The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX SOEURS FRANCISCAINES ENSEIGNANTES 
DU TIERS ORDRE RÉGULIER DE SAINT FRANÇOIS

Vendredi 6 juillet 2001


Très chères soeurs!

1. Je suis heureux d'adresser une cordiale bienvenue à chacune de vous, réunies à Rome pour le XVIIIème Chapitre général de la Congrégation des Soeurs franciscaines enseignantes du Tiers Ordre régulier de Saint-François. J'adresse une pensée particulière à Soeur Maria Luceta Macik, Supérieure générale, et au Conseil général.

A travers cette visite au Successeur de Pierre, que vous avez tant désirée, vous avez voulu témoigner de votre fidélité au Vicaire du Christ, ainsi que de votre intention d'affronter avec un enthousiasme renouvelé les défis apostoliques actuels. Cet engagement répond à une dimension importante de votre charisme qui, depuis quelques années, vous a conduites à revêtir un plus grand caractère missionnaire. Pour apporter la Bonne Nouvelle de l'Evangile, vous êtes allées jusque dans des régions lointaines de l'Afrique, de l'Amérique et de l'Asie, ainsi qu'au Kazakhstan et au Kirghizstan. Je profite de cette occasion pour manifester ma sincère reconnaisance pour la générosité avec laquelle vous participez à la mission de l'Eglise au service des pauvres et je vous encourage à poursuivre l'oeuvre commencée, en suivant la tradition franciscaine de vivre l'Evangile "sine glossa".

Ce fut avec cet esprit que la Mère Francesca Antonia Lampel donna naissance à votre Famille religieuse à Graz, en Autriche, en 1843, et c'est sur cette lignée que continua Mère Maria Giacinta Zahalka, avec une nouvelle fondation en Bohême. Elles enrichirent d'une nouvelle branche le grand arbre planté par le petit Pauvre d'Assise, à travers votre Congrégation totalement centrée sur le Christ, écouté dans l'Evangile, célébré et adoré dans l'Eucharistie, servi à travers les plus humbles. En s'inspirant de l'essentialité typique des franciscains, votre Règle est fondée sur quatre points cardinaux, représentés par la pénitence, la prière contemplative, la pauvreté et la minorité. Elle se caractérise également à travers l'attention aux valeurs profondes de la simplicité et de la fraternité, qui vous rendent prêtes à aller à la rencontre de toutes les formes de pauvreté et à édifier la paix dans tout contexte social. Une phrase de votre Fondatrice apporte une lumière particulière en ce qui concerne votre style missionnaire:  "Je suis ici avec Dieu pour vous". Vous la rappelez souvent, à juste titre, afin qu'elle vous encourage à une existence consacrée entièrement au service du Seigneur et du prochain.


2. Certes, aujourd'hui, votre charisme spécifique, constitué par la mission éducatrice, exige créativité et générosité pour atteindre les personnes partout où elles se trouvent et promouvoir leur développement intégral, en les éduquant de façon chrétienne.

La grâce du grand Jubilé, à travers laquelle le Seigneur a voulu préparer l'Eglise à affronter les défis du nouveau millénaire à une période nouvelle d'évangélisation, vous pousse également à faire des choix courageux, qu'il faut réaliser avec la sagesse du scribe évangélique, qui tire de son trésor du neuf et de l'ancien (cf. Mt 13, 52).

Ces choix exigent avant tout une profonde  adhésion  au  Christ,  dans  la conscience que, comme je l'ai écrit dans Novo millennio ineunte, "ce n'est pas une formule qui nous sauvera, mais une Personne, et la certitude qu'ellenous inspire:  je suis avec vous" (n. 29) Le Christ, "qu'il faut connaître, aimer, imiter, pour vivre en lui la vie trinitaire et pour transformer avec lui l'histoire jusqu'à son achèvement dans la Jérusalem céleste" (ibid.), doit être le centre de tout programme, de toute stratégie pastorale et de toute "mise à jour" de la vie religieuse. Ce n'est qu'avec Lui qu'il est possible de "prendre le large" vers les nouveaux horizons de l'histoire et d'aller de l'avant avec espérance, même face aux problèmes et aux difficultés parfois apparemment insurmontables.

Oui! Ce n'est que le regard tourné vers le Christ que vous pourrez, aujourd'hui encore, mettre au point votre identité spirituelle. Tel est, en effet, le thème d'approfondissement de votre Chapitre général, qui, je l'espère, portera les fruits religieux et pastoraux souhaités.


3. En vous mesurant aux multiples attentes et propositions qui marquent votre activité quotidienne, ayez toujours présent à l'esprit que tout choix et tout programme risque d'échouer s'il ne naît pas dans le contexte d'une recherche individuelle et communautaire de la sainteté. Le désir de sainteté "haut degré de la vie chrétienne ordinaire" (Ibid., n. 31), vous aidera à traduire en gestes cohérents votre engagement pour l'inculturation de l'Evangile, ainsi qu'à apporter la paix dans les situations diverses et complexes dans lesquelles vous oeuvrez, souvent dominées par des logiques de violence et de mort.

Afin que, fidèles à votre charisme franciscain, vous puissez témoigner du grand commandement de l'amour, en le vivant avec joie et avec une patience persévérante, il faut que vos communautés et vos oeuvres soient d'authentiques maisons et écoles de fraternité, où la spiritualité de la communion ressorte comme un style de vie et un principe éducatif fondamental. A cette fin, valorisez la contribution de toutes vos consoeurs, même des plus âgées, porteuses d'un patrimoine important d'expérience et de maturité.

De votre témoignage et de votre prière jaillira, j'en suis certain, la floraison espérée de vocations, qui apportera une lymphe nouvelle et des fruits abondants à l'arbre antique et fécond de votre Institut. En particulier, n'oubliez pas que la contemplation et l'écoute de la Parole de Dieu constituent la force intérieure de toute activité apostolique et le coeur battant d'une vie religieuse fervente et équilibrée.

Dans votre engagement spirituel et missionnaire quotidien, que la Vierge Marie soit proche de vous, comme une modèle de foi et d'espérance. Je lui confie votre mission éducative, votre désir de servir les frères, ainsi que les travaux et les intentions généreuses du Chapitre général que vous célébrez.
Par l'intercession de saint François et de sainte Claire d'Assise, j'invoque sur la Congrégation des dons célestes de paix et de bien du Seigneur, tandis que je vous donne, ainsi qu'à vos Consoeurs et à tous ceux qui sont confiés à vos soins pastoraux, une Bénédiction apostolique particulière.

 

top