The Holy See
back up
Search
riga

Rencontre des pasteurs des Eglises de Terre Sainte 
L'avenir des chrétiens en Terre Sainte

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II

Jeudi 13 décembre 2001

 

Chers frères dans l'épiscopat et le sacerdoce!

Comme cela vous a déjà été précisé dans la lettre d'invitation, la rencontre d'aujourd'hui désire rappeler une fois de plus l'intérêt et la préoccupation avec lesquels le Saint-Siège suit la situation en Terre Sainte, partageant, à travers une proximité spirituelle particulière, le drame de ces populations, depuis longtemps durement éprouvées par des actes de violence et de discrimination.

Cette rencontre désire également témoigner de la sollicitude de toute l'Eglise pour les chrétiens de Terre Sainte, en particulier pour la communauté catholique, et manifester l'engagement commun pour la continuité de sa présence millénaire dans cette région et offrir sa contribution en vue de la justice et la réconciliation entre tous ceux dont les racines de la foi se trouvent dans ces lieux.
Malheureusement, nous sommes réunis à un moment que je n'hésite pas à qualifier de "dramatique", que ce soit pour les populations qui habitent dans ces chères régions, ou pour nos frères dans la foi. En effet, ceux-ci semblent écrasés par le poids de deux extrémismes différents qui, indépendamment des raisons qui les nourissent, défigurent le visage de la Terre Sainte.

A l'occasion du début du grand Jubilé de l'An 2000, les Patriarches et les responsables des communautés chrétiennes de Terre Sainte ont lancé à leurs fidèles et aux chrétiens du monde entier un message de foi, d'espérance et de charité; un message spirituel qui, de la grotte de Bethléem, invitait avec courage et détermination, tous les habitants de Terre Sainte et du monde entier à vivre dans la justice et dans la paix.

Nous aurions tant voulu que ce message soit aussitôt écouté et mis en pratique! Nous aurions tant voulu ne plus avoir à le répéter! Nous aurions tant voulu voir nos frères juifs et musulmans marcher avec nous, en un pacte solidaire d'amour, pour restituer à la Terre Sainte son véritable visage de "carrefour de la paix" et de "terre de la paix".

C'est à vous, chers frères dans l'épiscopat de Terre Sainte, que revient le lourd devoir de continuer à être des témoins de la présence de Dieu sur ces terres et d'apporter son message dans les milieux à majorité musulmane ou juive.

Dans votre message à l'occasion du début de l'année jubilaire (4 décembre 1999), en soulignant que votre vocation consiste à "être chrétiens en Terre Sainte et non pas dans un autre pays du monde", vous avez invité chacun à ne pas se laisser vaincre par la peur et à ne pas perdre espoir face aux difficultés:  "Devant tout problème - lit-on dans votre touchant message - restons fermes avec la force de l'Esprit de Dieu et celle de son amour... La vie au troisième millénaire exige de nous une réflexion  profonde  et une plus grande conscience de notre identité et de notre mission, afin d'accepter ce que Dieu veut pour nous aujourd'hui et demain dans notre Terre Sainte".

Aujourd'hui également, comme je le fis au cours de la rencontre avec vous à Amman, le 21 mars 2000, je vous invite à avoir confiance dans le Seigneur, à demeurer unis à Lui dans la prière, afin que Lui, votre Lumière, vous aide à guider le troupeau qui vous a été confié. La présence ici parmi nous de plusieurs confrères qui représentent l'épiscopat du monde entier témoigne que, dans votre tâche difficile, vous n'êtes pas seuls:  l'Eglise tout entière est avec vous. L'Eglise tout entière partage vos préoccupations, soutient vos efforts quotidiens, est proche des souffrances de vos fidèles et, à travers la prière, maintient vivante son espérance. Oui, toute l'Eglise, en ce temps de l'Avent, s'écrie:  "Viens, Seigneur, nous visiter avec ta paix:  Ta présence nous remplit de joie" (cf. Is 38, 3).

        

top