The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN PAUL II
AUX DIVERS PÈLERINAGES JUBILAIRES

Castel Gandolfo, vendredi 18 août 2000

 
   
1. C'est avec une grande joie que je vous accueille, très chers frères et soeurs, à l'occasion de cette rencontre particulière, qui a lieu au cours des célébrations de la XV Journée mondiale de la Jeunesse. Le climat de foi et de spiritualité que l'on respire ces jours-ci offre à tous les pèlerins l'opportunité d'approfondir leur connaissance du Christ et de vérifier leur fidélité à son égard.
Je souhaite de tout coeur qu'il en soit de même également pour chacun de vous, qui provenez de divers continents et nations, tandis que je vous salue tous cordialement.

2. Je suis heureux de vous accueillir, chers amis du Patriarcat copte catholique, au moment où vous accomplissez votre pèlerinage jubilaire. Je salue très cordialement le Patriarche Stéphanos II Ghattas et les Evêques présents. C'est pour moi une heureuse occasion  de  me  rappeler  mon  récent voyage jubilaire en Egypte et de remercier encore toutes les personnes qui ont contribué à son bon déroulement.

Vous avez répondu à l'appel de l'Eglise, qui invite chaque fidèle à se tourner davantage vers le Seigneur, à se convertir et à témoigner plus de fraternité, de solidarité et de charité à l'égard des plus pauvres de la société. En effet, dans la perspective biblique, le jubilé est à la fois une occasion privilégiée pour rendre grâce à Dieu, pour le louer et pour lui demander sa force afin d'être des témoins authentiques de l'Evangile, par les paroles et par les actes. Dans votre pays, il importe aussi de développer les liens avec tous vos compatriotes, particulièrement avec les fidèles des autres Confessions chrétiennes, afin que nous marchions ensemble vers la pleine unité, ainsi qu'avec les croyants des différentes religions, dans le respect des personnes et de la liberté de conscience.

En vous confiant à l'intercession maternelle de la Vierge Marie, je souhaite à chacun de vous et à tous les fidèles de l'Eglise copte catholique de recevoir au cours de cette année jubilaire les grâces nécessaires. Que cette démarche ecclésiale renforce aussi le témoignage évangélique de l'ensemble des membres du Patriarcat, par la croissance de la vie liturgique et spirituelle, dans la fidélité au bel héritage reçu de la tradition, ainsi que par le développement de la vie pastorale et missionnaire, notamment auprès des jeunes, pour qu'ils connaissent le Christ et l'enseignement de l'Eglise. Merci. Je voudrais transmettre des salutations fraternelles au Pape Shenouda.

3. Ma parole s'adresse à présent à vous,  chers  prêtres  de  l'Eglise  orthodoxe serbe, provenant de l'éparchie de Sabac-Valjevo. Je vous salue avec affection, ainsi que votre Evêque, Mgr Lavrentije Trifunovic, et l'Archevêque catholique coadjuteur de Belgrade, Mgr Stanislav Hocevar.

A travers vous, je voudrais faire parvenir mon salut respectueux et fraternel  à  votre  Patriarche, Sa  Béatitude Pavle.

Ma pensée s'adresse en ce moment à toute la nation serbe, qui, ces dernières années, a été durement éprouvée. Puisse votre cher peuple demeurer fidèle à ses traditions chrétiennes, notamment grâce à votre service pastoral. J'invoque à cet effet l'abondance des Bénédictions de Dieu sur vous et sur les communautés de fidèles auprès desquelles vous vivez et oeuvrez, en servant la cause de l'Evangile. Que le Seigneur couronne de fruits votre engagement apostolique pour le Royaume de Dieu.

Je souhaite de tout coeur que votre patrie, la Serbie, puisse bientôt surmonter les problèmes qui la frappent afin de pouvoir se tourner avec sérénité vers un avenir de paix et de développement, dans un contexte de collaboration et de respect réciproque avec les pays voisins.

4. Je suis très heureux de vous saluer, chers jeunes cubains, accompagnés par le Cardinal Jaime Lucas Ortega y Alamino, Archevêque de la Havane et par Monseigneur Carlos J. Baladrón, Valdés, Evêque de Guantánamo-Baracoa, venus à Rome pour représenter tant de jeunes de votre âge au cours de la Journée mondiale de la Jeunesse en l'année du grand Jubilé. Il s'agit d'une occasion privilégiée d'évangélisation, de communion ecclésiale et de renouveau intérieur à travers la rencontre personnelle avec le Christ, en compagnie de très nombreux jeunes du monde entier, pèlerins auprès des tombes des Apôtres Pierre et Paul.

Je désire aujourd'hui rappeler les paroles que je vous ai adressées au cours de mon inoubliable voyage à Cuba. Continuez à tourner le regard vers le Christ. Il désire vous offrir à nouveau son amitié; ses yeux, emplis de tendresse, continuent de fixer la jeunesse cubaine, espérance vivante de l'Eglise et de Cuba. "N'ayez pas peur d'ouvrir votre coeur au Christ". Ne vous fermez pas à son amour. Soyez ses témoins face aux autres jeunes en prenant des engagements concrets pour diffuser la civilisation de l'amour dans tous les milieux:  famille, communautés ecclésiales et travail. Je demande donc au Seigneur, en cette année jubilaire, que l'Esprit vous emplisse de ses dons et de ses bénédictions. Dans le même temps, avant de retourner dans vos lieux d'origine, je vous rappelle, afin que vous les fassiez vôtres, les paroles avec lesquelles vous m'avez reçu à Camaguëy:  "Bénis soient les pieds du messager qui annonce la paix!".

5. Je renouvelle une fois de plus l'expression de mon affection à chacun de  vous  ici  présents,  et,  tandis  que j'invoque la protection maternelle de Marie élevée au ciel, je vous donne la Bénédiction apostolique, en l'étendant à toutes les personnes qui vous sont chères.

 

top