The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX HUIT NOUVEAUX AMBASSADEURS
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Jeudi 20 mai 1999

 

Excellences,

Il m'est agréable de vous accueillir aujourd'hui dans le Palais apostolique et de recevoir les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires près le Saint-Siège de vos pays respectifs: Ukraine, Australie, Yémen, Malte, Barbade, Monaco, Islande, Thaïlande. Je tiens à vous remercier vivement des messages cordiaux que vous m'avez transmis de la part de vos chefs d'Etat. Je vous saurais gré de leur exprimer en retour mes salutations déférentes et mes souhaits cordiaux pour leur personne et pour leur haute mission au service de leurs peuples. Notre rencontre est pour moi l'occasion de saluer les Responsables de vos nations ainsi que vos compatriotes, et d'adresser mes salutations ferventes aux catholiques de vos pays, qui s'attachent à participer à tous les secteurs de la vie avec leurs concitoyens.

En cette circonstance solennelle, je voudrais lancer à nouveau par votre intermédiaire un appel à toutes les Nations, pour que, dans tous les Continents, les Autorités civiles et l'ensemble des hommes de bonne volonté poursuivent et intensifient leurs efforts en faveur de la paix, de la coopération, de la solidarité et de l'entente entre les peuples. Vous savez l'engagement du Siège apostolique en ces domaines, pour que les armes se taisent et fassent place aux négociations, afin que chaque pays, dans le respect du droit, soit assisté dans la mise en place de ses institutions et soit aidé dans l'intégration des différentes cultures et ethnies qui le composent. En effet, on ne peut penser un Etat comme une réalité qui refuse une partie de sa population, en fonction de critères qui conduisent à la ségrégation. Les Responsables de la société sont appelés à être attentifs aux conditions d'un «vivre bien ensemble», pour que la fraternité l'emporte sur la haine et sur la violence.

Il nous revient de préparer une terre habitable par les générations à venir, donnant aux jeunes des raisons d'espérer et de s'engager dans la gestion de la cité, en fondant leur action sur les principes fondamentaux de justice, de probité et de respect des personnes. De même, il convient de faire découvrir aux hommes de notre temps, notamment à la jeunesse, les valeurs morales et spirituelles qui permettent de percevoir le sens de leur existence personnelle et le sens de l'histoire, et qui sont des moteurs de la vie intérieure comme de la vie sociale.

Au moment où vous commencez votre mission, je vous offre mes meilleurs vœux et j'invoque sur vous l'abondance des Bénédictions divines, ainsi que sur vos familles, sur vos collaborateurs et sur les nations que vous représentez.  


*Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XXII, 1 p.1049-1050.

L’Osservatore Romano 21.5.1999 p.6.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.36 p.6.

 

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

 

top