The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DE JEAN PAUL II
AUX PÈLERINS RÉUNIS POUR LA BÉATIFICATION
DE 44 SERVITEURS DE DIEU
 

Lundi 6 mars 2000


Très chers frères et soeurs

1. C'est avec joie que je vous accueille ce matin, au lendemain de la Béatification solennelle d'un groupe nombreux de témoins de la foi. Vous provenez de divers pays, en particulier de Biélorussie, des Philippines, de Thaïlande, du Viêt-nam. J'adresse à tous mon plus cordial salut.

Les nouveaux bienheureux - prêtres, soeurs, laïcs et laïques - sont tous martyrs. J'ai à coeur de souligner l'éloquence particulière de ce fait:  la première béatification de l'Année Sainte 2000 est placée sous le signe du martyre, c'est-à-dire du don total de soi pour le Christ et l'Evangile. Ces martyrs ont fait de leur vie une réponse généreuse au don de Dieu, et sont pour nous tous des modèles éloquents de témoignage chrétien.

André de Phú Yên
[en français]

2. Je salue très cordialement Mon-sieur le Cardinal Paul Joseph Pham Ðinh Tung, Archevêque de Hà Nôi, les évêques et les pèlerins vietnamiens ain-si que leurs amis, venus pour la béatification d'André de Phú Yên. Dans ce jeune garçon, le père Alexandre de Rhodes avait discerné une grande intelligence et une intense vie spirituelle. Pour aider les prêtres à annoncer l'Evangile, il l'accueillit parmi ses plus proches collaborateurs, puis dans l'association des catéchistes Maison Dieu. Dès lors, saisi par le Christ, André s'engagea publiquement à consacrer sa vie au service de l'Eglise, acceptant généreusement de partager jusqu'au bout le sacrifice du Seigneur crucifié, assuré de le suivre dans sa résurrection.

Depuis plus de trois cent cinquante ans, les catholiques du Viêt-nam n'ont jamais oublié ce témoin de l'Evangile, proto-martyr de leur pays. Ils ont trouvé en lui un modèle de foi sereine et d'amour généreux pour le Christ et pour son Eglise. Qu'ils découvrent encore aujourd'hui dans son exemple la force de demeurer fidèles à leur vocation chrétienne, dans la loyauté à l'égard de l'Eglise et de leur pays! Bienheureux André, dont le zèle ardent a permis à l'Evangile d'être proclamé, de s'enraciner et de se développer, donne à tous les catéchistes l'audace d'être de véritables témoins de la foi, par une vie toute donnée au Christ et à leurs frères!

Nicolas Bunkerd Kitbamrung
[en anglais]

3. J'adresse un salut cordial au Cardinal Michael Michai Kitbunchu et aux évêques de Thaïlande, ainsi qu'aux prêtres, religieux et fidèles qui sont venus à Rome pour la béatification de Père Nicolas Bunkerd Kitbamrung. L'Eglise qui est en Thaïlande se réjouit de ce que l'un des ses fils a été élevé aux honneurs des autels. Le Bienheureux Nicolas fut totalement dévoué à son ministère sacerdotal, qu'il manifesta dans son amour pour les autres, son engagement à enseigner la foi, et son témoignage courageux lors des épreuves. Je prie pour qu'à travers l'intercession de Père Nicolas, la communauté catholique dans votre pays ait toujours des prêtres empreints de ce même esprit.

Pedro Calungsod

Je souhaite une cordiale bienvenue au Cardinal Ricardo Vidal et aux évêques des Philippines, ainsi qu'aux nombreux pèlerins qui vous accompagnent. Depuis longtemps, les populations des Philippines, en particulier celles de sa région natale de Visayas, attendent la béatification de Pedro Calungsod. Le Bienheureux Pedro entendit très jeune l'appel du Christ et ne montra jamais la moindre hésitation dans son désir d'accomplir la volonté de Dieu, même au prix de sa vie. Prions pour que de nombreux jeunes suivent l'exemple du bienheureux Pedro et se donnent au Seigneur sous les formes multiples de l'apostolat laïc, du sacerdoce ou de la vie religieuse.
Sur vous et vos familles, j'invoque la joie et la paix du Seigneur Ressuscité!

André de Soveral, Ambrósio Francisco Ferro et 28 compagnons
[en portugais]

4. C'est avec une profonde satisfaction que je salue à présent le Cardinal Eugênio de Araújo Sales et les nombreux évêques présents avec les pèlerins brésiliens qui sont venus à Rome pour participer à la béatification solennelle des martyrs de Natal:  le jésuite André de Soveral, le père diocésain Ambrósio Francisco Ferro et ses communautés de 28 laïcs qui, à l'aube de l'histoire du Brésil, donnèrent leur vie pour demeurer fidèles à leur foi.

Ces martyrs qui ont été béatifiés hier, sont originaires des Communautés de Cunhaú et Uruaçu dans le Rio Grande do Norte. Ce fut là que germa la semence du martyre, pour se transformer en grande récolte de fruits mûrs grâce à l'action évangélisatrice et sanctificatrice quotidienne de l'Eglise au Brésil, tout au long de cinq siècles d'histoire. Leur sang irriga la terre de leur patrie, la rendant fertile pour les générations des nouveaux chrétiens. Ils représentent les prémices de l'oeuvre missionnaire et furent appelés les proto-martyrs de l'Evangile du Brésil dans ces lieux, qui reçurent le nom de Terre de la Sainte Croix.

Demandons à Dieu que l'exemple de fidélité de ces premiers chrétiens, en particulier des familles des martyrs, - dont un grand nombre avec des enfants en bas âge - et que la foule d'anonymes non identifiés, puissent nous conduire à renouveler notre engagement en vue d'une évangélisation féconde et audacieuse à tous les niveaux de la société! Et que Notre-Dame d'Aparecida, Mère de Dieu et notre Mère, marche à nos côtés tout au long des routes de la vie!

Maria Stella Mardosewicz et dix consoeurs
[en polonais]

Je salue cordialement les pèlerins de Pologne et de Biélorussie.
Je salue les Cardinaux - l'un d'entre eux est américain d'origine polonaise-biélorusse -, les évêques et les prêtres.

J'adresse un salut particulier aux Soeurs de la Congrégation de la Sainte Famille de Nazareth, les Nazaréennes, qui sont venues à Rome pour rendre grâce à Dieu pour le don de la béatification des onze consoeurs martyres de Nowogródek.

Lorsque nous commémorons ces héroïques Nazaretaines, les paroles de Jésus nous viennent à l'esprit:  "Nul n'a plus grand amour que celui-ci:  donner sa vie pour ses amis" (Jn 15, 13). Elles ont parfaitement confirmé la vérité de ces paroles à travers leur vie emplie de dévouement et à travers leur mort. Avant la guerre et au cours de l'occupation, elles servirent avec zèle les habitants de Nowogródek, participant activement à la pastorale et à l'éducation et accomplissant diverses oeuvres de charité. Leur amour envers ceux parmi lesquels elles accomplissaient leur mission, a acquis une valeur particulière face aux atrocités de l'envahisseur nazi.  De  façon  commune  et  unanime, elles ont offert leur vie à Dieu, demandant qu'en retour soit sauvée la vie des pères et des mères de familles, ainsi que celle du prêtre, pasteur local. Le Seigneur a accueilli avec bienveillance leur offre, et, comme nous le croyons, l'a récompensée avec abondance dans sa gloire.

[en biélorusse]

Aujourd'hui, avec toute la Congrégation des Nazaréennes, nous rendons gloire à Dieu pour cette grâce, en vertu de laquelle le charisme monastique et le zèle humain ont pu produire de si nombreux fruits de martyre. Que le sang de ces bienheureuses Soeurs soit la semence de nouvelles vocations religieuses et le soutien pour de nombreuses personnes sur la voie de la sainteté.

Que les nouvelles bienheureuses, Maria Stella Mardosewicz et ses dix consoeurs, intercèdent auprès de Dieu pour tout le peuple de Biélorussie, que je salue cordialement.
Je bénis de tout coeur les pèlerins ici présents. Loué soit Jésus-Christ!

[en italien]

Très chers frères et soeurs, rendons grâce à Dieu pour le don de ces témoins lumineux de l'Evangile! Louons-le à travers notre vie, et tentons d'imiter, à travers sa grâce, les exemples de ces martyrs.

Que nous assiste la Vierge Marie, Reine des Saints et Auxiliaire des Chrétiens. En rentrant dans vos pays et dans vos foyers, emportez avec vous le souvenir de ces célébrations solennelles, qui vous ont fait ressentir la joie d'appartenir à l'Eglise une et sainte, et apportez également aux personnes qui vous sont chères la Bénédiction que le Pape vous donne avec affection.

 

top