The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT PÈRE JEAN PAUL II
AUX SOEURS FRANCISCAINES DE L'IMMACULÉE

Jeudi 15 juin 2000

 

Très chères soeurs franciscaines de l'Immaculée!

1. Je suis heureux de vous accueillir et je vous remercie de cette visite avec laquelle, à l'occasion de votre premier chapitre général, vous avez voulu manifester au Successeur de Pierre vos sentiments de communion filiale. Je salue votre Supérieure générale, Soeur Maria Francesca Perillo, ainsi que les RR.PP. Stefano Maria Manelli et Gabriele Maria Pellettieri, fondateurs de votre Institut. Je salue également chacune d'entre vous. Votre présence m'offre l'agréable occasion d'adresser une pensée affectueuse à toutes vos consoeurs, présentes dans diverses parties du monde, où elles accomplissent des activités d'évangélisation et d'assistance pour des personnes éprouvées par diverses formes d'indigence.

Votre réunion capitulaire se déroule en l'Année du grand Jubilé. Il s'agit d'une heureuse coïncidence, qui vous aidera certainement à réfléchir avec une intensité particulière sur votre mission, en suivant les enseignements de saint François d'Assise et de celui qui a su en adapter de façon efficace l'esprit à notre époque, saint Maximilien Maria Kolbe. Son témoignage héroïque des voeux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance a été couronné par le martyre, par le sacrifice suprême de la vie par amour pour le Christ et ses frères.

En gardant le regard tourné vers le Christ, soutenus par l'aide de saint François et de saint Maximilien, vous pourrez réaliser pleinement votre mission dans l'Eglise et dans le monde.

2. L'inspiration de toute l'existence de saint Maximilien Kolbe fut l'Immaculée. C'est à l'Immaculée que votre Institut est consacré, prévoyant en plus des voeux religieux traditionnels le voeu "marial", avec lequel chaque religieuse se consacre totalement à Marie pour l'avènement du Royaume du Christ dans le monde.

Que la contemplation des prodiges que le Père céleste a opérés dans l'humble jeune fille de Nazareth oriente toujours votre vie consacrée sur le chemin exigeant de la sanctification, sur les traces de Celle qui, entièrement consacrée au service de Dieu, a été constituée notre Mère, Mère de l'Eglise et de toute l'humanité.

Imitez la sollicitude de Marie dans le service au prochain, en cherchant à être toujours assidues dans votre travail et zélées dans l'apostolat. Que cela constitue le style de votre action dans l'Eglise; que cela constitue le signe distinctif de votre oeuvre évangélisatrice et missionnaire, tout en gardant votre coeur ouvert aux nécessités de chaque être  humain. En tant que personnes consacrées et, de façon particulière, en tant que Franciscaines missionnaires de l'Immaculée, vous êtes appelées à être, à travers la fidélité joyeuse à votre Règle, "un signe de la tendresse de Dieu envers le genre humain et un témoignage particulier du mystère de l'Eglise, qui est vierge, épouse et mère" (Vita consecrata, n. 57).

Pour cela également, que votre modèle soit Marie, qui répondit avec sollicitude aux desseins divins:  "Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole" (Lc 1, 38). Son "fiat" fut le centre dynamique de sa mission. De même, votre "fiat" à Dieu sera le secret du succès de votre mission. Pour être des témoins efficaces de l'Evangile, en particulier parmi les pauvres et les personnes en difficultés, il est indispen-sable que vous vous abandonniez totalement entre les mains du Seigneur et que vous conserviez votre coeur ouvert à ses desseins divins.

3. A ceux qui, en visitant la "Ville de l'Immaculée", restaient émerveillées par les oeuvres accomplies, saint Maximilien Kolbe expliquait, en indiquant le Très Saint Sacrement:  "Toute la réalité de Niepokalanow dépend d'ici". Il s'adressait à Jésus présent dans l'Eucharistie avec des accents de foi profonde:  Ton Sang s'écoule dans mon sang, Ton âme, ô Dieu incarné, pénètre mon âme, lui donne sa force et la nourrit" Voilà le secret de sa sainteté. De l'Eucharistie rayonnent les grâces qui soutiennent les missionnaires dans leur activité d'évangélisation quotidienne. Pour que votre apostolat produise les fruits de bien souhaités, alimentez-vous à cette source intarissable d'amour à travers une intense prière et votre vie intérieure.

J'ai appris avec plaisir que votre Institut ne manque pas de vocations. Je rends grâce pour cela au Seigneur avec vous et je vous invite à continuer à proposer avec discernement à ceux que vous rencontrez le caractère radical du témoignage évangélique. Soyez très attentives à la formation humaine et spirituelle  de ceux qui aspirent à la vie consacrée.

Conscientes que les chrétiens sont "dans le monde mais non du monde" (cf. Jn 17, 14-16), soyez le bon levain qui fait fermenter la pâte (cf. Ga 5, 9), soyez le sel qui donne la saveur et la lumière qui illumine (cf. Mt 5, 13-14). Ne perdez jamais de vue l'exemple du Verbe incarné qui, par amour, s'est fait serviteur et s'est donné lui-même pour nous. Marchez à sa suite sans vous lasser. Demeurez au pied de la Croix avec Marie, la Vierge Immaculée à laquelle votre famille religieuse est consacrée!

Quant à moi, je vous assure de mon souvenir dans la prière, alors que je vous donne de tout coeur une Bénédiction spéciale, que j'étends à mon Vénéré Frère, le Cardinal Agostino Mayer, qui présidera votre Chapitre, ainsi qu'à toutes vos consoeurs et à ceux qui font partie de votre famille spirituelle.

 

top