The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DE JEAN PAUL II
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE
 DU CAUCASE EN VISITE
"AD LIMINA APOSTOLORUM"

Vendredi 9 février 2001


Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce!

1. C'est pour moi une grande joie de vous souhaiter une cordiale bienvenue à l'occasion de votre visite "ad limina", au cours de laquelle vous entendez réaffirmer les sentiments de communion qui vous lient au Successeur de Pierre.

Je remercie Mgr Nerses der Nersessian pour les paroles aimables que, interprétant vos sentiments communs, il m'a adressées. En m'exprimant devant vous, bien-aimés pasteurs, je désire faire parvenir l'expression de mon affection sincère aux fidèles de vos Eglises. Ils sont tous présents dans ma prière quotidienne.

Notre rencontre se déroule au début d'un nouveau millénaire. L'héritage laissé par le siècle difficile qui vient de s'écouler, place l'Eglise dans de nombreuses régions, face à des problèmes urgents et complexes. Dans le domaine de l'évangélisation et de l'attention pastorale au Peuple de Dieu, la première tâche qui vous attend est certainement celle de la reconstruction de vos Communautés respectives, petit troupeau longtemps persécuté et dispersé.


2. L'expérience de ces années vous a montré que, à travers l'annonce de l'Evangile, on peut non seulement redonner du courage aux Communautés ecclésiales, mais contribuer de façon efficace à l'édification d'une nouvelle société fondée sur de solides valeurs éthiques et morales. Au cours de chacune de vos interventions conservez une ferme confiance en Dieu. C'est Lui, en effet, qui édifie l'Eglise et qui guide le chemin des peuples selon ses desseins de salut insondables.

Vous êtes les annonciateurs convaincus d'une culture nouvelle qui, en prêchant le respect de tous pour tous, se fonde sur les valeurs éternelles de l'esprit et qui reconnaît la primauté de Dieu  dans  l'existence.  Forts  de  cette conscience, vous agissez sans hésitations pour diffuser l'espérance, en encourageant  par  tous  les  moyens  la coopération de chacun à l'annonce de l'Evangile.

Il faut tout d'abord développer parmi vos fidèles une mentalité renouvelée, qui s'inspire de la civilisation de l'amour et qui affirme le respect pour chaque être humain. N'ayez pas peur de faire entendre votre voix pour défendre chaque cause juste, et offrez explicitement le don que vous avez reçu:  la foi dans le Christ qui vous a choisis. Rendez témoignage à son message salvifique destiné à toutes les nations.


3. Pour accomplir cette mission prophétique, vos Communautés devront toujours davantage acquérir la conscience de leur vocation. Dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, en pensant au navire de l'Eglise qui doit s'avancer sur le vaste océan que Dieu ouvre devant lui au début du millénaire, j'ai invité les pasteurs et les fidèles à "repartir du Christ", soutenus par l'espérance, en affrontant les nouvelles tâches avec une solide confiance dans le soutien indéfectible de la Providence. Pour entreprendre cette vaste action apostolique il faut pleinement valoriser les énergies des prêtres, des personnes consacrées, des laïcs. Que votre soin prioritaire soit celui de leur formation, afin qu'en puisant au trésor de la prière et de l'étude, ils soient en mesure de partager les problèmes de l'homme d'aujourd'hui, en offrant à tous la nourriture substantielle de la Parole de Dieu.

Réservez une attention particulière aux jeunes, qui sont l'avenir de l'Eglise et de l'humanité. Si le Christ les appelle à le suivre sur la voie du sacerdoce ou dans la vie consacrée, soyez à leurs côtés et faites participer si nécessaire, toute la communauté chrétienne à l'oeuvre des vocations.


4. Les tâches prioritaires, auxquelles  vous  ne  devez  pas  vous  lasser de consacrer votre temps, demeurent "la prière et le ministère de la parole" (Ac 6, 4). C'est pour cela que le Seigneur vous a choisis afin que, après avoir longtemps prié, vous annonciez son Evangile et que vous apportiez l'espérance et la consolation de son amour à tous. C'est d'un contact prolongé avec Lui que vous pouvez puiser l'enthousiasme nécessaire pour poursuivre avec courage la proclamation de la Bonne Nouvelle du Royaume et communiquer le message de l'amour miséricordieux de Dieu, qui s'ouvre pour accueillir chaque souffrance humaine.

Malgré les moyens limités, n'oubliez pas non plus les pauvres et ceux qui sont en difficultés. Le dur héritage du passé vous place face à des familles fragiles, menacées par les plaies sociales du divorce et de l'avortement. Et combien de personnes sont également tentées dans vos régions par les mirages du matérialisme pratique et de l'hédonisme de la société de consommation! Restez aux côtés de vos populations, en leur apportant un soutien concret, vivifié par le réconfort de la foi. Rappelez-vous en particulier des jeunes à la recherche de solides motivations pour affronter un avenir qui souvent ne leur apparaît pas clairement.

Transmettez à tous l'assurance de ma proximité spirituelle. Soyez tout d'abord assurés de ma solidarité en ce qui concerne votre sollicitude pastorale quotidienne. Que l'amour pour le troupeau du Christ pousse chacun de vous à agir avec une attitude d'harmonie active, afin que demeure ferme dans l'Eglise "la charité, en laquelle se noue la perfection" (Co 3, 14).

Que la Mère céleste de Dieu vous protège et vous accompagne!

Avec ces sentiments, et en gage de mon affection, je vous donne une Bénédiction apostolique spéciale, que j'étends volontiers à tout le troupeau qui vous est confié par la miséricorde de Dieu.

 

top