The Holy See
back up
Search
riga

AUDIENCE DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX MEMBRES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 
DE LA FONDATION "PARDON CÉLESTINIEN" 

Jeudi 23 août 2001



Vénéré frère dans l'Episcopat,
Mesdames et messieurs,


1. Je suis heureux d'accueillir en vous les membres du Jury du Prix international "Pardon célestinien". Vous avez voulu penser à moi comme premier récipiendaire de ce Prix lié à la mémoire de mon saint prédécesseur, Célestin V. En vous exprimant ma gratitude, je salue chacun d'entre vous, avec une pensée particulière pour Mgr Giuseppe Molinari, pasteur de l'Archidiocèse de L'Aquila, pour M. Biagio Tempesta, maire de la ville et pour le Président du Jury, M. Antonio Cicchetti que je remercie des paroles cordiales qu'il m'a adressées en votre nom à tous.

Je constate avec joie qu'au terme du grand Jubilé de l'An 2000, et presque pour en prolonger l'esprit en relation avec l'antique privilège concédé par saint Célestin V, vous avez créé ce Prix qui sera remis tous les ans à une personnalité qui se sera distinguée dans la promotion de la paix, de la réconciliation et de la solidarité. En effet, c'est à ces valeurs que se référa, voici près de 700 ans, le saint ermite du Morrone, Pietro Angelerio. Devenu Pape à une époque difficile de l'histoire de l'Eglise, il voulut, comme on peut le lire dans le règlement instituant le Prix, lier de manière indéfectible sa bien-aimée Abbaye de Collemaggio au don d'une indulgence plénière, de laquelle pouvait bénéficier tous les chrétiens "en respectant la simple règle d'une triple réconciliation:  avec le Créateur, avec les créatures et avec eux-mêmes" (art. 2).


2. Le Prix "Pardon" contient un message en parfaite harmonie avec le courageux engagement de renouveau spirituel auquel est appelé l'Eglise en ce début de troisième millénaire. L'Indulgence accordée par Célestin V "universis Christi fidelibus" proposait en effet à la chrétienté de ce temps-là, marquée par de profondes divergences, le remède de la conversion humble et sincère au Christ. N'est-ce pas là la "thérapie" adaptée également pour les chrétiens d'aujourd'hui, tourmentés par des conflits toujours aussi graves?

Il y a dans le "Pardon" un contenu non seulement religieux, mais aussi culturel et social que le Prix que vous avez institué met clairement en évidence. Aux hommes de notre temps qui aspirent à la justice et à la solidarité, à l'amour et à la paix, il rappelle qu'il n'est pas possible de retrouver ces hautes valeurs morales universellement valables sans une solide référence à Dieu.


3. En recevant ce Prix, je forme des voeux afin que votre initiative contribue à maintenir vivante la mémoire de saint Célestin, mettant en lumière son enseignement spirituel avec ses conséquences  sociales  concrètes. Qu'elle puisse contribuer à répandre et à consolider une authentique culture de la paix et de la solidarité, fruit d'une réconciliation véritable et durable "avec le Créateur, avec les créatures et avec soi-même".

Avec ces sentiments, alors que j'invoque l'intercession de la Vierge Marie élevée au Ciel, vénérée dans la Basilique de Collemaggio à L'Aquila, de saint Jean-Baptiste et de saint Célestin V, je vous donne bien volontiers une Bénédiction apostolique particulière, à vous tous ici présents, à ceux qui vous sont chers et à toute la Communauté de L'Aquila.

 

top