The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT PÈRE JEAN-PAUL II 
AUX PÉLERINS RÉUNIS 
POUR LA CÉRÉMONIE DE CANONISATION 
DE CIRILO BERTRÁN ET HUIT COMPAGNONS, 
INOCENCIO DE LA INMACULADA, 
BENITO MENNI, 
TOMMASO DA CORI

Lundi 22 novembre 1999

 


Vénérés frères dans l'épiscopat et le sacerdoce,
Très chers religieux et religieuses,
Frères et soeurs!


1. Nous nous retrouvons aujourd'hui pour renouveler notre hymne de louange et d'action de grâce à Dieu, au lendemain de la liturgie solennelle au cours de laquelle, hier, dans la basilique Saint-Pierre, j'ai eu la joie de proclamer douze nouveaux saints, témoins invaincus du Christ, Roi de l'Univers. Dans le même temps, nous voulons nous arrêter une fois de plus ensemble sur leur exemple lumineux d'amour inconditionnel envers Dieu et de dévouement généreux pour le bien spirituel et matériel de leurs frères.


2. Je salue avec une grande affection les pèlerins de langue espagnole venus à Rome. En cette occasion, je salue les Frères des Ecoles chrétiennes, accompagnés de leurs élèves et anciens élèves, les Pères Passionnistes ainsi que les membres de la grande Famille Hospitalière. Ces saints, fils préférés de l'Eglise et témoins fidèles du Seigneur Ressuscité, nous offrent un témoignage d'une riche spiritualité, forgée dans la fidélité quotidienne et dans le don de soi inconditionnel à leur vocation et au service du prochain.


3. Les Frères martyrs des Ecoles chrétiennes canonisés hier, fidèles au charisme de saint Jean-Baptiste de La Salle, se consacrèrent pleinement à l'éducation intégrale des enfants et des jeunes. Ils appartiennent à la longue série  d'éducateurs  chrétiens qui ont consacré leur vie et leurs énergies à l'enseignement dans l'école catholique, engagés dans ce service incontournable que l'Eglise rend à la société. Cette dernière, de nos jours, se présente parfois comme individualiste et tentée par le sécularisme. Face à cela, les saints martyrs de Turón, provenant de divers points de la géographie espagnole, et l'un d'entre eux d'Argentine, sont la preuve éloquente du fait que la fidélité au Christ vaut plus que la vie elle-même.

Que leur exemple, avec celui du Père Inocencio de la Inmaculada, incite les jeunes à adopter le style de vie que nous propose l'Evangile, vécu avec courage et enthousiasme. Que l'oeuvre éducative de ces saints martyrs soit également un modèle pour les éducateurs chrétiens au seuil du nouveau millénaire, désormais tout proche.

En ce qui concerne la formation des jeunes générations, je désire rappeler le devoir primordial des parents en tant que premiers et principaux responsables de l'éducation de leurs enfants, ce qui suppose qu'ils disposent de la pleine liberté de choisir le lieu d'éducation de leurs enfants. Les autorités publiques, pour leur part, doivent faire en sorte que, dans le respect du pluralisme et de la liberté religieuse soient offertes aux familles les conditions nécessaires pour que, dans toutes les écoles, privées et publiques, soit dispensée une éducation conforme à leurs propres principes moraux et religieux. Cela est encore plus nécessaire dans un pays comme l'Espagne, où la majorité des parents désire une éducation religieuse pour leur enfants.


4. Saint Benito Menni, membre illustre de l'Ordre Hospitalier de Saint-Jean de Dieu et Fondateur des Religieuses Hospitalières du Sacré-Coeur de Jésus, vécut sa vocation d'apôtre dans le domaine de la santé sans épargner les efforts et les souffrances, avec audace et un dévouement sans limite dans le soin des malades, en particulier des enfants, et des malades mentaux.
Le travail que réalisent ses confrères et les religieuses de l'Institut qu'il fonda revêt une pleine actualité dans le monde d'aujourd'hui, où l'on exclut facilement les faibles et les personnes qui souffrent. Que la grande Famille Hospitalière, par fidélité au charisme du nouveau saint, imite l'immense amour que celui-ci éprouvait à l'égard des personnes les plus défavorisées, consacrant entièrement sa vie à leur service.

Saint Benito Menni découvrit sa vocation précisément en accomplissant des activités de volontariat à Milan. Un grand nombre des pèlerins venus ici pour sa canonisation sont des volontaires dans divers centres hospitaliers et dans d'autres centres d'assistance. Ce service enrichit votre vie et fait croître la capacité de don et d'accueil solidaire du prochain, en particulier de ceux qui souffrent. Je vous encourage à poursuivre cette tâche, illuminés par les exemples du Père Menni, l'imitant et le suivant sur le chemin de miséricorde qu'il parcourut.


5. Je m'adresse à vous, chers religieux de l'Ordre franciscain des Frères mineurs, et à ceux qui, avec vous, se réjouissent de la canonisation de saint Tommaso da Cori. "Je viens au Couvent pour devenir saint". C'est avec ces paroles que le nouveau saint se présenta sur le lieu solitaire de Bellegra, où pendant de longues années, il réalisa progressivement ce programme difficile de vie évangélique.

Il avait bien compris que chaque véritable réforme commence par soi-même, et c'est précisément pour cela que son humble personne compte parmi les grands réformateurs de l'Ordre des Frères Mineurs.

De l'intensité de sa relation avec Dieu, en particulier de la profonde dévotion à l'Eucharistie, jaillissait la fécondité de son action pastorale, si incisive qu'elle lui mérita la définition d'"apôtre de Subiaco". Véritable fils du "Poverello d'Assise", on pourrait également affirmer de lui ce que l'on disait de saint François, c'est-à-dire qu'il "n'était pas tant un homme qui prie que lui-même tout entier transformé en prière vivante" (Tommasa da Celano, Vita Seconda, 95:  Sources franciscaines, 682).


6. Très chers frères et soeurs! Avec toute l'Eglise, nous louons le Seigneur pour les grandes oeuvres qu'il a réalisées à travers ces nouveaux saints.

En rentrant dans vos maisons et en retournant à vos occupations quotidiennes, emportez avec vous le joyeux souvenir de ce pèlerinage à Rome, et continuez avec courage dans votre engagement de témoignage chrétien, afin de pouvoir vous préparer à vivre avec intensité et ferveur l'Année sainte, désormais proche.

Avec ces souhaits, je vous confie tous à la protection céleste de la Madone et des nouveaux saints, et je vous bénis de tout coeur, ainsi que vos familles et vos communautés.

top