The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DE JEAN PAUL II
AUX PÈLERINS RÉUNIS
POUR LA CANONISATION DE 27 BIENHEUREUX 

Lundi 22 mai 2000


Chers frères et soeurs,

1. Je suis heureux de vous rencontrer tous, chers pèlerins mexicains qui avez participé hier à la solennelle canonisation de Cristóbal Magallanes et de ses compagnons martyrs, de José María de Yermo y Parres, fondateur des Servantes du Sacré-Coeur de Jésus et des Pauvres, et de María de Jesús Sacramentado Venegas, fondatrice des Filles du Sacré-Coeur.

Toute l'Eglise se réjouit avec vous en voyant ainsi proclamée la gloire de ces fils et également de votre noble patrie, qui peut compter sur l'exemple de leur dévouement au Seigneur et sur leur puissante intercession pour ses nécessités. Ils annoncent avec un témoignage éloquent, la force transformatrice de l'amour envers Dieu et envers le prochain, essence de la vie chrétienne et ils nous encouragent à vivre avec une fidélité renouvelée notre condition d'enfants appelés à rendre témoignage de la foi, à conserver vivante l'espérance et à pratiquer la charité dans toutes les circonstances de la vie.

Je salue avec affection les cardinaux, les archevêques et les évêques, les prêtres et les fidèles, et en particulier les religieuses qui ont assisté à la canonisation de leurs fondateurs. Je voudrais souhaiter à tous ma plus cordiale bienvenue à cette rencontre, caractérisée par la joie, et qui se déroule au cours du grand Jubilé de l'Incarnation.


2. Votre présence ici me rappelle les inoubliables journées que j'ai vécues au  Mexique  à  l'occasion  des  quatre voyages apostoliques que la Providence m'a permis d'accomplir dans ce pays, et dont le sommet a été atteint l'année dernière, lorsque j'ai présenté l'Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in America, aux pieds de la Vierge de Guadalupe. J'ai placé sous sa protection la vie de toutes les Communautés ecclésiales présentes sur le continent de l'espérance afin qu'Elle le bénisse par de nouveaux fruits abondants de sainteté.

Le peuple mexicain s'est toujours distingué par son grand amour pour Dieu, la Vierge, l'Eglise et le Pape, étant profondément enraciné dans la foi catholique qui, malgré les vicissitudes de l'histoire, fait partie intégrante et de façon fondamentale de l'âme de votre nation. C'est pourquoi je désire vous répéter ce que je vous ai déjà dit lors de la Messe à l'autodrome de la capitale fédérale:  "Ne laissez pas la lumière de la foi s'éteindre! Le Mexique continue à en avoir besoin pour pouvoir construire une société plus juste et fraternelle, solidaire... Faites en sorte que la parole du Christ parvienne à ceux qui l'ignorent encore! Ayez le courage de témoigner de l'Evangile dans les rues et sur les places, dans les vallées et sur les montagnes de ce pays" (Homélie, 25 janvier 1999, cf. ORLF n. 5 du 2 février 1999).


3. Nous sommes en train de vivre l'année du grand Jubilé, qui nous offre la possibilité de nous rapprocher du trésor infini de grâce et de miséricorde que Dieu a confié à l'Eglise. Dans ce but, il est nécessaire - en partant de la vocation particulière de chacun - de suivre le Christ de façon radicale. Il est le chemin qui donna la force à saint Cristóbal Magallanes et à ses compagnons de vaincre dans le martyre, à saint José María de Yermo y Parres de devenir le "Géant de la charité", à sainte María de Jesús Sacramentado Venegas de se soumettre avec humilité et générosité à la volonté de Dieu. Que leurs exemples et leurs enseignements vous insufflent sans cesse l'enthousiasme et le courage pour suivre le Christ avec une  fidélité  renouvelée!  Vous  serez ainsi préparés à affronter avec confiance et espérance les difficultés de notre temps et les défis de la nouvelle évangélisation.


4. Les Etats de Jalisco, Zacatecas, Durango, Chihuahua, Guanajuato, Morelos, Guerrero et Colima sont les terres d'origine du groupe de nouveaux saints martyrs. Le souvenir de leur personne et de leur don généreux et héroïque est encore vivant et leur gloire devant Dieu sera impérissable. Ces prêtres, qui offrirent leur vie par fidélité au ministère sacerdotal sont un exemple clair pour les prêtres d'aujourd'hui de la façon dont il faut assister les fidèles, même en risquant sa propre vie. Avec eux, les trois laïcs constituent un témoignage précieux de l'engagement ecclésial et de la vocation à la sainteté propre à tous les baptisés, qui doit nous conduire à vivre en communion de foi et d'amour, en particulier aux côtés de ceux qui ont besoin de nous, et en ayant toujours confiance en Dieu.


5. Saint José María de Yermo y Parres, originaire du clergé de Puebla de los Angeles, mena une existence empreinte de prière et de sacrifice, nourrissant une confiance ardente dans la divine Providence et manifestant de l'héroïsme dans la charité. Sa vie est une invitation adressée aux chrétiens à suivre le Christ dans l'amour pour le prochain en s'oubliant soi-même et, lorsque cela est nécessaire, en acceptant la croix. Dans le monde actuel, qui a tant besoin de fraternité et de solidarité, le nouveau saint enseigne à établir de nouveaux rapports dans lesquels le service généreux, créatif, concret et dynamique sera capable de favoriser un nouveau climat de fraternité entre tous dans le Christ.

Pour poursuivre son oeuvre, son esprit éminemment sacerdotal fut à l'origine de la fondation des Servantes du Sacré-Coeur de Jésus et des Pauvres, auxquelles il a laissé le témoignage d'un don de soi sans égal à la cause du Christ et des pauvres. Chères religieuses, Filles de saint José María de Yermo, conservez toujours vivantes ses caractéristiques évangéliques d'humilité et de simplicité dans le service d'amour miséricordieux pour le frère qui est dans le besoin, en l'assistant avec les mêmes sentiments que le Coeur divin. Cela vous aidera à conserver vivant le sens ecclésial et missionnaire de votre charisme et la juste orientation dans l'apostolat social et spirituel en faveur des pauvres.


6. C'est dans l'Etat de Jalisco que naquit sainte María de Jesús Sacramentado Venegas. Après une enfance vécue dans un milieu familial où, malgré les difficultés, un intense climat spirituel était encouragé, elle fut conduite par Dieu à l'hôpital du Sacré-Coeur de Guadalajara, où elle s'unit à d'autres femmes pieuses qui se consacraient aux soins des malades. Là, en tant qu'infirmière compétente et pleine d'abnégation, elle se prodigua au service de la santé et, à partir de 1921, année où elle fut élue Supérieure, elle se consacra au développement de l'Institut naissant, en communiquant aux soeurs l'amour pour l'Eglise et les âmes, pour les privations et les sacrifices. Elle ne recula pas devant la persécution religieuse, et créa au contraire de nouvelles fondations dans divers Etats de la République. Sa vie spirituelle s'alimentait de la prière assidue, de la réception des Sacrements et de la dévotion filiale à la Vierge Marie, tout cela dans la plus stricte observance des règles de l'Institut.

Son message conserve toute son actualité. De fait, la rigueur de sa foi, sa confiance illimitée en Dieu, son amour inlassable, jusqu'à s'oublier elle-même, firent d'elle une femme consacrée digne d'être imitée. Elle sut développer la Congrégation des Filles du Sacré-Coeur de Jésus, dans laquelle le don d'elle-même s'étend, à l'exemple du bon samaritain, à ceux qui, comme elle le disait, "dans leur corps et dans leur âme ressemblent le plus au Christ qui souffre". Une existence comme la sienne, consacrée à accomplir la volonté de Dieu avant tout autre chose, permet de vivre  dans  la  paix  et  la  sérénité,  qui constituent des aspirations humaines nécessaires à la vie actuelle. Heureusement, l'on vit aujourd'hui au Mexique un printemps des vocations à la vie religieuse, dont des personnes de l'envergure de Mère María de Jésus Sacramentado sont des pionnières.


7. Chers pèlerins mexicains, vous avez participé hier à un événement exceptionnel:  la canonisation de 27 de vos concitoyens lors du grand Jubilé. Retournez au Mexique avec l'engagement de renouveler votre fidélité à Dieu et à l'Eglise, de rendre toujours et partout un témoignage courageux de vie chrétienne, de collaborer à la nouvelle évangélisation afin que le Christ soit connu et aimé par tous les Mexicains. Défendez également la cause de la vie, de la famille, des pauvres et des indigents.

Que dans cette mission vous assiste l'intercession des nouveaux saints, que vous accompagne la protection maternelle de la Vierge de Guadalupe, Reine du Mexique et Impératrice de l'Amérique! Que la Bénédiction apostolique que je vous donne avec affection, et que j'étends à vos proches, à vos amis et aux personnes qui vous sont chères, soit le gage des faveurs célestes.

 

top