The Holy See
back up
Search
riga

 

Audience à une délégation de l'Alliance biblique universelle 
et de la Société biblique en Italie


DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
 
Lundi 26 novembre 2001 


Très chers frères dans le Christ!

1. C'est pour moi un motif de joie de vous  rencontrer tous, éminents responsables de l'Alliance biblique universelle, représentants des éditeurs et responsables des Eglises et communautés ecclésiales italiennes, à l'occasion du 25 anniversaire de la publication du volume "Parole du Seigneur, le Nouveau Testament, Traduction interconfessionnelle en langue courante". Je remercie en particulier M. Markku Kotila, Président  du  Comité  Europe et Moyen-Orient de l'Alliance biblique universelle, et Mgr Alberto Ablondi, Président de la Fédération biblique catholique, pour les paroles courtoises qu'ils ont voulu m'adresser au nom des personnes présentes.

Comme cela vient d'être souligné, en vingt-cinq ans, cette importante initiative biblique et oecuménique a atteint des résultats dignes d'éloge, qui ont dépassé les attentes de ceux qui l'ont conçue et lancée alors. La publication de la traduction interconfessionnelle dans le langage des personnes ordinaires se présente comme l'initiative la plus importante sur le plan oecuménique mise en oeuvre en Italie. Elle constitue, pour un grand nombre de nos contemporains, une contribution efficace s'agissant de la connaissance et de la familiarité avec la Parole de Dieu.

2. Il est bien connu que le travail du traducteur est toujours un art difficile. Il vise à mettre en contact et à créer une communication entre des histoires, des cultures, des langages parfois très éloignés dans l'espace et dans le temps. Une bonne traduction se base donc sur trois piliers qui doivent soutenir simultanément l'ensemble du travail. D'abord, il faut une connaissance approfondie de la langue et de la culture d'origine. Ensuite, ne doit pas manquer un bon niveau de familiarité avec la langue et le contexte culturel de destination. Enfin, pour assurer le succès de l'oeuvre, il est demandé une maîtrise adaptée des contenus et du sens de ce qui est traduit.

Dans la traduction interconfessionnelle de la Bible que vous avez réalisée, vous avez cherché à demeurer fidèles aux contenus des textes originaux. Vous avez voulu également rendre le texte compréhensible aux lecteurs contemporains, en utilisant les mots et les formes de la langue de tous les jours.

La diffusion exceptionnelle de l'oeuvre tend à démontrer la faveur et l'engouement qu'elle a reçus de la part des différents milieux ecclésiaux et culturels. Entre autre, il m'est particulièrement agréable de rappeler que cette traduction a été utilisée dans le cadre de la quinzième Journée mondiale de la Jeunesse, qui s'est déroulée à Rome au mois d'août de l'année dernière, mais aussi à l'occasion de nombreuses autres initiatives oecuméniques ayant eu lieu durant le Jubilé.

3. Cette oeuvre que vous avez réalisée représente l'un des fruits les plus beaux et les plus significatifs de la collaboration entre les Eglises et les communautés ecclésiales en Italie. Il est intéressant de remarquer comment l'étude en vue d'une compréhension plus appropriée du texte sacré favorise le dépassement des divisions enregistrées au cours de l'histoire, qui étaient alimentées par des interprétations divergentes de certains passages de la Bible. Nous souhaitons tous qu'une telle possibilité de rencontre et de dialogue soit toujours davantage approfondie, convaincus que l'Ecriture Sainte "est à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus" (2 Tm 3, 15).

J'invoque sur vous et sur votre précieux travail les bénédictions abondantes de Dieu, en souhaitant à cette traduction interconfessionnelle de la Bible la plus ample diffusion. Puisse la Parole de Dieu, toujours mieux connue par les hommes et par les femmes de notre temps, être accueillie avec un coeur sincère et traduite à travers des choix de vie concrets.

 

        

top