The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX JEUNES RÉUNIS À CZESTOCHOWA 
POUR LE Xéme ANNIVERSAIRE 
DES VIémes  JOURNÉES MONDIALES DE LA JEUNESSE DE 1991 

(Le Message a été lu par S.Exc. Mgr Stanislaw Rylko, Secrétaire du Conseil pontifical pour les Laïcs)


Chers jeunes amis!

Ces jours-ci, je me rends spirituellement avec vous en pèlerinage à Czestochowa, à Jasna Góra. Je m'agenouille avec dévotion aux pieds de la Vierge Noire, à côté de chacune et de chacun d'entre vous. Je confie chacune et chacun à Son coeur maternel.

Je le fais comme je le fis il y a dix ans quand, au cours des inoubliables VIèmes Journées mondiales de la Jeunesse, Jasna Góra a vécu un nouveau siège. Des milliers de jeunes provenant du monde entier - de l'Ouest et, pour la première fois, de l'Est - l'ont assiégée. Ils sont venus pour confesser d'une seule voix du plus profond de leur coeur:  Maria, Regina Mundi! Maria, Mater Ecclesiæ! Tibi adsumus! Marie, Reine du Monde! Marie, Mère de l'Eglise! Nous sommes proches de Toi, nous nous souvenons de Toi, nous veillons! Cette triple profession, qui contient pour ainsi dire le mystère du christianisme et détermine toute la réalité de la vie de la foi, nous a accompagnés de façon spéciale au cours de ces journées. Aujourd'hui, nous devons de nouveau nous tourner vers elle.

"Je Suis":  voilà le nom de Dieu. Depuis l'époque d'Abraham, Dieu n'a pas cessé de révéler ce nom, qui constitue le fondement de l'Ancienne et de la Nouvelle Alliance. Ce nom signifie non seulement l'éternelle existence de Dieu, mais également sa présence pleine d'amour - présence aux côtés de l'homme, au milieu de son quotidien. "Je Suis" s'est manifesté de manière définitive dans la croix du Christ. "Le "Je Suis" divin de l'Alliance - du Mystère pascal - de l'Eucharistie". Voilà pourquoi, il y a dix ans, les jeunes rassemblés aux pieds de Jasna Góra ont élevé la croix au centre de l'assemblée. Ils voulaient se souvenir de ce "Je Suis" qui renferme en lui le "je suis" de tout homme. Il en est ainsi parce que "l'homme est créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, pour pouvoir exister et dire à son Créateur "je suis". Dans ce "je suis" humain, se trouve toute la vérité de l'existence et de la conscience. "Je suis" devant Toi qui "es"". Permettez-moi de rappeler les paroles que j'ai adressées aux jeunes au cours de cette rencontre et qui aujourd'hui semblent être encore plus actuelles:  "Le monde qui vous entoure, la civilisation moderne, a largement contribué à ôter ce "Je suis" divin de la conscience de l'homme. Ce dernier est aujourd'hui engagé à vivre comme si Dieu n'existait pas. Tel est son programme. Cependant, si Dieu n'existe pas, toi, homme, pourras-tu réellement exister? Vous êtes venus ici, chers amis, pour retrouver et confirmer jusqu'au bout cette identité humaine:  "je suis" devant le "Je Suis" de Dieu. Regardez la croix sur laquelle le "Je Suis" divin signifie "Amour". Regardez la croix et n'oubliez pas! Que l'expression  "je  suis  proche  de toi" demeure  le mot clef de votre vie entière".

"Je me souviens". "L'homme est devant Dieu, il demeure près de Dieu par l'action de la mémoire. De cette manière, il conserve les paroles et les grandes oeuvres de Dieu, en les méditant dans son coeur comme Marie de Nazareth". Pour être vive, cette mémoire doit continuellement retourner aux sources, aux paroles et aux événements à travers lesquels Dieu a révélé et accompli son dessein de salut. La vérité sur l'amour de Dieu pour l'homme, écrite dans les pages de la Bible, ne doit pas être oubliée! Les jeunes le savaient, il y a dix ans, et, à cause de cela, il revinrent de Jasna Góra avec le livre de l'Ecriture Sainte. Prenez vous aussi, jeunes du troisième millénaire, ce Livre sacré. Ne cessez pas d'être en relation intime avec l'Evangile, avec la Parole du Dieu vivant. Apprenez à connaître toujours plus le Christ, afin de mieux vous connaître vous-mêmes et de comprendre quelle est votre vocation et votre dignité.

"Je veille". "Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation" (Mc 14, 38). Combien de fois le Christ a-t-il répété cette exhortation! Je veille - "cela veut dire:  je m'efforce d'être un homme de conscience. Je n'étouffe pas cette conscience et je ne la déforme pas; j'appelle par son nom le bien et le mal, je ne les confonds pas; je fais croître en moi le bien et je cherche à me corriger du mal en le dépassant en moi-même". Je veille - cela veut dire aussi:  j'entrevois l'autre homme, je rends ma vue et mon coeur sensibles à ses besoins matériels et spirituels; je cherche à lui venir en aide avec amour.

Quand, il y a dix ans, les jeunes, provenant de différents pays, milieux et cultures, ont médité sur la signification réelle pour un croyant de l'expression "je veille" et ont cherché un modèle de référence commun, l'intuition les a, à juste titre, portés vers la mère. "Je veille" exprime en effet l'attitude de la mère. "Sa vie et sa vocation s'exprime dans la veille. Elle veille sur l'homme dès les premiers instants de son existence". Voila pourquoi, à côté de la croix et de la Bible, les jeunes ont placé un autre symbole éloquent:  l'icône de la Mère de Dieu. Ils ont voulu que l'icône de Marie représente, au cours de ces Journées mondiales de la Jeunesse, cette veille particulière de la mère qui a accompagné la venue au monde du Fils de Dieu et son agonie sur le Golgotha, tout comme la naissance de l'Eglise au jour de la Pentecôte. Ils ont voulu que l'image de la Mère qui veille se grave profondément dans leurs mémoires et dans leurs coeurs et qu'elle forme leur vie. Aujourd'hui encore, devant l'icône de Jasna Góra, regardez les yeux de Marie, lisez dans leur profondeur la pureté parfaite du coeur, une paix de la conscience qui n'est pas troublée grâce à un amour toujours  fidèle.  Que  ce  regard demeure dans vos âmes. Qu'il vous apprenne toujours ce que veut dire "je veille".

En souvenir de la fête des jeunes à Czestochowa, que nous avons vécue ensemble dans la joie et  dans  une intense prière il y a  dix  ans,  je  vous transmets - chers amis - mon salut cordial, en vous invitant aux futures rencontres de la grande communauté internationale des jeunes témoins du Christ. Je crois que ces rencontres formeront la vie personnelle de chacune et chacun d'entre vous et contribueront à faire en sorte que le monde du nouveau millénaire soit plus humain, serein et plein de paix.

Encore une fois, je vous confie à la protection de la Madone de Jasna Góra, ainsi que vos parents, vos pasteurs et toute la jeunesse polonaise. Je vous bénis de tout coeur.

De Castel Gandolfo, le 13 août 2001

 

top