The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX MEMBRES DU CONSEIL PONTIFICAL 
POUR LA PROMOTION DE L'UNITÉ DES CHRÉTIENS 
ET AUX REPRÉSENTANTS DES COMMUNAUTÉS ÉPISCOPALIENNES AMÉRICAINES EN EUROPE

 Samedi 17 novembre 2001

 


Cher Cardinal Kasper,
Chers amis dans le Christ,

C'est pour moi un grand plaisir de vous saluer, vous qui participez à la session plénière du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens, en conclusion de votre rencontre de cette semaine.

Dans la vérité et dans l'amour:  telles pourraient être les paroles qui expriment l'essence de votre étude et de vos débats de ces jours-ci, au cours desquels vous avez cherché à évaluer les progrès accomplis récemment dans le dialogue oecuménique. Je souhaite que mon Message au début de votre rencontre vous ait confirmé que, pour l'Evêque de Rome et pour l'Eglise catholique, le mouvement vers la communion visible de tous les fidèles du Christ n'est pas seulement une simple activité annexe de l'Eglise, mais un trait essentiel de sa vie et de sa mission.

En remerciant chacun de vous pour le dévouement et la compétence avec lesquels vous servez l'Eglise dans cette tâche délicate, je désire vous encourager à accomplir de plus grands efforts encore. Il devient de plus en plus évident que le monde a besoin du témoignage uni des chrétiens. Dans un univers de plus en plus mondialisé, les divisions entre chrétiens sont plus que jamais un obstacle à la proclamation de l'Evangile.

J'invoque sur vous tous les dons de sagesse et de force de l'Esprit Saint, et je vous exprime ma satisfaction et ma gratitude personnelles.

Vous êtes accompagnés par les représentants des Communautés épiscopaliennes américaines d'Europe, qui se rencontrent ce week-end à Rome pour leur congrès annuel.

Chers amis, je vous salue et je vous remercie de votre présence. Il y a parmi vous de nombreux jeunes, ce qui est un signe certain d'espérance que la recherche de l'unité chrétienne sera conduite par une nouvelle génération d'hommes et de femmes engagés à transformer en réalité la prière du Seigneur "afin que tous soient un" (Jn 17, 21). Je prie Dieu de déverser sur vous ses plus riches bénédictions, au cours de votre rencontre et de votre visite à Rome. A travers vous, j'envoie mes salutations et mes meilleurs voeux dans le Seigneur à toutes les paroisses épiscopaliennes américaines d'Europe. "A vous grâce et paix de par Dieu, notre Père, et le Seigneur Jésus-Christ" (1 Co 1, 3).

 

top