The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DE JEAN-PAUL II 
AUX PÈLERINS VENUS À ROME À L'OCCASION DE LA BÉATIFICATION DE CINQ SERVITEURS DE DIEU

Lundi 10 avril 2000

 

Très chers frères et soeurs!

1. Je suis heureux de vous rencontrer à nouveau, vous qui êtes venus ici de diverses parties du monde pour la béatification de Mariano de Jésus Euse Hoyos, Franz Xaver Seelos, Anna Rosa Gattorno, Marie Elisabeth Hesselblad et Mariam Thresia Chiramel Mankidiyan. Je vous salue tous avec affection:  évêques, prêtres, soeurs, religieux, ainsi que les nombreux fidèles laïcs.
Alors que nous prolongeons la joie de la célébration d'hier, nous avons l'opportunité de tourner notre regard, avec une vénération accrue, vers les nouveaux bienheureux, afin d'approfondir certains aspects de leur témoignage.

2. Je désire saluer cordialement tous les pèlerins venus ici pour participer à la béatification du prêtre colombien Mariano de Jésus Euse Hoyos. Je salue les cardinaux, les évêques, les prêtres et les fidèles colombiens, qui rendent grâce à Dieu pour les merveilles qu'il a opérées à travers le Père Marianito.

Prêtre profondément dévoué à sa mission, il fut toujours guidé par une foi solide, enracinée dans la vie et engagée en faveur du prochain. Il fut miséricordieux et très proche de tous, en particulier des pauvres et des indigents. Sa réputation est toujours vivante parmi vous et constitue un exemple à imiter, en particulier au cours de ce moment crucial de l'histoire de votre patrie bien-aimée.

Je voudrais que la figure rayonnante du bienheureux Mariano Euse apparaisse aux yeux de toute la société colombienne comme "un don de paix" dans le cadre de cette Année jubilaire. La Colombie n'obtiendra la paix que si elle respecte toujours et en tout lieu le droit à la vie, sacré et inviolable. La paix, don de Dieu, est également un devoir de l'homme. C'est pourquoi tous les Colombiens, sans aucune exception, doivent collaborer pour l'édifier, en refusant toute forme de violence, en luttant contre la pauvreté, la faim, le chômage, les conflits armés, les enlèvements de personnes, le trafic de drogue et la dégradation de l'environnement. Que l'exemple du Père Marianito nous aide à être toujours plus conscients du fait que la paix et le développement intégral et solidaire doivent aller constamment de pair!

3. Je souhaite une cordiale bienvenue aux évêques des Etats-Unis et d'Allemagne, ainsi qu'aux membres de la Congrégation rédemptoriste et à tous les pèlerins présents à la béatification du Père Franz Xaver Seelos. Dans son ministère sacerdotal et dans son apostolat missionnaire, le Père Franz Xaver était attentif à discerner les exigences spirituelles des communautés qu'il servait et son dévouement à la prédication et à la célébration des sacrements ramena de nombreuses personnes vers le Christ.

En cette année du grand Jubilé, que l'exemple du bienheureux Franz Xaver inspire toujours plus de jeunes à répondre avec générosité à l'exhortation du Christ à s'engager dans la tâche de l'évangélisation, à travers le sacerdoce et la vie religieuse.

4. Dans une société comme la nôtre, aspirant souvent aux biens matériels et tentée d'oublier Dieu, Bien Suprême, la bienheureuse Anna Rosa Gattorno, lance le défi d'une vie totalement consacrée à Lui et à nos frères les plus petits et les plus pauvres. Les douleurs et les sacrifices qui marquèrent son mariage et sa maternité l'appelèrent très tôt à embrasser, avec une singulière intensité de foi et d'amour, Jésus crucifié, afin de Le suivre de toute sa personne. L'Institut des "Filles de Sainte-Anne, Mère de Marie Immaculée" qu'elle a fondé est le fruit de sa synthèse exemplaire entre l'abandon à la Providence et l'engagement permanent pour le prochain. A sa mort, en 1900, Mère Rosa laissera trois mille cinq cents soeurs, dans divers pays du monde.

Sa force fut toujours la communion eucharistique quotidienne et l'union passionnée avec le Christ crucifié et glorieux. La nouvelle bienheureuse nous adresse à tous un appel puissant à aimer, à défendre et à promouvoir la vie, en nous montrant la profondeur et la tendresse de l'amour divin envers chaque créature.

5. C'est pour moi un grand plaisir de souhaiter la bienvenue aux soeurs de l'Ordre du Très-Saint-Sauveur et aux pèlerins provenant de Suède et d'autres pays à l'occasion de la béatification de soeur Marie Elisabeth Hesselblad. J'étends en particulier mon salut chaleureux aux fidèles luthériens qui sont venus jusqu'ici pour cet événement. La bienheureuse Elisabeth nous enseigne à nous adresser à la croix salvatrice du Christ, source de force dans les moments difficiles.

Son engagement oecuménique, sa charité concrète et sa profonde spiritualité sont un modèle pour tous les disciples du Christ, en particulier pour ceux qui vivent la vie consacrée.   A   travers  l'intercession   d'Elisabeth, que la cause de l'unité des chrétiens continue à accomplir des progrès et que son oeuvre et son charisme rappellent aux chrétiens d'Europe les racines évangéliques uniques de leur culture et de leur civilisation.

6. J'étends mes salutations cordiales aux évêques d'Inde, aux membres de la Congrégation de la Sainte-Famille ainsi qu'aux prêtres, aux religieux et aux laïcs qui se réjouissent de la béatification de soeur Mariam Thresia Chiramel Mankidiyan. La bienheureuse Mariam Thresia se consacra généreusement à la pratique des conseils évangéliques et à une intense vie de prière, qui ne lui épargna pas les souffrances, mais qui la soutint dans ses nombreuses oeuvres caritatives et dans sa détermination à aider ceux qui s'étaient égarés. A travers son intercession, que l'Eglise qui est en Inde soit bénie par une croissance des vocations à la vie religieuse, imprégnée par l'esprit de prière et la charité.

7. Très chers frères et soeurs, la charité divine a ajouté cinq autres noms à la longue liste de saints et de bienheureux qui se tisse depuis deux millénaires, de génération en génération. Alors que nous les admirons et que nous les vénérons, imitons-en la foi,  afin  que  la  grâce  du Christ Rédempteur puisse accomplir en chacun son oeuvre sanctificatrice. De retour dans vos pays et dans vos communautés, soyez les témoins des grandes choses que vous avez entendues et vues.

Je vous donne avec affection ma Bénédiction, que j'étends volontiers à vos proches et à toutes les personnes qui vous sont chères.

top