The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DU SAINT PÈRE 
AUX MEMBRES DE LA "RÉUNION DES OEUVRES 
POUR L'AIDE AUX ÉGLISES ORIENTALES" (R.O.A.C.O.) 

 Lundi 19 juin 2000

 

Monsieur le Cardinal,
Vénérés frères dans l'épiscopat et le sacerdoce,
Chers membres et amis de la R.O.A.C.O.!

1. Je suis heureux de vous souhaiter à chacun la bienvenue, et de vous exprimer ma profonde reconnaissance pour cette visite que vous avez voulu me rendre à l'occasion de la seconde Assemblée annuelle de la R.O.A.C.O. J'adresse une pensée cordiale à Mon-sieur le Cardinal Achille Silvestrini, Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales et Président de la R.O.A.C.O., et je le remercie pour les paroles cordiales qu'il m'a adressées au nom de tous. Je salue également avec affection Monseigneur Miroslav Stefan Marusyn, Secrétaire de la Congrégation, Monseigneur le Sous-Secrétaire et les collaborateurs, ainsi que les respon-sables des divers bureaux.

Au cours des dernières années, votre travail s'est organisé de manière à répondre de façon toujours plus attentive et rapide aux questions et aux nécessités urgentes des Eglises catholiques orientales, grâce aussi à la contribution des Communautés locales, dont vous avez recherché à juste titre la participation. Les demandes ont fait l'objet, l'une après l'autre, de sessions spéciales de réflexion et d'études, afin d'identifier les priorités pastorales et de décider du soutien aux diverses initiatives d'évangélisation.

2. Je garde des souvenirs vivants et reconnaissants des récents pèlerinages jubilaires au Mont Sinaï, au Mont Nebo et en Terre Sainte, où j'ai voulu me rendre en signe de retour aux "racines de la foi et de l'Eglise", en rencontrant des patriarches, des évêques et des prêtres,  des  religieux et des religieuses, ainsi que les fils et filles des Eglises catholiques orientales.

La visite aux lieux rendus célèbres par les épisodes de la vie de Moïse, la Messe solennelle en l'honneur de saint Jean-Baptiste dans le stade d'Amman, les célébrations eucharistiques dans la Salle du Cénacle et auprès du Saint-Sépulcre à Jérusalem ont été des étapes inoubliables au cours desquelles "notre âme s'est émue non seulement dans le souvenir de ce que Dieu a fait, mais pour Sa présence même, car il a marché une fois de plus avec nous sur la Terre de la Naissance, de la Mort et de la  Résurrection  du  Christ" (O.R.L.F. n. 14 du 4 avril 2000).

Ce que le Seigneur m'a permis de ressentir ces jours-là me pousse à vous recommander, ainsi qu'à tous les fidèles catholiques, d'avoir toujours plus à coeur les communautés chrétiennes de Terre Sainte et de les soutenir dans leurs nécessités, afin que les noms de Nazareth, Bethléem et Jérusalem continuent de susciter dans l'âme des chrétiens d'aujourd'hui et de demain des sentiments de gratitude pour le Mystère ineffable qui s'est accompli là-bas et pour l'annonce du salut qui, grâce aux premières communautés de croyants, est parti de cette terre pour atteindre le monde entier.

3. A l'occasion du grand Jubilé, que le Seigneur nous accorde de célébrer, des délégations importantes des Eglises catholiques orientales se sont réunies et se réuniront à Rome, pour prier avec les autres frères catholiques sur la tombe des Apôtres et renforcer les liens d'intense communion et de fraternité avec le Siège apostolique. De cette façon, à Rome également, l'universalité de l'Eglise est rendue visible dans la variété des rites et des traditions.

Ces manifestations concrètes de la catholicité de l'Eglise du Christ dans sa richesse et sa variété constituent un profond appel à vivre l'exigence oecuménique, engagement important du grand Jubilé. Comme je le rappelai dans la Lettre apostolique Tertio millennio adveniente, précisément du point de vue oecuménique, cette année se révèle "très importante pour porter ensemble notre regard vers le Christ, le seul Seigneur, pour s'engager à devenir un en Lui, suivant sa prière au Père. Souligner la place centrale du Christ, de la Parole de Dieu et de la foi ne devrait pas manquer de susciter l'intérêt et l'accueil positif des chrétiens d'autres confessions" (n. 41).

4. En cette circonstance particulière, je vous renouvelle à tous mon invitation à accomplir tous les efforts pour venir en aide aux populations divisées par les conflits fratricides ou à celles du Moyen-Orient qui recherchent encore des voies stables de justice et de liberté.

Le Jubilé nous exhorte à des signes concrets de charité fraternelle qui ouvrent "nos yeux aux besoins de ceux qui vivent dans la pauvreté ou dans la marginalité [...] Il faut éliminer les violences qui engendrent la domination des uns sur les autres:  il y a là péché et injustice" (Incarnationis mysterium, n. 12). L'engagement pour la justice et la recherche de ressources pour créer une culture de la solidarité et de la coopération doivent donc constituer des objectifs importants pour chacun de vous, mais surtout pour les communautés ecclésiales, dont vous êtes l'intermédiaire et l'expression visible de la solidarité fraternelle.

De cette façon, sous la direction avisée de la Congrégation pour les Eglises orientales, les agences que vous représentez confirment être des témoins efficaces de la sollicitude active des Eglises dont elles proviennent et un signe prophétique de l'engagement de toute l'Eglise. C'est en effet en oeuvrant pour la justice que l'on construit la paix. C'est en pratiquant le précepte de l'amour du Christ que s'anticipent les cieux nouveaux et la terre nouvelle "où la justice habitera" (2 P 3, 13).

5. Très chers frères et soeurs, que vous parvienne, à travers mon intermédiaire, la reconnaissance des Eglises orientales pour l'oeuvre concrète de sollicitude chrétienne que, depuis tant d'années, vous accomplissez en leur faveur. Face aux nécessités toujours plus urgentes, je vous exhorte à agrandir les frontières de votre coeur pour intensifier le flux de charité active vers lequel tant de personnes se tournent avec confiance.

En cette année de grâce, je souhaite à chacun de vous d'accueillir avec une âme disponible les abondants dons spirituels que le Seigneur accorde pour une vie toujours plus généreuse engagée à son service. Qu'intercède pour vous la Vierge Marie, Mère de Dieu, à laquelle je confie votre oeuvre précieuse en faveur des Eglises d'Orient.

Avec ce souhait, je vous donne de tout coeur, ainsi qu'aux personnes qui vous sont chères, la Bénédiction apostolique.

                   

top