The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT PÈRE
À L' AMBASSADEUR DE L'ORDRE DE MALTE
À L'OCCASION DE LA PRÉSENTATION
DES LETTRES DE CRÉANCE

Vendredi 12 janvier 2001


Monsieur l'Ambassadeur!

1. C'est avec un vif plaisir que je reçois les Lettres par lesquelles le Grand Maître de l'Ordre Souverain militaire de Malte vous accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près le Saint-Siège. Je vous remercie pour les aimables sentiments que vous m'avez exprimés, alors que vous vous apprêtez à assumer la fonction qui vous a été confiée et je vous souhaite de tout coeur une cordiale bienvenue.

A travers Votre personne, je souhaite faire parvenir un salut respectueux à S.E. le Prince Fra' Andrew Bertie et au Conseil qui l'assiste dans le gouvernement de l'Ordre. Ma pensée reconnaissante s'étend également à tous ceux qui appartiennent à l'institution pleine de mérite que vous représentez et aux familles respectives, en assurant chacun de ma bienveillance constante et de mon appréciation pour leur témoignage actif de foi chrétienne et de charité évangélique.

La rencontre d'aujourd'hui se déroule peu de jours après la clôture du grand Jubilé, qui a vu également les Membres de l'Ordre se prodiguer pour assister les pèlerins et mettre en oeuvre avec générosité leurs moyens et leurs énergies pour répondre à leurs besoins. Je désire donc faire parvenir par votre intermédiaire, aux si nombreux volontaires et collaborateurs de l'Ordre Souverain militaire de Malte, mon vif remerciement pour un service aussi attentionné.


2. Après l'expérience spirituelle enrichissante du Jubilé, l'Eglise s'apprête à poursuivre son chemin. Elle s'avance dans le nouveau millénaire en repartant du Christ, désireuse d'être un témoin de son amour parmi tous les hommes.

C'est pour moi un motif de profond réconfort d'avoir entendu de votre part, Monsieur l'Ambassadeur, que l'institution de Malte, fidèle à son charisme de tuitio fidei, et d'obsequium pauperum, s'unit de grand coeur à ce programme de l'Eglise.

Face à une humanité assoiffée de vérité et de solidarité, comment ne pas remarquer l'union opportune et presque la fusion de ces deux objectifs qui caractérisent sur chaque Continent la mission spécifique des Chevaliers de la Croix blanche octogonale? Dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, j'ai souligné que "c'est l'heure d'une nouvelle "imagination de la charité", qui se déploierait non seulement à travers les secours prodigués avec efficacité, mais aussi dans la capacité de se faire proche, d'être solidaires de ceux qui souffrent, de manière que le geste d'aide soit ressenti non comme une aumône humiliante, mais comme un partage fraternel" (n. 50).

Témoins et ministres de Dieu qui est Amour (cf. 1 Jn 4, 8.16), les Chevaliers et les Dames de l'Ordre Souverain militaire de Malte sont appelés à poursuivre avec un dévouement renouvelé, au cours du nouveau millénaire, leur action de bons Samaritains, toujours prêts à se pencher sur les blessures de l'homme pour y verser l'huile de la compassion et le beaume de la charité.


3. Au cours de ses plus de neuf siècles d'existence, votre Ordre de grand mérite a été toujours caractérisé par un lien particulier avec le Siège de Pierre. C'est ce que rappelait mon vénéré prédécesseur Léon XIII dans sa Lettre apostolique Solemne semper, à travers laquelle, en 1879, il reconstituait le Grand Magistère de l'Ordre de Malte.

Après lui, divers Pontifes ont loué votre Institut Souverain pour son harmonie constante et loyale avec le Siège apostolique. De cette façon, celui-ci a agi et continue d'oeuvrer en dialoguant avec chaque culture, afin de contribuer à la promotion de la civilisation de l'amour et de la paix. Sa présence dans le cadre international repose en outre sur la "Charte" constitutive particulière, qui se réfère aux valeurs fondamentales de la miséricorde et de la charité, auxquels l'Ordre s'est constamment inspiré au cours des siècles.

Tels sont, Monsieur l'Ambassadeur, les traits qui caractérisent l'illustre institution que vous représentez. La fidélité à l'idéal évangélique et au Successeur de Pierre a fait versé, au cours de l'histoire, beaucoup de sang aux Membres de l'Ordre, et confère aujourd'hui encore  un  honneur  particulier  à votre étendard. Dans le contexte actuel, où les  mécanismes  impersonnels  de profondes  mutations  économiques  et technologiques contribuent à enrichir ceux qui possèdent déjà les plus grandes fortunes, je vous demande d'intensifier, selon vos possibilités, vos interventions. Continuez à oeuvrer en vue d'une humanisation et d'un partage des ressources que Dieu a destinées de manière égale à tous les hommes. Aux difficultés amères de la concurrence "sans coeur" et "sans miséricorde" (Rm 1, 31), que votre action, qui ne connaît ni le découragement, ni les obstacles, continue à être celle d'Hospitaliers, c'est-à-dire d'hommes et de femmes de foi avec un coeur riche de miséricorde, généreux et intrépides dans la défense de la dignité et des droits des pauvres.


4. Monsieur l'Ambassadeur, au moment où vous commencez votre mission, je désire confirmer à l'Ordre tout entier, que vous représentez ici, mes sentiments d'estime et d'affection. Je souhaite cordialement que l'Ordre Souverain militaire de Malte continue de briller, fidèle à sa tradition, par un esprit authentique et vivifiant de charité chrétienne, capable de soulager, de guérir, de sauver de l'indigence les corps dans le besoin ainsi que les âmes, bien souvent plus en difficulté encore.

Avec ces sentiments, j'invoque sur le Prince et Grand Maître, sur tous les Chevaliers et les Dames de l'Ordre, ainsi que sur votre personne et sur la mission que vous entreprenez aujourd'hui, une abondance de grâces divines, en accompagnant ces voeux de ma Bénédiction apostolique, que je vous donne de tout coeur.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue françaisen.5 p.4.

 

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

 

top