The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX SOEURS AUGUSTINIENNES 
SERVANTES DE JÉSUS ET MARIE

Lundi 22 janvier 2001

 
Très chères soeurs!

1. Je suis heureux de vous accueillir aujourd'hui et de vous souhaiter une cordiale bienvenue, en conclusion des célébrations pour le 150ème anniversaire de la mort de Mère Maria Teresa Spinelli, Fondatrice de votre Congrégation religieuse. Je vous salue toutes avec affection. Je désire adresser une pensée spéciale à la Supérieure générale, Mère Atanasia Buhagiar, à ses con-seillères et à ceux qui, à divers titres, composent le Comité d'organisation des fêtes du centenaire. A travers votre visite, vous entendez réaffirmer une sincère dévotion au Vicaire du Christ et une pleine adhésion à son magistère, dans l'esprit de votre fondatrice, qui vous a laissé en héritage la consigne d'une fidélité sans réserve au Successeur de Pierre.

Vous considérez, à juste titre, ce don extraordinaire avec une profonde admiration.

Née à Rome en 1789, et ayant choisi l'état religieux en 1827, elle sut devenir l'humble et généreuse imitatrice de sainte Rita da Cascia. Je suis certain que le réexamen des sources de sa spiritualité et de son oeuvre que vous avez effectué au cours de cette année saura susciter en chacune de vous, ses filles spirituelles, une vive conscience de la validité et de l'actualité de sa méthode apostolique. Vous pourrez ainsi offrir une contribution significative à l'engagement de la nouvelle évangélisation, qui concerne toute la Communauté ecclésiale.


2. A l'occasion de cet anniversaire significatif, votre intention est de réfléchir sur les intuitions charismatiques qui ont marqué la naissance de votre famille religieuse. Ce retour aux racines, que l'Eglise propose avec insistance aux Instituts religieux, n'est pas un retour nostalgique au passé. Il s'agit plutôt d'une reprise, à l'heure présente, avec un enthousiasme renouvelé, de l'engagement des origines, en conservant intact l'esprit des fondateurs, tout en effectuant les adaptations nécessaires que les nouvelles exigences du temps imposent.

L'Année Sainte vient de se conclure et,  dans  la  Lettre  apostolique  Novo millennio ineunte, j'ai voulu inviter l'Eglise à "prendre le large". C'est ce que  je  vous  répète,  très  chères soeurs:   il  faut  repartir  du  Christ!  Tel est également pour vous l'engagement prioritaire.

Ne détournez pas le regard du visage du Seigneur:  contemplez-le dans la prière incessante et servez-le à travers l'action caritative parmi les humbles et les indigents.

Que votre effort soit d'harmoniser la dimension contemplative et l'élan missionnaire, qui constituent les deux piliers fondamentaux de votre identité religieuse, selon le très bel exemple de Mère Spinelli.


3. Qui demeure en contact incessant avec le Seigneur est en mesure de mieux répondre aux attentes des hommes, en particulier de ceux qui sont en difficulté. "Le Christ contemplé dans la prière est Celui-là même qui vit et souffre dans les pauvres" (Vita consecrata, n. 82). C'est ce que comprit parfaitement votre Fondatrice, qui en tira l'élan pour offrir la chaleur d'une famille à de nombreuses créatures privées de leur famille naturelle. Seul celui qui a personnellement rencontré le Christ peut parler de lui de façon convaincante au coeur de ses frères et les conduire à vivre une expérience si profonde de son amitié qu'ils s'en sentiront intérieurement touchés et transformés.

Votre Mère fondatrice et ses premières compagnes, imprégnées de spiritualité augustinienne, purent réaliser un modèle de communion marqué par celui de la première communauté apostolique. Vous devrez continuer à marcher vous aussi dans ce sillage, bien conscients que la centralité de la vie fraternelle exprimée dans la Règle d'Augustin d'Hippone, se résume dans le fait d'être réellement "cor unum et anima una in Deum"


4. Très chères soeurs! Vous êtes une partie vivante de l'Eglise, et votre Mère fondatrice aimait à répéter:  "De tout coeur  j'offre  à  Dieu  ma  vie  pour  me consumer au bénéfice de l'Eglise et des pauvres pécheurs". Suivez son exemple; marchez  sur  ses  traces,  en  priant  en communauté et chaque jour pour ceux qui se prodiguent pour la défense de la foi et la diffusion du message évangélique.

J'implore sur chacune de vous l'assistance permanente de la Sainte Vierge afin que, aidées par Elle, Mère et modèle de toute consécration, vous puissiez être fidèles à votre vocation.

Avec ces voeux, je vous donne de tout coeur une Bénédiction spéciale, ainsi qu'au Conseil général, aux membres de votre Famille religieuse et à ceux qui s'unissent à vous au cours de cet événement jubilaire significatif.

 

top