The Holy See
back up
Search
riga

   DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX PATRIARCHES CATHOLIQUES     

Vendredi 26 octobre 2001


Vénérés Patriarches!

1. Je suis heureux de vous recevoir à l'occasion du Synode des Evêques, auquel vous avez activement participé. Je vous suis sincèrement reconnaissant de votre présence à cette Assise dans laquelle s'exprime de manière particulièrement significative la catholicité de l'Eglise. Vous y avez apporté une contribution précieuse. Les propositions que vous m'avez présentées par écrit feront l'objet d'une réflexion attentive, afin d'en tirer tous les éléments qui pourraient contribuer à une présence plus efficace de l'Eglise dans le monde d'aujourd'hui.

Je profite volontiers de cette occasion pour exprimer, une fois encore, ma proximité spirituelle à vos épreuves et à l'égard des populations confiées à votre soin pastoral. Ensemble, prions pour que les graves problèmes, auxquels vous êtes confrontés chaque jour, puissent trouver une solution rapide et satisfaisante. En ce moment, ma pensée se tourne vers la Terre sanctifiée par la présence et la prédication du Rédempteur, Terre sur laquelle Il versa son sang pour le salut du monde et à partir de laquelle, ressuscité, il envoya dans le monde ses Apôtres.


2. Je vous assure que je suis chaque jour avec une profonde participation les événements dans lesquels sont  impliquées  les  populations du Moyen-Orient, et qu'en communion avec toute l'Eglise, j'élève ma prière quotidienne afin que puisse finalement se lever l'aube d'une paix durable et honorable pour tous. A l'occasion de cette rencontre d'intense communion fraternelle, je vous prie de porter au clergé, aux personnes consacrées et à tous les fidèles l'expression de mon plus cordial salut.

Je confie chacun à la protection spéciale de la Mère de Dieu, envers laquelle vos Eglises nourrissent une si profonde dévotion. Combien de célébrations des mystères qui s'y réfèrent, ont eu leur origine sur vos terres, trouvant ensuite approbation et accueil dans l'Eglise tout entière! Que la Très Sainte Vierge veuille poser son regard maternel sur votre ministère et sur vos chères populations.

Avec ces sentiments, je donne à tous ma Bénédiction, en signe de mon affection particulière.

           

top