The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX PARTICIPANTS AU CHAPITRE GÉNÉRAL 
DES FRANCISCAINS DU TIERS ORDRE RÉGULIER

 Jeudi 7 juin 2001


Chers Frères du Tiers Ordre régulier de Saint-François d'Assise!

1. Je suis heureux de vous accueillir à l'occasion de votre Chapitre général et je vous salue avec affection. J'adresse un salut particulier au Père Ilija Zivkovic, que vous avez appelé à remplir les fonctions de Ministre général. A lui et au nouveaux élus du Définitoire général, j'exprime mes félicitations, ainsi que le souhait d'un travail profitable au service de l'Ordre et de toute l'Eglise.

Vous êtes rassemblés pour effectuer une révision attentive de votre vie religieuse, personnelle et communautaire, en ayant comme terme de comparaison l'Evangile et le charisme pénitentiel, défini dès les origines du Tiers Ordre et confirmé au cours de nombreux siècles d'histoire. Dans cette perspective, vous avez ressenti l'urgence d'un renouveau continuel de votre chemin de perfection sur les traces du "Poverello" d'Assise. C'est de là, en effet, que jaillit le dynamisme apostolique, qui ouvre votre coeur à vos frères et qui vous dispose à assumer leurs problèmes existentiels pour coopérer avec le Christ au plan du Salut.


2. Votre façon de suivre le Christ selon les enseignements et les exemples de saint François d'Assise constitue pour vous un privilège singulier dont vous devez être profondément reconnaissants au Seigneur qui vous a appelés. De nombreux siècles de témoignage apostolique et caritatif ont enrichi votre Ordre de mérites et d'expériences, vous dotant d'un patrimoine spirituel particulier dont vous devez tenir compte dans vos vérifications et dans vos projets.

La vie religieuse, imprégnée de l'Evangile, ne s'arrête cependant pas à la satisfaction provoquée par le passé, mais vit intensément le présent et se projette avec enthousiasme vers l'avenir. La dialectique entre héritage et prophétie confère une base valable à vos espérances pour le troisième millénaire, déjà commencé d'une heureuse façon.

Dans cette perspective, vous devez vous sentir engagés à convertir toujours davantage votre coeur à Dieu, dans lequel vous avez placé toute votre espérance. Il doit polariser votre pensée, en vous libérant des multiples freins qui pourraient réduire l'efficacité de votre témoignage évangélique dans le monde d'aujourd'hui. Que le Père "daigne ... vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l'homme intérieur, que le Christ habite en vos coeurs par la foi..., ainsi vous entrerez par votre plénitude dans toute la Plénitude de Dieu" (Ep 3, 16.17.19).

Si, comme François d'Assise, vous portez dans le coeur l'Esprit du Seigneur et savez manifester par votre comportement l'image du Christ, votre présence dans l'Eglise produira de nombreux fruits de vie et pourra apporter une contribution efficace à la construction de la civilisation de l'amour, modelée sur l'Evangile.


3. Dans la "fidélité dynamique" à votre charisme, "regardez vers l'avenir, où l'Esprit vous envoie pour faire encore avec vous de grandes choses" (Vita Consecrata, n. 110). En vous laissant transformer par l'Esprit, collaborez efficacement à l'évangélisation du monde contemporain et devenez "des acteurs privilégiés de la recherche de Dieu qui anime depuis toujours le coeur de l'homme et le conduit dans de multiples voies d'ascèse et de spiritualié" (Ibid., n. 103).

Poursuivez en particulier votre engagement dans l'apostolat missionnaire, dans lequel votre ordre s'est acquis d'appréciables titres de mérite, offrant des services de vie franciscaine, de culture et de charité active.

A travers une recherche créative, imaginez des oeuvres de miséricorde qui renouvellent votre attention traditionnelle aux pauvres et aux plus faibles de la société, parce que servir les indigents est un acte d'évangélisation qui, en même temps, scelle la fidélité à l'Evangile et invite à la conversion permanente (cf. Ibid., n. 82).

Comme François d'Assise, prêchez la paix et la pénitence, assurez la promotion de la justice, défendez les droits de la personne humaine, élevez la voix contre les exploitations et les violences, prenez soin des nombreuses blessures qui font gémir l'humanité d'aujourd'hui.


4. Si vous savez lire les signes des temps, dans une optique de foi et avec un regard d'amour, il vous sera facile d'identifier les nouvelles formes d'évangélisation et de service caritatif adaptées aux besoins de l'époque actuelle.

Contribuez à travers votre engagement à la promotion de la culture, tant comme service aux frères à la recherche de la vérité, que comme moyen de formation intégrale et comme voie d'ascèse (cf. Ibid., n. 98). L'étude est "l'expression du désir jamais comblé de connaître Dieu plus en profondeur, abîme de lumière et source de toute vérité humaine... [elle] pousse au dialogue et au partage, développe l'exercice du jugement, incite à la contemplation et à la prière dans la recherche constante de Dieu et la découverte de son action au coeur de la réalité complexe du monde contemporain" (cf. Ibid., n. 98).

Enfin, n'oubliez pas votre engagement reconnu en faveur de l'unité des chrétiens et pour le dialogue oecuménique, ainsi que l'ouverture au dialogue interreligieux, qui fait partie, lui aussi, de la mission évangélisatrice de l'Eglise (cf. Redemptoris missio, n. 55).


5. Voici devant vous, chers Frères dans le Christ, un programme enthousiasmant pour le troisième millénaire, qui attend de trouver en vous des témoins de conversion évangélique, des artisans de la charité et de l'évangélisation, des prophètes d'un monde renouvelé dans la foi et l'amour par une infusion féconde des valeurs chrétiennes.

Dans cet itinéraire pénitentiel, scandé par le rythme de la conversion du coeur et par les oeuvres de miséricorde, François d'Assise est votre maître et votre modèle. Regardez-le et il vous conduira sur les chemins de l'Evangile jusqu'au Christ, pour réaliser une profonde expérience d'amour envers Dieu et envers vos frères.

Avec ce voeu, je vous donne de tout coeur, à vous tous et à tous les Frères de l'Ordre, ainsi qu'aux Soeurs de clôture du Tiers Ordre régulier, ma Bénédiction.

 

top