The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
 AUX PÈLERINS RÉUNIS POUR LA CANONISATION
DE GIUSEPPE MARELLO, PAULA MONTAL FORNÉS
DE SAN JOSÉ DE CALASANZ, LÉONIE FRANÇOISE
DE SALES AVIAT ET MARIA CRESCENTIA HÖSS

Lundi 26 novembre 2001

 


Très chers frères et soeurs!

1. Je suis très heureux de me trouver à nouveau avec vous, au lendemain de la canonisation solennelle de Giuseppe Marello, Paula Montal Fornés de San José de Calasanz, Léonie Françoise de Sales Aviat et Maria Crescentia Höss. La rencontre d'aujourd'hui nous offre l'opportunité de prolonger l'action de grâce que nous avons élevée hier au Seigneur. Dans le même temps, nous pouvons nous arrêter encore, pendant quelques instants, afin de contempler le témoignage lumineux de ces disciples exemplaires du Christ.

Je salue cordialement MM. les Cardinaux, ainsi que les Autorités civiles qui ont voulu être présentes à cet événement festif. J'adresse un remerciement spécial  aux  évêques  et  aux  prêtres, qui ont guidé les nombreux groupes de pèlerins.


Giuseppe Marello

2. Les personnes qui se réjouissent de la canonisation de Giuseppe Marello, sont tout d'abord ses fils spirituels, les Oblats de Saint-Joseph, auxquels j'adresse mon salut affectueux et mes très vives félicitations. Très chers amis, huit ans seulement se sont écoulés depuis que, sur la Place d'Asti, j'ai proclamé bienheureux votre bien-aimé fondateur. Un signe prodigieux supplémentaire - la guérison de deux enfants au Pérou - a permis de couronner également sur terre son itinéraire de sainteté. Il est encore plus significatif que cela ait lieu au lendemain de l'Assemblée ordinaire du Synode des Evêques, con-sacrée précisément au ministère de l'Evêque dans l'Eglise et le monde d'aujourd'hui.

J'adresse un salut particulier aux pèlerins d'Asti et à ceux d'Acqui, villes où il fut respectivement prêtre et évêque. Mais je l'étends avant tout à toutes les communautés, dans diverses parties du monde, où la Providence a envoyé les Oblats en mission. Avec vous tous, fils et fidèles de saint Giuseppe Marello, je désire rendre grâce au glorieux saint Joseph, Patron de l'Eglise universelle. Son amour profond à l'égard de la Vierge Marie eut pour conséquence que le jeune Marello choisit saint Joseph comme guide et modèle de vie pour suivre le Christ. C'est, en synthèse, le message qu'il laisse à tous les chrétiens, religieux, familles, prêtres:  aimer la Mère du Rédempteur et en imiter le Gardien.


Paula Montal Fornés de San José de Calasanz

3. Je salue à présent avec affection les évêques, les prêtres et les fidèles venus pour la canonisation de Mère Paula Montal Fornés, et en particulier les Filles de Marie,  Religieuses scolopes, ainsi que les Pères scolopes et leurs élèves, garçons et filles, et le groupe nombreux des anciens élèves de la Famille de Calasanz.

La nouvelle sainte représente pour vous une personne célèbre et admirée; c'est pourquoi vous avez voulu être présents hier à Rome pour assister à la cérémonie solennelle. A présent, grâce à la canonisation de sainte Paula Montal, sa figure est proposée à toute l'Eglise comme modèle et comme intercesseur. Son profil spirituel nous révèle une personne qui se confia à Dieu et qui se consacra à Lui, en collaborant à son dessein de salut, en particulier à travers le dévouement et l'enseignement. Ce fut une femme mystique, enracinée dans l'action, consacrée à la réalisation d'une oeuvre bien faite au service de l'Eglise et du monde. Face aux circonstances concrètes de son époque, qui n'étaient pas faciles, elle eut l'intuition du rôle de la femme dans la famille et dans la société et elle se consacra entièrement à un idéal:  l'éducation humaine et chrétienne de la femme.

Son message est pleinement actuel. A ce propos, j'ai plaisir à rappeler ce qu'elle écrivit dans l'une de ses lettres:  "Nous avons l'obligation de chercher la tranquillité et le progrès de la société, qui ne sont possibles que grâce à une vie transparente, qui est celle que Dieu demande". Grâce à son intercession, que le monde actuel s'achemine le long de cette voie, qui exige des éducateurs chrétiens qui transmettent, avec compétence et à travers le témoignage de leur vie, les valeurs de l'Evangile aux enfants et aux jeunes d'aujourd'hui, appelés à être les acteurs de demain.


Léonie Françoise de Sales Aviat

4. Chers pèlerins, votre présence est significative de votre attention au charisme toujours actuel de sainte Françoise de Sales Aviat, fondatrice de la Congrégation des Soeurs Oblates de Saint-François-de-Sales dont je salue la Supérieure générale, Soeur Françoise-Isabelle Stiegler. Je salue également Mgr Stenger, Evêque de Troyes, et Mgr Louis, Evêque de Châlons, diocèse où naquit  et  où  vécut  Léonie,  ainsi  que les membres des instances civiles de la région.

Vous, les enseignants et les éducateurs qui assurez une mission avec les Soeurs Oblates, rendant ainsi un service indispensable à la jeunesse en diverses régions du monde, je vous encourage à poursuivre ce travail éducatif, pour transmettre aux jeunes les valeurs humaines et chrétiennes nécessaires à leur maturation, par une formation intégrale et par le témoignage de votre vie. Chères Soeurs, je rends grâce pour votre belle vocation qui unit contemplation et action. Votre désir de vivre le quotidien avec amour a déjà une orientation missionnaire. Ne vous laissez pas décourager par les difficultés, dont Mère Aviat disait qu'elles "sont toujours des moyens que Dieu nous donne pour aller à Lui"! A son exemple, puissiez-vous témoigner de la joie du don de soi au Christ, heureuses "d'être au service de Notre Seigneur, joyeuses de lui gagner des âmes, joyeuses [...] de leur apprendre à se vaincre et à renoncer!". Je vous accorde à tous une affectueuse Bénédiction apostolique.


Maria Crescentia Höss

5. C'est avec une grande joie que je souhaite la bienvenue aux fidèles allemands qui sont venus ici à l'occasion de la canonisation d'hier. Je salue en particulier le Cardinal Friedrich Wetter et Mgr Viktor Josef Dammertz, qui a guidé le pèlerinage dans la Ville éternelle.

Sainte Maria Crescentia Höss est un grand don. Vous devez être orgueilleux de cette femme. Elle est une "bannière", non seulement pour la ville de Kaufbeuren, mais également pour le diocèse d'Augsburg, pour la province ecclésiale de Munich et Freising et pour toute l'Eglise qui est en Allemagne.

Même si une longue période de temps nous sépare de la nouvelle sainte, elle nous parle de la même façon au début du troisième millénaire.

Chaque jour, des personnes de différentes confessions viennent prier sur sa tombe et lui confient leurs préoccupations. Déjà lorsqu'elle était en vie, Maria Crescentia Höss rappelait aux gens quelqu'un dont nous avons nous-mêmes besoin:  l'Esprit Saint!

L'Esprit Saint peut accomplir de grandes choses dans notre vie et dans toute l'Eglise, si nous le lui permettons. Avec ce souhait, je vous donne ma Bénédiction apostolique, ainsi qu'à tous ceux qui sont venus à Rome.


6. Très chers amis, à travers ces quatre nouveaux saints, l'Eglise nous indique encore une fois la "mesure élevée" de la vie chrétienne, la sainteté, et elle nous y appelle. Une sainteté qui ne consiste pas à accomplir des oeuvres exceptionnelles, mais à vivre de façon extraordinaire les choses ordinaires; c'est-à-dire avec tout l'amour possible. En retournant à vos occupations habituelles, faites fructifier cet enseignement, appris à l'école de Marie et de ces saints. Vous ferez ainsi l'expérience d'un rayon de la béatitude éternelle, que Dieu promet à ses fidèles dans le Royaume céleste.

Avec ce souhait, que j'accompagne de ma prière, je vous renouvelle de tout coeur ma Bénédiction.

 

top