The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AU PATRIARCHE DES GRECS-MELKITES CATHOLIQUES  

Lundi 12 février 2001

 

Béatitude,
Chers Frères dans l'Épiscopat,
Chers Frères et Sœurs,

1.C'est avec joie que les bras du Successeur de Pierre, l'Évêque de Rome, s'ouvrent pour accueillir le Patriarche des Grecs-Melkites catholiques, venu célébrer notre pleine communion ecclésiale. Par cette accolade, j'embrasse spirituellement les Évêques, les prêtres, les religieux, les religieuses et les fidèles de l'Église grecque-melkite catholique, ici présents, ainsi que tous ses membres qui, aujourd'hui, par leur engagement et souvent au prix de grandes difficultés, proclament leur adhésion au Christ.

Il n'y a pas de symbole plus profond que le geste liturgique que nous avons accompli: célébrer la plénitude de la communion ecclésiale en échangeant le Corps et le Sang du Seigneur. En eux resplendissent l'unité de l'Église, ainsi que sa foi, son espérance et sa charité. En eux nous goûtons d'avance la joie profonde que nous implorons du Seigneur: celle du jour où tous les chrétiens seront réunis, puisant à l'unique Pain et à l'unique Calice la force de rendre un témoignage unanime d'évangélisation.

2. L'union avec le siège de Rome n'amoindrit pas votre spécificité ni vos richesses propres, mais au contraire elle les fortifie et en fait un don précieux qui enrichit la catholicité tout entière. Le Pape apprécie votre attachement et votre fidélité aux traditions de l'Orient chrétien, dont vous êtes justement fiers; il souhaite qu'elles soient toujours jalousement gardées et pleinement redécouvertes, pour être accessibles aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui et ainsi nourrir leur vie chrétienne. Vous êtes une Église forte, cohérente, enracinée dans son identité: ayez soin de poursuivre votre engagement pastoral, en valorisant les trésors anciens et en donnant des réponses adéquates aux questions des hommes d'aujourd'hui. Vos efforts pour vous intégrer pleinement dans le milieu où vos fidèles vivent montrent que le christianisme sait accueillir tout ce qui existe de bon dans les cultures et qu'il peut en même temps enrichir ces cultures de manière féconde.

Votre engagement œcuménique est aussi particulièrement apprécié. Je vous exhorte à trouver dans la divine Liturgie la force sacramentelle et le stimulant théologique pour participer toujours plus activement à la recherche de l'unité, avec un courage prudent, en union avec l'Église catholique tout entière, afin qu'arrive rapidement le temps de la pleine communion.

3. Béatitude, je vous adresse mes vœux fraternels pour que l'Esprit féconde l'œuvre éminente à laquelle vous êtes appelé et que vous puissiez être un modèle pour le peuple qui vous est confié: à l'exemple du Bon Pasteur, prenez soin, avec un égal amour, de toutes les brebis du troupeau, en les édifiant par votre prière de prêtre, par l'amour passionné du "pater et caput" qui a reçu la mission de les guider, et par l'esprit d'universalité qui vient de l'appartenance à l'Église catholique: cela vous aidera à placer vos décisions et vos choix dans l'ensemble plus large du bien de l'Église et de l'humanité. Dans le contexte tourmenté du Moyen-Orient, soyez en même temps un ardent défenseur des faibles et un infatigable artisan de paix. Gardez toujours une place particulière dans votre cœur pour vos fils de la diaspora, afin que, se sachant aimés de leur Pasteur, ils se sentent toujours membres de leur Église Mère, tout en étant en fraternelle union avec les autres communautés catholiques locales et leurs pasteurs. Allez à tous, non pas avec la puissance et la richesse des hommes, mais seulement avec l'amour désarmé de la pauvreté du Christ qui, de riche, s'est fait pauvre, pour enrichir tous les hommes.

4. Béatitude, portez mon salut particulièrement reconnaissant à votre vénéré prédécesseur, le Patriarche Maximos V. On doit à son zèle pastoral de nombreuses réalisations qui ont fait progresser l'Église grecque-melkite catholique. Assurez-le de l'affectueuse reconnaissance du Pape, qui prie pour lui et qui demande à Dieu de lui accorder l'abondance de ses consolations.

En retournant à votre Siège, soyez assuré que la prière du Successeur de Pierre vous accompagne. Que la cordialité du saint baiser que nous avons échangé soit un soutien dans les efforts et la joie de votre engagement pastoral!

Avec ces sentiments, je vous donne à tous de grand cœur la Bénédiction apostolique.

     

top