The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU SAINT PÈRE
AU RECTEUR MAJEUR DE LA SOCIÉTÉ SALÉSIENNE
DE SAINT JEAN BOSCO


Au Révérend Père Dom Juan Edmundo VECCHI
Recteur majeur de la Société salésienne de Saint Jean Bosco

1. En 1875, les premiers Salésiens partaient pour l'Argentine. C'était pour votre Famille religieuse le début d'une saison missionnaire prometteuse qui, au cours du temps, devait devenir toujours plus florissante. En rappelant cette année le 125ème anniversaire de cet événement, je vous adresse mes voeux cordiaux, ainsi qu'à tous les membres de votre Institut, en manifestant ma satisfaction pleine de reconnaissance à tous vos confrères pour l'apostolat accompli selon l'esprit caractéristique de saint Jean Bosco.

Qui ne connaît pas l'âme typiquement missionnaire de votre Fondateur? De nombreux confrères, de nombreuses Filles de Marie auxiliatrice et de très nombreux laïcs en ont suivi les traces, en réalisant dans le charisme salésien leur vocation missionnaire. Au cours de ces 125 ans, plus de dix mille religieux se  sont  rendus en terre de mission. Beaucoup d'entre eux ont reçu, avant de partir, le Crucifix dans la basilique Sainte-Marie auxiliatrice, à Turin.

Révérend Père, je sais que, en rappelant les débuts missionnaires de l'Institut, vous avez voulu lancer un nouvel appel missionnaire à la Congrégation, et que 124 religieux, religieuses et laïcs ont répondu. Ces généreux apôtres recevront de votre part le mandat et le Crucifix qui les accompagnera dans leur ministère apostolique. Ils sont originaires de tous les continents, preuve de la diffusion de l'oeuvre salésienne dans chaque partie du monde, et sont envoyés, au nom de Dom Bosco et de Mère Mazzarello, pour oeuvrer dans toutes les régions de la terre afin d'accomplir une intense activité d'évangélisation et d'éducation des jeunes. Dans les centres ouverts en faveur des nouvelles générations, dans les oeuvres professionnelles et d'initiation au travail, dans les écoles, dans les paroisses, au sein des classes sociales populaires et avec les jeunes de la rue, ils sont appelés à former et à préparer à la vie sociale et religieuse ceux que la Providence leur confie, afin qu'ils deviennent à leur tour des annonciateurs et des témoins de l'Evangile.

Et comment ne pas rappeler également que de nombreux Salésiens se trouvent aux avant-postes de l'évangélisation et offrent leur service parmi les populations les plus défavorisées et indigentes? Poursuivez, chers frères et soeurs, cette action apostolique si utile, que mes vénérés Prédécesseurs ont toujours encouragée et bénie. Continuez avec la même ardeur missionnaire que ceux qui vous ont précédés.


2. Le premier groupe de Salésiens envoyés en Amérique latine en 1875 est rappelé en raison de son vibrant esprit missionnaire et il est également présenté aujourd'hui comme exemple pour ceux de la Congrégation salésienne qui demandent à se rendre en terre de mission. Leur témoignage est, d'une certaine façon, considéré comme le modèle de toute entreprise apostolique qui concerne toute la Famille salésienne, née de l'oratoire de Turin. Tel est le style de saint Jean Bosco, qui demandait à ses missionnaires de faire leur, avec passion, le même Evangile que celui prêché par le Sauveur et ses Apôtres. "Cet Evangile - disait-il -, vous devez l'aimer jalousement, le professer et exclusivement le prêcher" (Mémoires biographiques, XI, 387).

La remise du mandat et du Crucifix, qui est accomplie dans le souvenir de cette première expédition missionnaire, s'insère dans le vaste contexte du grand Jubilé et entend imprimer un élan renouvelé non seulement aux missions de la Congrégation, mais à la vie spirituelle de la Famille salésienne elle-même. Les religieux et les religieuses de la grande Communauté salésienne sont aujourd'hui engagés pour oeuvrer ensemble, en unissant leurs efforts. La présence importante et significative des laïcs s'y ajoute. Le discernement et la formation de vocations locales constitue, en effet, une partie nécessaire, bien que délicate, du ministère missionnaire des nouveaux envoyés, tout en poursuivant ce que Dom Bosco avait commencé.

La présence de 23 laïcs, hommes et femmes, parmi les nouveaux missionnaires qui sont envoyés en ces circonstances, souligne ce que les fils et les filles de Dom Bosco sont en train d'accomplir pour la valorisation du laïcat dans l'Eglise. Il s'agit de jeunes qui ont ressenti l'appel de la mission alors qu'ils se trouvaient insérés dans la pastorale des jeunes de la Congrégation. A présent, ils désirent consacrer une période de leur vie à des frères et soeurs qui habitent dans des terres lointaines, en partant comme témoins du Christ pour accomplir la volonté du Père (cf. He 10, 7).


3. Je rends grâce de tout coeur à Dieu pour l'animation missionnaire qu'accomplissent les membres de cette Famille religieuse dans le vaste domaine de l'Eglise. Je souhaite, dans le même temps, que cet heureux anniversaire, rendu plus précieux par l'acte significatif de la remise du mandat missionnaire et du Crucifix aux nouveaux ouvriers de la moisson, constitue pour les communautés et pour chaque Salésien en particulier, une occasion d'engagement renouvelé dans le témoignage évangélique et dans l'action missionnaire.

J'invoque pour cela l'assistance maternelle de Marie auxiliatrice des Chrétiens et l'intercession de saint Jean Bosco et des nombreux saints et bienheureux salésiens. Que la protection divine accompagne toujours votre Famille spirituelle et, en particulier, les missionnaires, hommes et femmes, leurs parents et leurs proches.

Avec ces sentiments, je vous donne de tout coeur, Révérend Recteur majeur, ainsi qu'à vos confrères, aux Filles de Marie auxiliatrice et aux laïcs qui coopèrent dans chaque secteur de l'activité de la Congrégation salésienne, la Bénédiction apostolique, que j'étends volontiers à ceux qui prendront part aux solennelles célébrations jubilaires.

Du Vatican, le 9 novembre 2000

 

top