The Holy See
back up
Search
riga

CONCISTOIRE EXTRAORDINAIRE

PAROLES DU SAINT-PÈRE

Salle du Synode des Evêques
Lundi 21 mai 2001


Vénérés Frères cardinaux!

1. "A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ" (Rm 1, 7). Avec ces paroles de l'Apôtre Paul, je salue chacun de vous  et je souhaite à tous une chaleureuse bienvenue.

Je remercie avec affection le Cardinal Bernardin Gantin, Doyen du Sacré Collège, qui a voulu se faire l'interprète des sentiments communs. Il m'a adressé des paroles courtoises et respectueuses, non seulement au nom des personnes présentes, mais également au nom de tous ceux qui, ne pouvant pas être avec nous physiquement, s'unissent par leur prière aux travaux de ces journées, qui manifestent la communion existant entre le Successeur de Pierre et les Pères cardinaux, ses premiers et plus proches collaborateurs. La composition de cette vénérable assemblée, qui rassemble des Cardinaux provenant de toutes les parties de la terre et appartenant à diverses cultures, représente bien l'unité, l'universalité et le caractère missionnaire de l'Eglise, projetée vers de nouveaux objectifs apostoliques.


2. La rencontre qui commence ce matin est plus que jamais importante et se relie en esprit au grand Jubilé, dont l'écho demeure encore vif en chacun de nous. Alors que je repense avec émotion aux diverses phases et aux multiples rendez-vous que nous avons vécus ensemble au cours de l'Année Sainte, je prie afin que l'Esprit du Seigneur, qui nous a permis de vivre des expériences ecclésiales extraordinaires, continue à nous guider et nous aide à présent à reconnaître les nouveaux défis au cours de l'actuel changement d'époque. Dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, que j'ai précisément voulu signer au cours du rite solennel de conclusion de l'itinéraire jubilaire, j'ai souligné l'exigence de bien mettre en évidence les "orientations concrètes" de l'action évangélisatrice de l'Eglise, à l'aube d'un nouveau millénaire. Il s'agit de définir les objectifs missionnaires prioritaires et les méthodes de travail les plus adaptées, ainsi que de rechercher les moyens nécessaires. Il faut se consacrer à une formation et une valorisation adaptée de tous les agents de pastorale, car le domaine de l'action apostolique qui s'ouvre à nous est vaste et complexe.

Nous savons cependant que si notre engagement est indispensable, tout dépend de l'action divine. C'est pourquoi, l'effort prioritaire de chaque croyant et de la communauté ecclésiale ne peut être que celui de tendre à la sainteté, à la recherche passionnée de Dieu, à la contemplation pleine d'amour de son visage.


3. Chers et vénérés frères, au cours de ces journées nous aurons l'occasion d'écouter des réflexions et des témoignages; nous nous confronterons de façon fraternelle sur les problèmes et les défis pastoraux; nous rechercherons ensemble les lignes les plus adaptées pour être, également aujourd'hui, un signe crédible de l'amour de Dieu pour chaque homme. Nous resterons surtout en prière, dociles à l'Esprit Saint et à ses inspirations, en ressentant qu'est uni à nous, comme cela se produisit au début du christianisme, le Peuple de Dieu tout entier, au service duquel le Père céleste nous envoie constamment.

Que Marie, Mère de l'Eglise et Etoile de l'évangélisation, nous accompagne, comme elle accompagna les Apôtres au Cénacle. Entre ses mains maternelles je voudrais en particulier déposer les travaux de ce Consistoire extraordinaire et les fruits spirituels et pastoraux attendus qui en découleront pour le bien de l'Eglise et du monde entier.

 

top