The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DU PAPE JEAN PAUL II 
À DIVERS PÈLERINAGES JUBILAIRES


 Samedi 8 juillet 2000


Très chers frères et soeurs!

1. Le désir de rendre plus riche l'Année Sainte que vous vivez déjà dans vos divers lieux de provenance, vous a conduits à Rome pour accomplir votre pèlerinage jubilaire et pour réaffirmer votre communion avec le Successeur de Pierre. Soyez les bienvenus! Je vous accueille tous avec joie, et je salue chacun de vous avec des sentiments d'affection.

A des groupes de religieux et à de nombreux fidèles italiens

J'adresse en particulier une pensée aux Clercs réguliers de Saint-Paul (Barnabites) et aux Père de l'Ordre basilien ici présents à l'occasion de leurs Chapitres généraux respectifs. Je salue également les fidèles de la paroisse de san Matteo in Agerola (Naples), les Frères capucins du couvent de Cagliari, les Religieux augustins, délégués de la Commission "Justice et Paix" de leur Ordre. J'étends, enfin, mon salut à tous ceux qui se sont unis à la rencontre d'aujourd'hui.

Très chers amis, vous savez bien que l'Eglise est en train de vivre un temps saint, une occasion propice pour se renouveler à la lumière du Christ, le Verbe de Dieu fait chair il y a deux mille ans. En cette période providentielle, les croyants sont invités à puiser plus abondamment aux trésors de miséricorde que le Seigneur donne à son Epouse. Au cours du Jubilé, temps de grâce et de miséricorde, chacun est appelé à répondre à la voix de Dieu à travers un sérieux examen de conscience, un effort de purification et de pénitence, ainsi qu'une vie de prière plus intense.

En effet, l'Année Sainte nous invite plus encore à ce qui a toujours représenté la source fraîche à laquelle l'Eglise s'abreuve avec confiance:  la Parole de Dieu, interprétée dans les faits et dans les paroles par la Liturgie, par les Conciles, par les Pères, par les Saints. C'est de ce fondement qu'elle apprend que la source principale de l'unité des croyants dans le Christ est la Très Sainte Trinité (cf. Lumen gentium, 1-8). Que l'An 2000 continue d'être un hymne de gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit!


2. L'Eglise ne s'approche du Dieu un et trine qu'à travers le Christ, unique voie et véritable Porte Sainte qui l'introduit au mystère de la vie divine. Chacun est invité à traverser ce seuil car "c'est ici la porte de Yahvé, les justes entreront" (Ps 118 [117], 20).

Le Christ a assumé notre fragilité et notre caducité pour nous élever à la dignité de fils du Père céleste. A travers son sang versé sur la croix, il nous a ouvert à nouveau le ciel, qui avait été fermé par le péché et par le mensonge. Dieu a choisi ce signe éloquent pour nous confirmer sa pleine participation à l'histoire humaine. En ce mois de juillet, la liturgie nous rappelle de façon particulière que le Christ a "racheté pour Dieu au prix de [son] sang des hommes de toute race, langue, peuple et nation" (Ap 5, 9). A tous ceux qui laveront leur robe et les blanchiront dans le sang de l'Agneau (cf. Ap 7, 14) sera donnée la vie en abondance.

Chers consacrés, sur les traces du Christ, Serviteur obéissant, soyez toujours prêts à accueillir avec joie le dessein de Dieu sur vous, en témoignant que l'Amour est capable de remplir le coeur de la personne humaine. Votre consécration exprime la nature intime de la vocation chrétienne et la tension de toute l'Eglise-Epouse vers l'union avec l'unique Epoux.
Chers fidèles laïcs, que dans chacune de vos activités, que dans chaque engagement concret se reflète votre dignité de fils de Dieu. Dans vos compétences, dans le travail, dans le dévouement à la famille, dans l'éducation des enfants, dans le service social et politique, dans le domaine de la culture et de l'information, que resplendisse votre exercice permanent de la foi, de l'espérance et de la charité.

Aux pèlerins provenant de Saint-Jacques-de-Compostelle

3. Je souhaite une cordiale bienvenue aux pèlerins provenant de Saint-Jacques-de-Compostelle, accompagnés de leur Archevêque, Mgr Julián Barrio Barrio, que je salue avec une affection fraternelle.

Vous qui avez célébré récemment l'Année Sainte de Compostelle, connaissez bien la richesse que Dieu déverse dans les célébrations jubilaires. Je vous souhaite de la recevoir avec joie en passant la Porte Sainte en ce grand Jubilé, afin que votre coeur et vos communautés s'ouvrent à la vie nouvelle qui est le Christ, et qu'avec Lui, qui est source de vie et d'espérance, l'Eglise de Saint-Jacques renforce sa foi, sa fidélité et sa vigueur apostolique face aux défis du troisième millénaire.

Apportez avec vous la grâce et la miséricorde divines, en les faisant parvenir à votre pays et à vos familles. Apportez également le salut affectueux du Pape et la Bénédiction que je vous donne à présent de tout coeur.


4. Très chers frères et soeurs, je souhaite que le pèlerinage d'aujourd'hui laisse dans votre coeur des signes efficaces de justice et de charité dans le Seigneur. Dans cet itinéraire, il vous sera donné de vous approcher du sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation; de vous nourrir à la Table de l'Eucharistie; de visiter les monuments liés à la mémoire des Apôtres. Que ce soient là des moments intenses de communion avec Dieu. En retournant chez vous, sentez-vous poussés à la charité et  aux  bonnes  oeuvres,  en  participant à  la vie de la communauté, en vous exhortant mutuellement à l'espérance (cf. He 10, 23-24), chacun dans l'état de vie qui lui est propre.

Avec ces sentiments, j'invoque sur vous la protection maternelle de Marie, Mère du Seigneur et je vous bénis de tout coeur.

 

top