The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DE JEAN PAUL II
L'OCCASION DU RASSEMBLEMENT MONDIAL
DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE CATHOLIQUE

Lundi 24 avril 2000


Très chers frères et soeurs!

1. C'est avec une grande joie que je vous transmets mon salut à l'occasion du "Rassemblement mondial du Renouveau charismatique catholique", qui se déroule à Rimini. Depuis diverses années désormais, le "Renouveau dans l'Esprit Saint" célèbre ainsi, au début du mois de mai, sa "convocation nationale". A l'occasion de l'Année jubilaire, ce rendez-vous a revêtu une dimension particulière en raison de la présence de nombreux représentants de groupes et de communautés charismatiques provenant d'autres pays du monde. C'est pourquoi votre rassemblement se déroule à juste titre sous le patronage d'un organisme, l'"International Catholic Charismatic Renewal Services", auquel revient le devoir de coordonner et de promouvoir l'échange d'expériences et de réflexions entre les communautés charismatiques catholiques présentes dans le monde. Grâce à cela, la richesse présente dans chaque communauté va au bénéfice de tous et toutes les communautés peuvent percevoir plus facilement le lien de communion qui les lie les unes aux autres et à toute l'Eglise. Je salue cordialement le Président de l'"International Catholic Charismatic Renewal Services", M. Allan Panozza, le coordinateur national du "Renouveau dans l'Esprit Saint", M. Salvatore Martinez, ainsi que tous les membres du Comité national de Service.


2. Ce rassemblement international de Rimini constitue pour vous une étape du pèlerinage jubilaire. En célébrant l'échéance bimillénaire de l'Incarnation, nous sommes tous appelés à tourner notre regard vers le Christ, "lumière des nations". En le contemplant, se renouvellent en nous joie et gratitude:  le Fils de Dieu est devenu homme, est mort pour notre salut, est ressuscité et vivant.
Le Christ est vivant! Il est le Seigneur! Telle est la certitude de notre foi. Tandis que nous la proclamons avec humilité et fermeté, nous sommes conscients du fait que cette certitude n'est pas de notre fait. Si nous avons pu connaître le Christ, c'est parce que lui-même s'est fait connaître à nous en nous donnant son Esprit:  "Nul ne peut dire:  "Jésus est notre Seigneur", s'il n'est avec l'Esprit Saint" (1 Co 12, 3).

En se faisant connaître, le Christ ne nous a pas laissés seuls. Dans l'Esprit naît le nouveau Peuple de Dieu, car "il a plu à Dieu que les hommes ne reçoivent pas la sanctification et le salut séparément, hors de tout lien mutuel; il a voulu au contraire en faire un peuple qui le connaîtrait selon la vérité et le servirait dans la sainteté" (Lumen gentium, n. 9). Chaque communauté ecclésiale authentique est une portion de ce peuple, qui depuis deux mille ans, parcourt les routes du monde. Tout en appartenant à une communauté déterminée, chaque baptisé est donc ouvert à l'accueil de la richesse de l'Eglise universelle,  qui  est  l'Eglise  de  tous  les siècles.


3. L'Eglise regarde avec gratitude la floraison de communautés vivantes, dans lesquelles la foi est transmise et vécue. Dans cette floraison, elle reconnaît l'oeuvre de l'Esprit Saint, qui ne fait jamais manquer à l'Eglise les grâces nécessaires pour affronter les situations nouvelles et parfois difficiles. Un grand nombre d'entre vous se rappelront de la grande rencontre qui a eu lieu à Rome le 30 mai 1998, à la veille de la Pentecôte. A cette occasion, je disais:  "Dans notre monde, souvent dominé par une culture sécularisée qui crée et promeut des modèles de vie sans Dieu, la foi de tant de personnes est mise à dure épreuve et est souvent étouffée et éteinte. On ressent donc avec urgence la nécessité d'une annonce forte et d'une formation chrétienne solide et approfondie. Nous avons besoin aujourd'hui de personnes chrétiennes mûres, conscientes de leur identité baptismale, de leur vocation et mission dans l'Eglise et dans le monde! Nous avons besoin de communautés chrétiennes vivantes! Et voici alors les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles:  ceux-ci sont la réponse suscitée par l'Esprit Saint, à ce défi dramatique  de  fin  de  millénaire"  (cf. ORLF n. 23 du 9 juin 1998).

A cette occasion, j'observais également que pour les mouvements se profilait désormais une nouvelle étape, "celle de la maturité ecclésiale" (ibid.). Les communautés charismatiques elles aussi sont appelées aujourd'hui à franchir ce pas et je suis certain que, pour la maturation de la conscience ecclésiale dans les diverses communautés charismatiques présentes dans le monde, un rôle important pourra être joué par l'"International Catholic Charismatic Renewal Services". Ce que je dis alors place Saint-Pierre, je le répète à vous tous, rassemblés à Rimini:  "L'Eglise attend de vous des fruits "mûrs" de communion et d'engagement" (Ibid.).


4. Au sein de vos communautés, en des circonstances diverses, pour chacun de vous a commencé un chemin qui conduit à une connaissance et à un amour du Christ toujours plus grands. N'interrompez pas le chemin entrepris! Ayez confiance:  le Christ complètera l'oeuvre que lui-même a commencée. "Aspirez aux dons supérieurs!" (1 Co 12, 31). Cherchez toujours le Christ:  cherchez-le dans la méditation de la Parole de Dieu, cherchez-le dans les sacrements, cherchez-le dans la prière, cherchez-le dans le témoignage des frères. Soyez reconnaissants aux prêtres qui accompagnent en tant que pasteurs vos communautés:  à travers leur ministère, c'est l'Eglise qui vous guide et qui vous assiste comme mère et maîtresse. Accueillez avec joie les occasions qui vous sont offertes d'approfondir votre formation chrétienne. Servez le Christ dans les personnes qui vous sont proches, servez-le dans les pauvres, servez-le dans les besoins et les nécessités de l'Eglise. Laissez-vous guider véritablement par l'Esprit! Aimez l'Eglise:  une sainte, catholique et apostolique!

Je suis particulièrement heureux de savoir que des représentants d'autres Eglises et communautés ecclésiales participent également à votre rassemblement et je désire les saluer cordialement. En vous unissant à l'action de louange commune, vous avez accueilli l'invitation que j'ai formulée dans la Bulle d'indiction du grand Jubilé:  "Nous accourons tous, des diverses Eglises et communautés ecclésiales répandues à travers le monde, vers la fête qui se prépare; nous apportons ce qui nous unit déjà, et le regard fixé uniquement sur le Christ nous permet de croître dans l'unité qui est le fruit de l'Esprit" (Incarnationis mysterium, n. 4).

Tandis que je prie avec vous la Vierge Marie, afin que chacun accueille le don de l'Esprit pour être témoin du Christ là où il vit, je vous donne volontiers, chers frères et soeurs, ainsi qu'à vos  familles, ma  Bénédiction  affectueuse.

Du Vatican, le 24 avril 2000

 

top