos proches et avec les amis que vous avez dans votre pays, demeurent vivants. Alors tous se réjouiront avec vous de l'extraordinaire occasion qui vous est donnée de faire de nouvelles expériences qui porteront des fruits.

Invoquant sur vous l'intercession de la Vierge Marie et de vos saints patrons, Nicolas de Flüe, Martin et Sébastien, je vous accorde de grand cœur la Bénédiction apostolique, ainsi qu'à toutes les personnes venues vous entourer au moment de votre prestation de serment.

top