The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE JUBILAIRE
DE L'ÉGLISE SYRO-MALANKARE
ET DE LA COMMUNAUTÉ DE L'INSTITUT PONTIFICAL
SAINT JEAN DAMASCÈNE DE ROME

Lundi 20 novembre 2000


Cher Archevêque Baselios,
Chers pèlerins de l'Eglise syro-malankare,
Chers membres du personnel et étudiants de l'Institut pontifical Saint Jean Damascène,
Aux pèlerins de l'Eglise syro-malankare


1. Vous êtes venus, d'Inde et d'ailleurs, à Rome, pour célébrer le grand Jubilé de l'Année Sainte et votre prière auprès des tombeaux des Apôtres Pierre et Paul est un signe lumineux de la communion profonde qui est la nôtre dans le Christ.

Il y a soixante-dix ans, l'Archevêque métropolitain Mar Ivanios, l'Evêque Mar Theophilos et leurs compagnons entraient en pleine communion avec le Siège de Pierre, car ils étaient profondément convaincus de la vérité des paroles trouvées sous le dôme de la Basilique vaticane:  Hinc una fides mundo refulget, "D'ici, la foi unique resplendit dans le monde". Ils comprirent que "l'Eglise est une, l'Eglise du Christ entre l'Orient et l'Occident" (Orientale lumen, n. 20); et ils savaient, en entrant en communion avec l'Eglise catholique, qu'"ils n'avaient en aucune manière l'intention de renier leur fidélité à leur tradition" (Ibid., n. 21). Au cours des années qui ont suivi leur décision, Dieu a répandu une abondance de bénédictions sur l'Eglise syro-malankare dans son oeuvre en vue de l'unité chrétienne.

Tandis que vous couronnez vos célébrations jubilaires en offrant le Saint Qurbana, je vous demande d'invoquer l'amour de Dieu sur les chrétiens des Eglises orientales, afin que, d'une façon nouvelle et plus profonde, ils puissent marcher "vers l'unique Seigneur, et donc  les  uns  vers  les  autres"  (Ibid., n. 28). Priez également pour que cette nouvelle découverte parmi les chrétiens de l'Est puisse être une bénédiction pour toute l'Eglise tandis que nous entrons dans le troisième millénaire.

Aux membres de l'Institut pontifical Saint Jean Damascène

2. Je suis particulièrement heureux d'accueillir le Recteur, les membres du personnel ainsi que les prêtres-étudiants de l'Institut pontifical Saint Jean Damascène au cours de cette année où, à l'occasion de la fête de votre saint Patron, vous célébrerez le soixantième anniversaire de l'Institut, établi par le Pape Pie XII. Rendons grâce aujourd'hui à Dieu pour les nombreuses grâces que ces années ont apportées.

Vos prêtres qui résident dans l'Institut proviennent des Eglises syro-malankare et syro-malabare, et vous êtes donc tous des fils de l'Apôtre saint Thomas, à l'oeuvre missionnaire duquel vous devez votre foi chrétienne. Vous êtes à juste titre fiers non seulement du riche héritage de vos Eglises, mais également de leur ferveur apostolique, de leur énergie pastorale et de leurs nombreuses vocations. Telle est la vitalité chrétienne que vous apportez avec vous à Rome, et en retour, l'Eglise de Rome vous offre ses dons. Ici, vous pouvez ressentir un sens plus profond de la mission spéciale du Successeur de l'Apôtre Pierre, le premier serviteur de l'unité de tous les fidèles du Christ. Ici, vous pouvez apprendre davantage ce que cela signifie d'appartenir à l'Eglise universelle, et vous pouvez connaître davantage la joie et la gratitude que cela suscite dans le coeur des chrétiens.

Chers frères évêques, chers amis dans le Christ, au cours de vos célébrations jubilaires, puissent les paroles du Psalmiste résonner profondément en chacun de vous:  "Voyez! Qu'il est bon, qu'il est doux d'habiter en frères tous ensemble!" (Ps 133 [132], 1). Que la toute sainte Mère de Dieu, à travers laquelle la lumière s'est élevée au-dessus de la terre, vous guide avec certitude sur votre chemin de pèlerins. En signe de grâce et de paix dans son Fils divin, notre Seigneur Jésus-Christ, je vous donne cordialement ma Bénédiction apostolique.

 

top