The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II 
AU SUPÉRIEUR GÉNÉRAL DE LA CONGRÉGATION 
DES FILS DE L'AMOUR MISÉRICORDIEUX
 


Au Révérend Père Maximiano LUCAS 
Supérieur général de la Congrégation des Fils de l'Amour miséricordieux

1. J'ai appris avec joie que votre Famille religieuse célèbre cette année le 50ème anniversaire de sa fondation et c'est bien volontiers que je m'unis à l'action de grâce que vous élevez au Seigneur en une circonstance si heureuse.

Il y a cinquante ans, la Servante de Dieu Mère Speranza Alhama Valera, inspirée par le Seigneur, donna vie à votre Institut. Chers Fils de l'Amour miséricorideux, en rappelant ce jour avec émotion, vous élevez tous ensemble une louange à Dieu tout-puissant. Vous rappelant l'enseignement de votre vénérée Fondatrice, vous remerciez Celui "qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ" (Ep 1, 3). Dans le même temps, unis en un seul coeur, vous entendez renouveler votre adhésion filiale au Magistère du Successeur de Pierre.


2. Cet anniversaire significatif rend non seulement grâce à Dieu, mais vous offre également l'opportunité de méditer sur le charisme spécifique qui vous caractérise. C'est ce que vous désirez faire au cours du Congrès qui se déroule en ces journées à Collevalenza sur le thème:  "Les Fils de l'Amour miséricordieux et la fraternité sacerdotale". Ce thème, qui met bien en lumière votre mission et votre service aux prêtres, vous pousse à être partout de courageux et inlassables apôtres de la miséricorde divine.

Je vous souhaite donc, avec les paroles de l'Apôtre Paul, "que le Christ habite en vos coeurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l'amour. Ainsi vous recevrez la force de comprendre, avec tous les saints, ce qu'est la Longueur, la Hauteur et la Profondeur, vous connaîtrez l'amour du Christ qui surpasse toute connaissance" (Ep 3, 17-19). En effet, c'est son amour que vous devez diffuser; c'est sa grâce que vous êtes appelés à communiquer par tous les moyens à votre disposition.

"Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ" (Ep 2, 4-6). Revenez souvent à ces paroles de l'Apôtre Paul aux Ephésiens. La vie d'un prêtre est "mystère de miséricorde". C'est ce que j'ai voulu rappeler dans la Lettre que j'ai envoyée, à l'occasion du Jeudi Saint de cette année, aux prêtres du monde entier.

Même si la mentalité contemporaine, plus que par le passé, semble vouloir mettre en marge de la vie et ôter du coeur de l'homme l'idée même de miséricorde, il faut proclamer sans relâche la gratuité absolue avec laquelle Dieu nous a choisis et nous aime. "Est miséricorde - ai-je observé dans la Lettre aux prêtres susmentionnée - la condescendance avec laquelle il nous appelle à oeuvrer comme ses représentants... le pardon qu'il ne nous refuse jamais" (n. 6).


3. Je me rappelle avec émotion du pèlerinage que j'ai eu la joie d'effectuer au sanctuaire de l'Amour miséricordieux à Collevalenza, il y a vingt ans. Ce fut mon premier voyage apostolique après l'attentat du 13 mai sur la Place Saint-Pierre. Je retourne à présent en pèlerinage spirituel à Collevalenza, où votre communauté se réunit pour les célébrations jubilaires. Je m'agenouille avec vous et je contemple le grand Crucifix suggestif, devant lequel de nombreux pèlerins s'arrêtent en prière.

Du coeur transpercé du Rédempteur jaillit la source infinie de l'amour miséricordieux. Dieu est "riche de miséricorde":  que votre existence tout entière soit un chant élevé à ce mystère sublime de salut. Faites ressentir à ceux que vous rencontrez dans votre apostolat quotidien que le Père céleste est toujours "proche de l'homme, surtout quand il souffre, quand il est menacé dans le fondement même de son existence et de sa dignité" (Dives in misericordia, n. 2).

Oui! Accueillez et diffusez l'amour du Seigneur, un amour qui comprend et qui renouvelle tout; un amour qui embrasse chaque homme et tout l'homme; un amour qui transforme la tristesse en joie, les ténèbres en lumière, la mort en vie. Dans un monde marqué par la solitude et par l'angoisse, il vous est demandé de faire resplendir la vérité et la chaleur de l'Amour divin, source de paix et d'espérance.


4. Très chers Fils de l'Amour miséricordieux! Pour un Institut religieux, cinquante années de vie ne  sont pas beaucoup, mais elles constituent un objectif significatif. Au cours de ces journées, vous revenez en esprit à vos origines de façon opportune, afin de vous projeter avec un élan plus généreux vers l'avenir. L'Eglise compte sur vous! A l'aube d'un nouveau millénaire, elle vous demande de prendre le large avec confiance, en conservant le regard fixé sur le Christ.

Que la Mère du Verbe fait homme vous soutienne et soit à vos côtés. C'est à Elle, qui, dans sa totale disponibilité, a été "la servante du Seigneur" (Lc 1, 38) et qui a fait de son existence un chant de louange et de bénédiction à l'immense tendresse de Dieu, que vous devez avoir recours avec la pieuse confiance qui caractérisait votre inoubliable Fondatrice.

Quant à moi, je vous assure de ma prière, alors qu'avec affection, je vous bénis, Révérend Père, ainsi que les membres de l'Institut et ceux qui font partie de votre famille spirituelle.

De Castel Gandolfo, le 11 août 2001

 

top