The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II
AUX RELIGIEUSES FRANCISCAINES DE SAINT-ANTOINE 
À L'OCCASION DU CENTENAIRE 
DE LA FONDATION DE LEUR INSTITUT


A la Révérende Mère Maria Goretti MANZO 
Supérieure générale des Religieuses franciscaines de Saint-Antoine


1. Avec une dévotion filiale, vous avez manifesté le désir de rencontrer le Successeur de Pierre au cours du Chapitre général de cette Fraternité, dont la date coïncide avec le centenaire de la fondation de l'Institut. En vous remerciant pour l'affection que votre présence manifeste, je vous salue, Révérende Mère, ainsi que le Conseil général qui vous assiste; je salue les Capitulaires réunies ici et je transmets, par votre intermédiaire, l'expression de ma reconnaissance paternelle à toutes les Religieuses franciscaines de Saint-Antoine qui sont engagées à oeuvrer pour le Seigneur dans diverses parties du monde. Très chères Soeurs, je vous encourage à continuer généreusement à "servir les frères les plus indigents, en vivant dans la pauvreté, dans la simplicité, dans l'humilité, dans la charité, dans le sacrifice, dans la prière et dans la joie, selon l'idéal de saint François d'Assise", comme le souligne votre Règle.

En commémorant le premier siècle d'existence de votre Famille religieuse, comment ne pas élever des sentiments de gratitude à Dieu qui, à travers son Esprit, vous a appelées dans l'humilité à suivre le Christ, pauvre, chaste et obéissant? Cet anniversaire particulier est une occasion propice pour renouveler votre témoignage d'amour et de fidélité au Seigneur et à l'Eglise, en réaffirmant votre adhésion sincère et totale à votre charisme.


2. Vous êtes nées pour servir les pauvres et les personnes dans le besoin. Chez celui qui frappe à vos portes en demandant une aide, un soutien et un réconfort dans les difficultés, c'est le Christ lui-même qui se fait présent et qui vous demande d'être écouté. C'est ainsi que votre fondatrice, la Mère Miradio Bonifacio, décédée il y a 65 ans, aimait à présenter votre apostolat. Combien de fois avait-elle recours à Jésus en invoquant avec confiance son saint nom! On peut dire que le nom de Jésus devint la source inépuisable de la charité et du bien qu'elle a accomplis.

Elle vous a également indiqué où rencontrer le Christ et tirer la lumière et le soutien pour pouvoir répondre aux nécessités des frères. C'est dans le mystère de l'Eucharistie que se cache la source de l'amour. Continuez donc à faire jaillir de l'adoration eucharistique chacun de vos élans et engagements apostoliques et missionnaires. Oeuvrez pour la gloire de Dieu en servant les plus pauvres et les personnes abandonnées. Que l'Eucharistie soit la source qui vous alimente et vous soutient et à laquelle vous avez recours chaque jour. Saint François, au charisme duquel vous vous inspirez, rappelle que "nous ne possédons ni ne voyons rien corporellement, dans ce monde, du Très-Haut lui-même, sinon le corps et le sang, les noms et les paroles à travers lesquelles nous avons été créés et rachetés de la mort à la vie" (Sources franciscaines 207/a).

A côté de l'amour pour le Très Saint Sacrement de l'autel, votre vénérée Fondatrice a voulu vous laisser une autre consigne particulière:  la confiance inconditionnelle dans la Divine Providence. Elle attendait de Dieu tout soutien pour mener à bien les projets de charité que l'Esprit suscitait en son coeur. A Jésus, Rédempteur de l'humanité, elle puisait le style de vie et d'attention concrète à la personne et à toutes ses exigences qui en caractérisaient l'activité apostolique. En effet, elle s'efforçait d'oeuvrer pour la gloire du Seigneur, au service de ses frères, à travers une existence vécue dans l'amour total pour le Christ et son Eglise, et dans le dévouement sans réserve au service des frères.


3. Très chères Franciscaines de Saint-Antoine! Parcourez sans relâche et fidèlement la voie tracée par votre Fondatrice. L'Eglise compte également sur votre contribution pour annoncer le Christ aux hommes de notre temps. "La vie  de  l'Eglise  -  ai-je  écrit  dans l'Exhortation apostolique Vita consecrata - et la société elle-même ont besoin de personnes capables de se consacrer totalement à Dieu et aux autres pour l'amour de Dieu. L'Eglise ne peut absolument pas renoncer à la vie consacrée, parce que celle-ci exprime de manière éloquente son intime nature "sponsale"" (n. 105).

Que s'incarnent en vous les béatitudes évangéliques avec joie, simplicité et charité, dans une attitude d'abandon confiant à l'amour providentiel et miséricordieux de Dieu, selon l'idéal de saint François d'Assise. C'est ce qu'attend de vous le peuple chrétien, pour pouvoir croître dans l'adhésion inconditionnée à son divin Maître et Pasteur.

Soyez toujours unies par une communion fraternelle, soutenue par l'espérance qui ne déçoit pas (cf. Rm 5, 5). Sensibles au commandement du Seigneur, qui envoie les disciples proclamer l'Evangile à tous les peuples, vous aussi, cultivez un profond souci missionnaire. Soyez partout des témoins de l'amour miséricordieux de Dieu.

Cherchez toujours du regard la Vierge immaculée, à laquelle je confie une nouvelle fois votre Famille religieuse, ainsi que ses objectifs. Que Marie, à laquelle s'adressait avec une dévotion humble et filiale votre Fondatrice, soutienne à travers sa puissante intercession, votre apostolat. Que vous protègent également les saints François et Antoine, ainsi que l'illustre foule d'amis de Dieu nés de l'arbre des frères mineurs.

Que vous accompagnent également mes voeux de paix et de bien, auxquels je joins une Bénédiction apostolique particulière.

De Castel Gandolfo, le 20 août 2001

 

top