The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX MISSIONNAIRES DE L'ESPRIT SAINT

Samedi 12 mai 2001


Chers missionnaires de l'Esprit Saint,

1. La paix du Ressuscité et la présence de son Esprit soient toujours avec vous! Je vous remercie de tout coeur pour cette visite que me rend votre Curie générale, et je rends grâce au Supépérieur général, le Père Jorge Ortiz González, pour les paroles affectueuses qu'il m'a adressées.

Notre rencontre est en harmonie avec celle qui s'est tenue en 1913 entre mon prédécesseur, saint Pie X, et les vénérables Serviteurs de Dieu Ramón Ibarra y González, Archevêque de Puebla, et Concepción Cabrera de Arminda, au cours de laquelle ils demandèrent de pouvoir lancer la fondation. C'est à cette occasion que vous reçûtes le nom de Missionnaires de l'Esprit Saint, dont votre fondateur, le vénérable Serviteur de Dieu Félix de Jesús Rougier, dit qu'il était "tout un programme pour votre vie religieuse et sacerdotale".

Continuez avec un courage renouvelé l'oeuvre que l'Eglise vous a confiée! Je sais que, en tant que Curie générale, vous avez une tâche spécifique, définie par l'empreinte que l'Esprit Saint a laissée dans votre XIIIème Chapitre général:  "Entrer dans le troisième millénaire conscients du fait que, consacrés par la mission, il est nécessaire que vous approfondissiez et que vous orientiez avec une fidélité créative, votre oeuvre pastorale".

Chers fils, menez à bien la tâche délicate qui vous attend, et, sous la direction de l'Esprit Saint, aidez les autres frères, afin qu'ils apportent dans l'Eglise un témoignage éloquent d'unité et de charité pastorale.


2. A cette occasion, je désire vous inviter à fixer le regard sur le Visage du Christ; c'est ce que j'ai demandé de faire à toute l'Eglise dans ma dernière Lettre apostolique Novo millennio ineunte (cf. nn. 16-28). Selon le charisme que vous avez reçu, contemplez-le, oints par l'Esprit Saint, pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres et proclamer une année de grâce du Seigneur (cf. Lc 4, 18-19); regardez-le tandis qu'il consacre son temps et ses efforts à suivre de près le chemin spirituel de ses disciples (cf. Mt 6, 7-13, 30-33). Votre modèle est donc Jésus-Christ Prêtre, plein de compassion et de miséricorde; Jésus victime volontaire d'un amour qui se consacre à tout moment jusqu'à donner sa vie pour le salut de tout le genre humain et qui ressuscite dans la gloire.
De cette contemplation naît l'urgence d'une conversion personnelle et communautaire profonde et constante, qui exige, comme le disait votre Fondateur, de renouveler votre attention bienveillante envers Dieu, de façon à ce que vous puissiez le rencontrer dans la prière quotidienne, dans l'expérience sacramentelle et dans l'écoute attentive de la Parole.


3. Dans la vie de l'Eglise et de tout Institut religieux, l'unité est favorisée par la contemplation du Ressuscité et par l'écoute attentive de la Parole. Je désire vous rappeler que rechercher et promouvoir la communion et prier pour elle est le devoir de tous. Il ne s'agit pas de l'uniformité qui fait perdre les caractéristiques personnelles, mais de l'effort d'incarner, tous ensemble, la richesse du corps communautaire, mus par le même Esprit et engagés à porter à terme une mission identique. Comme le dit le Seigneur:  "A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples:  si vous avez de l'amour les uns pour les autres" (Jn 13, 35).

Le XIIIème Chapitre général a clairement défini, pour votre Institut, des points de renouveau en ce qui concerne la promotion de la sainteté dans le Peuple de Dieu. Il s'agit de construire ensemble un monde plus juste dans lequel tous se sentent frères selon le dessein de Dieu. C'est pourquoi le Chapitre vous a demandé de rendre, de façon significative et effective, plus dynamique votre service aux prêtres et à l'OEuvre de la Croix. Dans le même temps, il vous a exhortés à vous renouveler et à vous engager dans l'exercice ministériel de la direction spirituelle.


4. Mus par l'Esprit, "Duc in altum" (Lc 5, 4), avancez au large, en transformant votre engagement en orientations pastorales qui répondent aux exigences de votre charisme et aux nécessités des communautés qui vous sont confiées.

Orientez vos efforts vers la diffusion d'une authentique pédagogie de la sainteté (cf. Lettre apostolique Novo millennio ineunte, n. 31), conscients du fait que "l'appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s'adresse à tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur état ou leur rang" (Constitution dogmatique Lumen gentium, n. 40). Etant donné que vos Constitutions renouvelées privilégient les prêtres parmi les destinataires de votre mission pastorale (205), vous devrez renouveler votre conscience du fait que l'appel à la sainteté "nous concerne avant tout nous, Evêques, et vous, très chers prêtres. Avant même d'interpeller notre "agir", elle interpelle notre "être". "Soyez saints, - dit le Seigneur - car moi je suis saint" (Lv 19, 2)" (Homélie lors de la messe chrismale du Jeudi Saint 2001, cf. ORLF n. 16 du 17 avril 2001).

Dans mon Exhortation apostolique Pastores dabo vobis, vous trouverez des indications utiles et des suggestions précises qui illumineront votre action dans ce ministère particulier. Laissez-vous guider par l'Esprit-Saint, afin que lui-même vous communique l'élan de votre fidélité créative. La collaboration fraternelle avec les Evêques et les prêtres diocésains représente un chemin privilégié pour construire l'Eglise-communion selon votre charisme.


5. Vous devez continuer à vous engager avec tous ceux qui partagent votre spiritualité dans l'édification d'une authentique communion ecclésiale:  "Le nouveau siècle devra nous voir engagés plus que jamais à valoriser et à développer les domaines et les moyens qui, selon les grandes orientations du Concile Vatican II, servent à assurer et à garantir la communion" (Lettre apostolique Novo millennio ineunte, n. 44, cf. nn. 43-45). Je vous invite à promouvoir, au sein de la Famille de la Croix, une "spiritualité de la communion en la faisant ressortir comme principe éducatif partout où sont formés l'homme et le chrétien, où sont éduqués les ministres de l'autel, les personnes consacrées, les agents pastoraux, où se construisent les familles et les communautés" (Lettre apostolique Novo millennio ineunte, n. 43).

En outre, comme je l'ai écrit dans l'Exhortation apostolique Pastores dabo vobis, "il est nécessaire de redécouvrir la grande tradition de l'accompagnement spirituel personnel, qui a toujours donné des fruits nombreux et précieux dans la vie de l'Eglise" (n. 40). Continuez avec joie et application votre étude et votre préparation de ce que vos Constitutions appellent "le plus caractéristique de vos moyens pastoraux" (229).


6. Votre Chapitre général a voulu affronter le thème des vocations et de l'internationalisation de l'Institut, con-sidéré dans l'optique du mandat que l'Eglise reçoit du Ressuscité:  "Allez donc, de toutes les nations faites des disciples" (Mt 27, 19) et en rappelant la figure et les désirs de votre Fondateur (cf. XIIIème Chapitre général, Priorités, 3).

Vivre joyeusement et généreusement votre consécration, une plus grande définition de vos ministères pastoraux et l'amour fraternel dans vos communautés se traduiront par une invitation à tous ceux qui cherchent à suivre de façon radicale Jésus, dans la vocation religieuse et sacerdotale. "Hormis la promotion de la prière pour les vocations, il est urgent d'encourager fortement, par une annonce explicite et par une catéchèse adaptée, ceux qui sont appelés à la vie consacrée, pour qu'ils donnent une réponse libre, mais prompte et généreuse, qui rend opérante la grâce de la vocation" (Exhortation apostolique  post-synodale Vita consecrata, n. 64).

Chers fils, en retournant dans votre Patrie, rappelez-vous des paroles de Jésus:  "Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde" (Mt 28, 20). Que l'Esprit Saint vous accompagne toujours et vous donne la force de continuer l'oeuvre que l'Eglise vous a confiée.

Je vous laisse dans les bras maternels de Marie, Mère de l'Eglise, afin que vous entriez dans le Nouveau Millénaire emplis d'une joyeuse espérance.

 

top