The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX ÉVÊQUES DE LA SLOVÉNIE EN VISITE 
"AD LIMINA APOSTOLORUM"


Vendredi 26 avril 2001


Vénérés frères dans l'épiscopat!

1. C'est avec une profonde affection que je vous souhaite une cordiale bienvenue, à l'occasion de votre visite "ad limina Apostolorum". Vous êtes venus pour témoigner de la communion de foi qui lie l'Eglise qui est en République de Slovénie au Successeur de Pierre, Chef du Collège épiscopal. En cette circonstance, je fais miennes les paroles de l'Apôtre Paul aux Philippiens:  "Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous, en tout temps dans toutes mes prières que je fais avec joie" (1, 3-5).

Je suis reconnaissant à Mgr Franc Rodé, Archevêque métropolitain de Ljubljana, des paroles aimables qu'il m'a adressées, en qualité de Président de la Conférence épiscopale slovène, en son nom et au nom de chacun.

Sur la base des rapports sur vos diocèses et, en particulier, de l'entretien fraternel que j'ai pu avoir avec vous sur la situation actuelle de l'Eglise dans votre pays, sur son engagement apostolique, sur les perspectives et sur les difficultés qu'elle rencontre dans son  activité d'évangélisation, j'ai pu constater avec joie à quel point le zèle pastoral qui vous anime, vos prêtres et vous, est grand. Poursuivez sur la voie de la fidélité au mandat reçu du Christ, en vous efforçant de mener à bien l'engagement quotidien pour la cause de l'Evangile.


2. Devant vous, pasteurs de l'Eglise qui est en Slovénie, s'ouvre un vaste champ d'action évangélisatrice. Pour mieux répondre aux attentes et aux exigences de vos communautés diocésaines et de toute la société civile, vous avez voulu tenir le Premier Concile plénier slovène, auquel les prêtres, les religieux et les fidèles laïcs du pays ont apporté leur contribution (cf. Document final, p. 8). Je vous exhorte à faire constamment référence aux orientations définies lors de cette rencontre providentielle, en continuant à veiller sur "tout le troupeau dont l'Esprit Saint vous a établis gardiens" (Ac 20, 28). En guidant le Peuple de Dieu, en accomplissant les actes de culte et en enseignant la doctrine transmise par les Apôtres, vous savez que vous devez toujours être en tout "des modèles du troupeau" (cf. 1 P 5, 3).

Vous avez, dans ce domaine, des exemples lumineux de pasteurs qui ont consacré leurs énergies au service inlassable de leurs frères. Je voudrais ici rappeler en particulier le bienheureux Anton Martin Slomsek et les serviteurs de Dieu Mgr Friderik Baraga et Mgr Anton Vovk, Evêques. Inspirez-vous de leurs enseignements et que leur intercession vous accompagne.

Dans le nouveau paysage social qui est en train de se dessiner dans votre pays, vous avez à coeur, en même temps que l'annonce de l'Evangile, de promouvoir également le bien commun de la société, de façon à soutenir le progrès spirituel et matériel de tout le peuple et de chaque personne en particulier. Travailler pour la croissance authentique des hommes et des femmes du pays fait partie de la mission de l'Eglise:  toute dimension authentiquement humaine, qu'elle soit sociale, culturelle, politique ou bien économique, scientifique, socio-médicale et sportive, n'est en effet pas "étrangère" à l'Evangile.

En accomplissant sa mission spécifique au service de l'homme, l'Eglise rencontre l'Etat dans divers domaines, et cela ouvre des perspectives de collaboration réciproque et fructueuse, dans le plein respect des autonomies légitimes de chacun.


3. En nous rencontrant aujourd'hui, les souvenirs inoubliables des deux visites pastorales que j'ai accomplies dans votre pays du 17 au 20 mai 1996 et le 19 septembre 1999 me reviennent en mémoire. Dans mon esprit reste imprimée l'émotion suscitée par l'accueil chaleureux reçu des représentants des Autorités du pays, de la communauté chrétienne et de toute la population. Je conserve également le vif souvenir d'autres rencontres que j'ai eues avec les fidèles de Slovénie en diverses circonstances, ici à Rome, en particulier à l'occasion du pèlerinage jubilaire national. J'ai pu chaque fois constater l'enthousiasme et l'élan des catholiques slovènes et me   rendre compte du riche héritage spirituel et culturel que possède votre peuple. Au seuil du troisième millénaire, alors qu'en Slovénie, se fait également sentir avec une forte intensité, l'urgence d'une "oeuvre de reprise pastorale enthousiasmante" (Novo millennio ineunte, n. 29), sachez faire de cet héritage le point de départ d'une relance prophétique de l'annonce évangélique. Cela se produira sans aucun doute, comme par le passé, au bénéfice de toute la nation, et l'aidera ainsi à rester fidèle aux valeurs humaines et religieuses authentiques, en relevant les défis anciens et nouveaux que l'on rencontre sur le chemin de l'existence quotidienne.


4. Alors que je vous parle, Pasteurs de l'Eglise qui est en Slovénie, et qu'avec vous je contemple le vaste champ apostolique qui vous attend, ma pensée se tourne vers les prêtres, qui sont vos premiers et principaux collaborateurs dans le service au Peuple de Dieu; les diacres et les autres agents de pastorale, ainsi que les religieux, les religieuses et les fidèles laïcs, activement engagés dans la vie et dans la mission de la communauté chrétienne; elle s'adresse enfin à ceux qui ont quitté leur patrie pour apporter l'annonce évangélique en terre de mission. A chacun, j'exprime ma vive satisfaction pour leur engagement apostolique généreux. Je les encourage à persévérer dans la tâche qui leur est confiée avec un profond dévouement et une humble charité, en demeurant en pleine harmonie avec les pasteurs et entre eux, de façon à ce que le ministère de chacun soit profitable à l'édification du Corps mystique du Christ et au bien de la société civile (cf. Catéchisme de l'Eglise catholique, n. 779).

Quant à vous, Vénérés frères dans l'épiscopat, votre mission spécifique demeure celle de tout examiner et de retenir ce qui est bon, en favorisant l'action de l'Esprit (cf. Lumen  gentium, n. 12), en pleine communion avec le Successeur de Pierre, héritier d'un "charisme de vérité sûr" (Saint Irénée, Adversus haereses, IV, 26, 2; PG 7, 10, 53). En effet, vous êtes les premiers responsables de l'oeuvre pastorale dans chacun de vos diocèses.

L'harmonie dans les intentions apostoliques et l'étroite collaboration entre chacun - prêtres, personnes consacrées et fidèles laïcs, sous la direction avertie de l'Evêque - portera des fruits abondants de foi, de charité et de sainteté. Chers frères, cultivez dans ce but la communion entre vous; unissez vos forces au niveau paroissial, diocésain et national pour répondre de façon adéquate aux exigences pastorales modernes. Vous pourrez ainsi, avec une charité évangélique attentive, créer des structures adaptées aux nécessités actuelles, en faisant en sorte que personne ne soit exclu de votre sollicitude pastorale. Faites-le avec audace et courage apostolique.


5. De nos jours, les personnes sont plus attirés par les témoins que par les maîtres, comme le souligne l'un de vos proverbes:  "Les paroles attirent, les exemples entraînent". Voilà pourquoi il est important que ceux qui entendent se consacrer à l'apostolat soient dignes par leur sainteté, leur doctrine et leur sagesse. Leur vie et leur oeuvre doivent, en toute circonstance, refléter l'image vivante du Christ.

Très chers frères dans l'épiscopat, cela exige une formation théologique, liturgique et pastorale permanente, que vous ne vous lasserez pas d'assurer à vos communautés. Il s'agit d'un engagement qui concerne non seulement les prêtres, mais également les autres agents de pastorale, les hommes et les femmes consacrés, ainsi que les fidèles laïcs. Faites donc en sorte que les prêtres et tous ceux qui se consacrent à l'oeuvre pastorale aient la possibilité de se mettre à jour, en particulier sur les thèmes qui se révèlent utiles pour accomplir leurs tâches quotidiennes. Dans le même temps, il faut offrir aux fidèles laïcs, aux jeunes et aux adultes des occasions adaptées pour approfondir leur foi, en vue d'une plus grande cohérence avec l'Evangile, tant au niveau individuel que familial et communautaire.

Consacrez-vous ensuite avec le plus grand soin à la formation humaine et spirituelle des futurs prêtres. Les séminaires doivent être un véritable Cénacle, où est offerte aux candidats l'opportunité d'une authentique croissance intégrale. Dans le même temps, soyez attentifs à ce que les fidèles laïcs s'engagent  à  accomplir  leur   mission dans les divers milieux de la vie sociale, politique, économique et culturelle du  pays,  comme  des  hérauts  du Christ et de la force prophétique de son Evangile.

Il faut donc établir un programme pastoral qui relance l'évangélisation de la famille et des jeunes; une catéchèse diffuse qui touche les membres de chaque milieu social, hommes et femmes de tous âges, en les aidant à découvrir et à vivre le mystère du Christ et du salut célébré dans la liturgie.


6. Un témoignage intense et cohérent constitue les prémisses et la promesse d'un élan renouvelé de l'évangélisation. Dans cette perspective, il sera plus que jamais important de promouvoir inlassablement les nouvelles vocations au sacerdoce, à la vie consacrée et aux autres formes de don total au Seigneur. L'engagement de conserver vivant l'esprit missionnaire, qui a toujours caractérisé l'Eglise qui est en Slovénie est également fondamental. Dieu puisse-t-il susciter dans les nouvelles générations de nombreux jeunes disposés à devenir les dispensateurs des Mystères du salut, confiés par le Christ à l'Eglise. Qu'il suscite également des personnes généreuses à la suite du Christ, sur la voie de la perfection évangélique avec un coeur libre et indivis.

Si elles savent s'ouvrir aux impulsions de l'Esprit Saint, vos communautés ecclésiales deviendront un levain dans la société et elles diffuseront partout la joyeuse annonce du Seigneur ressuscité, en offrant à travers leur vie le témoignage convaincant de sa puissance salvifique. Que Jésus-Christ, notre espérance (cf. 1 Tm 1, 1), Seigneur de l'histoire et Pasteur de l'Eglise, vous comble, vous et vos Eglises, de sa grâce et de sa paix.

Je confie ces voeux à la Vierge de Nazareth, humble servante du Seigneur. Que Marie, de son Sanctuaire de Brezje, veille sur ses pieux enfants de la Slovénie bien-aimée et qu'elle les soutienne par son intercession dans l'engagement à construire le présent et l'avenir, en harmonie avec le projet de Dieu sur l'homme et sur la société humaine.

Vénérés et chers frères, c'est avec ces intentions que je vous donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique spéciale, ainsi qu'aux prêtres, aux diacres, aux personnes consacrées, aux fidèles laïcs et à toute la population de votre cher pays.

 

top