The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN PAUL II
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE
D'ASIE CENTRALE EN VISITE
"AD LIMINA APOSTOLORUM"

Vendredi 9 février 2001

 

Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce!

1. Je suis heureux de vous souhaiter une cordiale bienvenue à vous tous, qui êtes venus en visite ad limina. J'ai ardemment désiré cette rencontre fraternelle, qui exprime la pleine communion de vos Eglises avec le Successeur de Pierre. A un moment si intense d'unité spirituelle, le Seigneur nous fait vivre l'expérience de sa présence, en nous encourageant à confirmer notre disponibilité personnelle pour guider le peuple confié à nos soins pastoraux, par son amour prévoyant.

Nous nous rencontrons à un mois de la conclusion du grand Jubilé de l'An 2000, et l'écho de ce temps de grâce extraordinaire, au cours duquel nous nous sommes tournés vers les sources de notre salut, demeure encore vif en nous. Nous avons a présent repris la route en conservant le regard fixé sur le Christ, "le même hier, aujourd'hui et à jamais" (cf. He 13, 8).

Je remercie Mgr Jan Pawel Lenga des paroles que, en votre nom, il m'a courtoisement adressées. Je salue chacun de vous avec une grande affection. Le témoignage que vous rendez à l'Evangile, ainsi que la sollicitude diligente avec laquelle vous suivez le troupeau du Christ, dans les circonstances assurément difficiles dans lesquelles vous oeuvrer, vous font honneur et sont d'un grand réconfort également pour moi. Après la longue période de la persécution et de la dispersion, qui a causé de multiples souffrances et privations, et parfois même le martyre, le temps de l'espérance s'est à présent ouvert pour vos communautés, petites mais prometteuses. Je connais bien vos soucis et je vous encourage à persévérer dans l'effort entrepris:  ne perdez jamais de vue le Christ, notre espérance certaine, et servez-Le d'un coeur ardent.

Alors que je vous manifeste ces sentiments, vénérés frères, je voudrais en esprit faire parvenir aux populations qui vous sont confiées mes voeux les plus chaleureux d'une fidélité évangélique toujours plus généreuse. Je pense au clergé, aux personnes consacrées, aux laïcs, aux jeunes, aux familles et en particulier à ceux qui sont éprouvés dans leur corps ou dans leur esprit.


2. Dieu vous a constitués comme pasteurs, pour guider votre peuple avec une sage douceur, en devenant pour eux des modèles auxquels ils puissent faire référence avec confiance (cf. 1 P 5, 2-3). A travers votre ministère, en communion avec le Pape, vous perpétuez l'oeuvre même du Christ, Bon Pasteur, qui paît ses brebis et qui prend soin d'elles avec une sollicitude inlassable. Il sanctifie avec sa grâce ceux qui l'accueillent et il nourrit l'Eglise avec le don des Sacrements.

Très chers amis, soyez diligents en accomplissant votre mission. Encouragez-vous à une charité réciproque; entretenez entre vous un dialogue franc et cordial, aidez-vous réciproquement, dans le respect des responsabilités de chacun. Que l'amour qui règne entre vous soit un exemple pour les prêtres qui vous assistent et pour les fidèles qui vous considèrent comme des phares lumineux qui indiquent le chemin à parcourir.

Que votre esprit reste ouvert à chaque personne de bonne volonté; grâce à vos paroles et à vos actions, encouragez chacun à une collaboration profitable pour édifier l'Eglise dans la concorde, le labeur et la paix. Face à l'ampleur et à la complexité de la moisson et au nombre réduit des ouvriers ne vous découragez pas. Ayez confiance dans le Christ, qui sait tout mener à bien. Guidez vos Communautés en son nom, sans craindre les difficultés et les obstacles.


3. En vous rencontrant personnellement, j'ai eu l'occasion de mieux comprendre les objectifs auxquels vous aspirez et les problématiques qui vous préoccupent. Je suis fraternellement proche de vous et je vous soutiens en premier lieu par la prière. Un long chemin doit encore être parcouru, mais je suis certain que l'enthousisame ne vous manquera pas pour avancer rapidement, en surmontant les obstacles grâce à la contribution de tous.

Je pense, par exemple, à un rapport équitable avec les autorités administratives de sorte que votre ministère puisse se dérouler dans un cadre juridique respectueux de la loi de l'Etat et de vote liberté légitime. Je pense, également, à l'entente nécessaire qui doit devenir toujours plus étroite avec le clergé diocésain et religieux. Soutenez par la prière et par une paternité bienveillante les prêtres et les religieux, en les poussant à avoir recours, dans la prière et dans la célébration fervente de l'Eucharistie, aux énergies qui naissent de la rencontre quotidienne avec le Christ, prêtre suprême et éternel consacré à la gloire du Père. Que votre sollicitude de pasteurs sache valoriser le meilleur de chacun, de sorte que les dons de tous soient utilisés au profit de tous. La divine Providence, qui n'abandonne jamais celui qui a confiance en elle, vous aidera également grâce à des ressources supplémentaires et de nouveaux collaborateurs dans votre ministère sacerdotal, afin qu'ils soient à vos côtés dans votre oeuvre et qu'ils s'unissent à vous pour avoir soin de tout le Peuple de Dieu.

Je vous confie à l'intercession de Marie, Etoile de l'évangélisation et Reine des Apôtres. Que ce soit Elle qui vous réconforte et qui vous soutienne dans votre travail apostolique quotidien. Que vous encourage et vous soutienne également l'exemple et l'intercession des saints Protecteurs et des témoins fidèles de la foi, dont certains, dans vos terres également, ont scellé par leur sang leur adhésion au Christ et à l'Evangile.

Avec ces sentiments, et en gage de mon affection, je vous donne une Bénédiction apostolique spéciale, que j'étends volontiers à tout le troupeau qui vous est confié.

 

top