The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
DES OEUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES

Vendredi 14 mai 1999

 

Monsieur le Cardinal,
Vénérés frères dans l'épiscopat,
Très chers Directeurs nationaux,
Chers collaborateurs et collaboratrices des Oeuvres pontificales missionnaires!

1. J'adresse avec joie à chacun de vous mon salut cordial, en commençant par Monsieur le Cardinal Jozef Tomko, Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, que je remercie pour les paroles avec lesquelles il s'est fait l'interprète de vos sentiments. Je salue Mgr Charles A. Schleck, Secrétaire-adjoint de la Congrégation et Président des Oeuvres pontificales missionnaires; les Secrétaires généraux des Oeuvres et vous, en particulier, chers Directeurs nationaux, qui êtes les premiers à porter le poids de l'animation et de la coopération missionnaire dans vos pays. Mon salut affectueux s'étend à tous vos collaborateurs et à vos collaboratrices qui, poussés par le zèle évangélique, ont a cœur de proclamer l'amour du Père céleste à chaque hom- me et dans chaque situation de vie.

2. En vous accueillant, je désire embrasser tous ceux qui travaillent, prient et souffrent pour la mission évangélisatrice de l'Eglise. Il sont très nombreux: du personnel apostolique qui, «ad vitam», a fait de cette mission la raison de son existence, et qui continue à être l'exemple le plus élevé du dévouement à la cause de l'Evangile, aux personnes qui, dans leurs diverses conditions de vie, souvent dans le silence et l'anonymat, s'engagent dans l'animation et dans la coopération missionnaire.

Apportez leur mon salut et mon encouragement à soutenir toujours la mission «ad gentes», qui est nécessaire pour annoncer l'Evangile à ceux qui ne connaissent pas encore le Christ, unique Sauveur du genre humain. Je pense en particulier à ceux qui, face aux difficultés de tout genre, persévèrent fidèlement là où l'Esprit les a conduits, parfois jusqu'à l'offrande de leur propre vie. Rendons grâce à Dieu pour leur généreux témoignage, conscients que «Sanguis martyrum, semen christianorum». A travers leur vie offerte sans réserve, ces frères et sœurs manifestent au monde, souvent sceptique à l'égard des valeurs authentiques, l'amour illimité et éternel de Dieu le Père.

3. Notre rencontre se situe à l'approche du grand Jubilé de l'An 2000, célébration du salut que le Père a offert à tous les hommes. Cela nous pousse spontanément à rappeler, encore une fois, que «la mission du Christ Rédempteur confiée à l'Eglise, est encore bien loin de son achèvement. Au terme du deuxième millénaire après sa venue, un regard d'ensemble porté sur l'humanité montre que cette mission en est encore à ses débuts et que nous devons nous engager de toutes nos forces à son service» (Redemptoris missio, n. 1), selon la volonté du Père «qui veut que tous les hommes soient sauvés» (1 Tm 2, 2).

Votre Assemblée, qui a cette année pour thème: «La coopération missionnaire en l'An 2000: animation, vocation, personnel, aide spirituelle et matérielle», a été préparée à travers la célébration de Journées pastorales adaptées. Au cours de celles-ci, vous vous êtes arrêtés pour réfléchir sur l'Instruction sur la coopération missionnaire «Cooperatio missionalis», publiée le 1er octobre dernier. Ce document, en affirmant la valeur permanente de la mission ad gentes, offre des normes pratiques qui permettent d'orienter au mieux les initiatives des Oeuvres pontificales missionnaires et d'autres réalités, coordonnées par la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples.

4. Toute l'Eglise «a reçu le mandat de réaliser le plan de salut universel, qui naît, depuis l'éternité, de la "source d'amour", c'est-à-dire de la charité de Dieu le Père» (Cooperatio missionalis, n. 1). L'Apôtre Paul affirme qu'il rend un culte spirituel à Dieu «en annonçant l'Evangile de son Fils» (Rm 1, 9). En effet, la proclamation de l'amour inconditionné de Dieu pour tous les hommes est une tâche qui naît de la conscience de son absolue valeur salvifique. Ce n'est qu'en reconnaissant cet amour et en se remettant à lui que l'homme peut vivre selon la vérité (cf. Gaudium et spes, n. 19, 1). On comprend alors pourquoi «l'évangélisation missionnaire... constitue le premier service que l'Eglise peut rendre à tout homme et à l'humanité entière» (Redemptoris missio, n. 2). Cet amour du Père, révélé par et dans le Fils fait homme, pousse l'Eglise à la mission: pour coopérer à celle-ci les chrétiens reçoivent l'Esprit Saint, «le protagoniste de toute mission ecclésiale: dont l'action ressort éminemment dans la mission ad gentes» (Ibid., n. 25).

5. A vous, membres du Conseil supérieur des Oeuvres pontificales missionnaires, ainsi qu'à vos collaborateurs, revient une responsabilité primordiale dans l'animation et la formation missionnaire du Peuple de Dieu. C'est pourquoi, je vous encourage à poursuivre avec un effort renouvelé cet engagement, que vous accomplissez déjà avec une grande générosité. La preuve en est, entre autres, l'augmentation permanente de votre fonds central de solidarité, formé principalement par les petites contributions de nombreuses personnes - les «pauvres veuves» de l'Evangile - qui pour offrir prennent sur ce qui leur est nécessaire. Cela permet de subvenir à l'activité pastorale des Eglises dépourvues de moyens matériels ou de personnel apostolique suffisant.

Votre tâche et votre dévouement personnel en tant que Directeurs des Oeuvres pontificales missionnaires sont donc indispensables. C'est à vous qu'il est demandé d'«informer et former le Peuple de Dieu en ce qui concerne la mission universelle de l'Eglise, de faire naître des vocations ad gentes, de susciter la coopération à l'évangélisation» (Redemptoris missio, n. 83), avec un esprit véritablement universel, conscients que les Oeuvres pontificales missionnaires ont le monde entier pour horizon. L'universalité est la qualité la plus importante et caractéristique des Oeuvres, qui participent ainsi à la sollicitude du Pape pour toutes les Eglises (cf. 2 Co 11, 28).

Je vous confie, ainsi que votre service, à l'assistance attentive de Marie, Mère de l'Eglise et Etoile de l'évangélisation. Je vous assure de mon souvenir constant dans la prière et je donne de tout cœur une Bénédiction apostolique spéciale à chacun de vous, que j'étends bien volontiers à tous vos collaborateurs dans le travail d'animation missionnaire.

top