The Holy See
back up
Search
riga

JUBILÉ DES DIACRES PERMANENTS

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU JUBILÉ
DES DIACRES PERMANENTS

Samedi 19 février 2000


 

Messieurs les Cardinaux,
Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
Très chers diacres et vos familles!


1. C'est avec une grande joie que je vous rencontre à l'occasion de ce rendez-vous jubilaire significatif. Je salue le Préfet de la Congrégation pour le Clergé,  le  Cardinal Darío Castrillón Hoyos, ainsi que ses collaborateurs, qui ont organisé ces intenses journées de prière et de fraternité. Je salue les Cardinaux et les prélats réunis ici. Je vous salue en particulier, très chers diacres permanents, ainsi que vos familles et tous ceux qui vous ont accompagnés au cours de ce pèlerinage sur les tombes des Apôtres.

Vous êtes venus à Rome pour célébrer votre Jubilé:  je vous accueille avec affection! Cette occasion est plus que jamais opportune pour approfondir la signification et la valeur de votre identité stable et non passagère de personnes ordonnées, non pas au sarcerdoce, mais au diaconat (cf. Conc. oecum. Vatican II, Lumen gentium, n. 29). En tant que ministres du Peuple de Dieu, vous êtes appelés à oeuvrer à travers l'action liturgique, l'activité didactique et catéchétique, et le service de la charité en communion avec l'Evêque et le prêtre. Cette année de grâce singulière qu'est le Jubilé, vise à vous faire redécouvrir de façon encore plus radicale la beauté de la vie dans le Christ. La vie en Lui, qui est la Porte Sainte!


2. En effet, le Jubilé est un temps fort pour opérer une vérification et une purification intérieures, mais également pour retrouver le caractère missionnaire qui est inscrit dans le mystère même du Christ et de l'Eglise. Celui qui croit que le Christ Seigneur est le chemin, la vérité et la vie, celui qui sait que l'Eglise est son prolongement dans l'histoire, celui qui fait l'expérience personnelle de tout cela ne peut manquer de devenir, en vertu de cela même, un ardent missionnaire. Chers diacres, soyez des apôtres actifs de la nouvelle évangélisation. Apportez à tous le Christ! Grâce à votre engagement également, que son Royaume s'étende dans votre famille, dans votre milieu de travail, dans votre paroisse, dans votre diocèse, dans le monde entier!

La mission, tout au moins en ce qui concerne l'intention et la passion que l'on y consacre, doit remplir le coeur des ministres sacrés et les pousser jusqu'au don total d'eux-mêmes. Ne vous arrêtez devant rien, persévérez dans la fidélité au Christ, en suivant l'exemple du diacre Laurent, dont vous avez voulu que soit présente ici, en cette occasion, la vénérée et noble relique.
A notre époque également, les personnes que Dieu appelle à un martyre cruel ne manquent pas; mais beaucoup plus nombreux  sont, pourtant,  les croyants soumis au "martyre" de l'incompréhension. Que votre âme ne se trouble pas en raison de la difficulté et des contrastes mais, au contraire, qu'elle croisse dans la confiance en Jésus qui a racheté les hommes à travers le martyre de la Croix.


3. Chers diacres, acheminons-nous dans le nouveau millénaire avec toute l'Eglise, qui pousse ses fidèles à se purifier, dans le repentir des erreurs, des infidélités, des incohérences, des retards (cf. Lettre apost. Tertio millennio adveniente, n. 33). Les premiers à offrir l'exemple ne peuvent manquer d'être les ministres ordonnés:  Evêques, prêtres, diacres. Cette purification, ce repentir, doivent se comprendre surtout en référence à chacun de nous personnellement. Ce sont nos consciences de ministres sacrés oeuvrant en cette époque qui sont interpellées en premier lieu.

Face à la Porte Sainte, nous ressentons la nécessité de "sortir" de notre terre égoïste, de nos doutes, de nos infidélités, et nous ressentons l'invitation urgente à "entrer" dans la terre sainte de Jésus, qui est la terre de la pleine fidélité à l'Eglise une, sainte, catholique et apostolique. Dans notre âme retentissent les paroles du divin Maître:  "Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai" (Mt 11, 28).

Chers diacres, certains de vous sont peut-être fatigués par les lourdes tâches, par la frustration à la suite d'initiatives apostoliques manquées, par l'incompréhension de nombreuses personnes. Ne perdez pas courage! Abandonnez-vous dans les bras du Christ:  Il vous soulagera. Que cela soit votre Jubilé:  un pèlerinage de conversion à Jésus.


4. Très chers diacres, fidèles en tout au Christ, vous serez également fidèles aux divers ministères que l'Eglise vous confie. Comme votre service à la Parole et à la catéchèse est précieux! Que dire, ensuite, de la diaconie de l'Eucharistie, qui vous met en contact étroit avec l'autel du sacrifice dans le service liturgique?

En outre, vous vous engagez à juste titre à vivre de façon inséparable le service liturgique avec celui de la charité dans ses expressions concrètes. Cela fait apparaître avec évidence la façon dont le signe de l'amour évangélique ne peut être réduit à des catégories de pure solidarité, mais se place comme une conséquence cohérente du mystère eucharistique.

En vertu du lien sacramentel, qui vous lie aux évêques et aux prêtres, vous vivez pleinement la communio ecclésiale. La fraternité diaconale dans votre diocèse, tout en ne constituant pas une réalité structurelle analogue à celle des prêtres, vous pousse à partager la sollicitude des pasteurs. De l'identité diaconale jaillissent avec clarté tous les traits de votre spiritualité spécifique, qui se présente essentiellement comme une spiritualité de service.


5. Très chers amis, le Jubilé est un temps propice pour restituer à cette identité et à cette spiritualité sa physionomie originelle et authentique, afin de renouveler intérieurement et de mobiliser toute les énergies apostoliques.

La question du Christ:  "Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre?" (Lc 18, 8), résonne avec une éloquence particulière en cette fête jubilaire.

La foi doit être transmise, communiquée. Votre devoir consiste également à faire partager aux jeunes générations l'Evangile unique et immuable du salut, afin que l'avenir soit riche d'espérance pour tous.

Que la Sainte Vierge vous soutienne dans votre mission. Je vous accompagne par ma Bénédiction apostolique, que je vous donne de tout coeur, ainsi qu'à vos épouses, vos enfants et à tous les diacres qui servent l'Evangile dans toutes les parties du monde.

 

top