The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX MEMBRES D'UNE EXPÉDITION
AU PÔLE NORD

Mardi 20 mars 2001


Très chers frères!

1. Je vous accueille avec plaisir et je suis heureux d'adresser une cordiale bienvenue à chacun de vous, qui vous préparez à la prochaine expédition au Pôle Nord. Vous accomplissez celle-ci cent ans après celle du Prince Louis Amédée de Savoie Aoste, Duc des Abruzzes, à laquelle aurait dû prendre part également le jeune prêtre alpiniste dom Achille Ratti, futur Pie XI, qui ne put toutefois partir à cause de contretemps survenus quelques jours avant le départ.

Vous désirez en un certain sens compléter cette expédition difficile de 1900 et imiter les hommes audacieux qui se proposèrent d'atteindre, dans des conditions difficiles, des objectifs jusqu'alors jamais atteints par l'homme. Sur les traces de cette entreprise et de la suivante, accomplie en 1928 et guidée par Umberto Nobile, vous vous apprêtez à offrir un témoignage de l'aspiration jamais satisfaite de l'homme à ouvrir des pages encore peu explorées du merveilleux livre de la création. Je suis certain que ce singulier voyage vous permettra de partager l'émerveillement du psalmiste qui, face aux prodiges de la nature, s'exclame avec un étonnement mêlé d'extase:  "Yahvé, notre Seigneur, qu'il est puissant ton nom par toute la terre!" (Ps 8, 2).

Si Dieu le veut, vous arriverez au Pôle Nord précisément le jour de Pâques, et là, vous pourrez célébrer la Messe. C'est ainsi que se réalisera le désir que Pie XI ne réussit pas à concrétiser à son époque. En outre, vous réaliserez son autre désir:  planter la Croix du Christ sur ce bout de terre à l'extrémité du globe terrestre. La croix processionnelle artistique, que je bénis aujourd'hui bien volontiers, représente des hommes et des femmes à la recherche du salut. Guidés par le Successeur de Pierre, ils rencontrent le Christ mort pour nous sur la Croix. C'est Lui le seul Sauveur du monde, hier, aujourd'hui et à jamais.

Ces deux "signes" confèrent à votre expédition une claire valeur missionnaire.  En  plantant  l'"arbre  de  la Croix" et en renouvelant le sacrifice eucharistique aux "extrémités de la Terre", vous voulez rappeler que l'humanité ne trouve sa dimension authentique que lorsqu'elle est capable de fixer son regard sur le Christ et qu'elle se confie pleinement à Lui.

En célébrant le divin Sacrifice au Pôle Nord précisément le jour de Pâques, vous voulez faire retentir de façon particulière et avec force, "jusqu'aux extrémités de la terre" (Ac 21, 8),  l'annonce du Seigneur  ressuscité.

Je forme des voeux cordiaux afin que cette mission, si difficile et si chargée de signification, soit couronnée de succès et, à cette fin, je confie chacun de vous à la protection maternelle de la Vierge Marie, "Spes certa poli". Avec ces voeux, je vous donne de tout coeur la Bénédiction apostolique, que j'étends volontiers à tous ceux qui collaborent à votre projet courageux.

 

top