The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU CHAPITRE GÉNÉRAL
DE L’INSTITUT  DES FILLES DE SAINT-PAUL

Jeudi 13 septembre 2001


Très chères filles de Saint-Paul!

1. Je vous salue toutes avec joie, vous qui êtes venues à Ariccia pour célébrer le Chapitre général de votre Institut. Il s'agit d'une rencontre de "famille" importante, que vous souhaitez riche en communion et en espérance. Grâce à la présence de déléguées provenant des cinq continents, il met bien en lumière le visage désormais "universel" de votre Congrégation.

Je salue respectueusement la Supérieure générale, Soeur Giovannamaria Carrara, et ses collaboratrices directes. Je salue également chacune des capitulaires et, à travers elles, toutes les Filles de Saint-Paul, présentes dans cinquante nations du monde.

Je désire vous exprimer ma vive reconnaissance pour l'amour actif que vous nourrissez pour l'Eglise et pour l'engagement avec lequel vous vous efforcez de revivre l'esprit de l'Apôtre Paul en annonçant l'Evangile dans le vaste et complexe "aréopage" constitué par les moyens de communication sociale.


2. Depuis peu, vous avez commémoré la nuit singulière du début du XXème siècle au cours de laquelle le jeune Alberione, en prière devant Jésus-Eucharistie dans la cathédrale d'Alba, eut la révélation qui devait marquer par la suite toute sa vie d'apôtre et d'évangélisateur.

Il rappelait lui-même avec émotion cette expérience, quand une lumière mystérieuse émana de la Sainte Hostie, l'invitant à accueillir Jésus:  "Venite ad me omnes" (cf. Mt 11, 28). Cette nuit-là, il comprit mieux les désirs du Pape et les exhortations de l'Eglise à propos de l'authentique mission du prêtre. Il vit clairement les exigences qui dérivaient du devoir des chrétiens d'être des évangélisateurs et il comprit qu'ils devaient apprendre à utiliser les mêmes moyens que les adversaires de la foi utilisent souvent avec plus d'astuce et d'audace. Il se sentit alors comme poussé à se préparer afin de réaliser quelque chose de nouveau au service du Seigneur dans le domaine apostolique. Il se rendait compte de ses limites, mais, dans le même temps, les paroles du Divin Maître le rassuraient:  "Vobiscum sum usque ad consummationem saeculi" (Mt 28, 20). En contemplant l'Eucharistie, il perçut pleinement que Jésus dans le Très Saint Sacrement est toujours avec nous. En lui, nous trouvons la lumière, la nourriture, le réconfort pour triompher du mal et accomplir le bien.


3. A travers le Chapitre général, vous entendez idéalement revenir à ces moments extraordinaires de grâce. Le thème même de l'Assemblée capitulaire est en syntonie avec ce que vécut votre Fondateur au cours de cette mémorable nuit de prière:  "De l'Eucharistie à la mission. Ensemble pour communiquer l'Evangile aujourd'hui". Il s'agit d'un argument qui vous conduit aux racines de votre vocation et ouvre votre esprit aux besoins de votre mission au service de la nouvelle évangélisation. Le Seigneur vous attire à lui:  "Venez à moi, vous tous... ", pour ensuite vous confier un mandat missionnaire précis:  "Allez, vers toutes les nations".

Allez "ensemble"! C'est ce qu'Il vous répète au cours des travaux capitulaires. Allez confiantes, parce que soutenues par l'Eucharistie, source de vie renouvelée, à laquelle vous pouvez puiser la lumière, la force, la grâce nécessaires à votre engagement missionnaire. De ce mystère suprême, vous pourrez tirer l'ardeur et l'enthousiasme pour annoncer l'espérance qui ne déçoit pas (cf. Ph 1, 20) aux hommes de notre temps avec des moyens toujours plus rapides et efficaces.


4. Dom Alberione, connaissant l'urgence qui caractérise votre mission, vous imaginait "Apôtres qui brûlent d'amour de Dieu par une intime vie spirituelle". Il vous voulait comme des soeurs toujours "en chemin", "porteuses du Christ et membres vivants et actifs de l'Eglise".

A travers le témoignage de sa vie, il vous a laissé un héritage spirituel qui se résume bien dans ces paroles qui sont les siennes:  "Enracinez-vous dans l'Hostie. Appelez-vous toujours "Paulines". Jésus attira saint Paul, Paul greffé sur le Christ produisit les fruits du Christ..." (Exercices et Méditations, USA 1952, p. 168).

Mais pour devenir de véritables Apôtres du Christ, il faut que vous conserviez le regard fixé sur son visage (cf. He 12, 2). Que le Christ soit le centre de votre vie et de votre mission. Tendez à la sainteté! S'il vous arrivait, comme aux disciples de peiner sans succès (cf. Lc 5, 4-6), transformez cette expérience apparemment frustrante en une précieuse occasion de prière et de maturation spirituelle. Les défis de notre époque sont multiples et les moyens à disposition pour les relever n'apparaissent pas toujours adaptés. Que les problèmes, les obstacles ne soient cependant pas pour vous une cause de découragement. Au contraire, qu'ils vous poussent à ouvrir votre coeur à la grâce divine afin que, fortes de la parole du Christ, vous puissiez diffuser, par votre présence et par votre action, la joie et la nouveauté de l'Evangile.


5. Très chères filles de Saint-Paul! Je vous suis reconnaissant pour le service que vous rendez à l'Eglise dans un domaine missionnaire complexe et vaste comme l'est celui des instruments de communication sociale. En cette époque caractérisée par la communication à l'échelle mondiale, il faut faire retentir avec vigueur le message du salut. Pour porter à terme cet engagement, la présence d'agents compétents, qui soient, dans le même temps, des témoins du Christ convaincus et crédibles, est plus que jamais nécessaire. Telle est votre vocation. Soyez fidèles au Christ en toute circonstance. Sachez être de véritables "Paulines", communiquant le Christ, dans une adhésion totale et docile aux enseignements et aux directives de l'Eglise.

Je vous répète, chères Filles de Saint-Paul, les paroles du Sauveur:  "Duc in altum!" (Lc 5, 4). N'hésitez pas à prendre le large dans l'océan sans limites de l'humanité d'aujourd'hui. Faites palpiter en vous le sentiment fougueux de saint Paul qui s'exclamait:  "Malheur à moi si je n'annonçais pas l'Evangile!" (1 Co 9, 16). Que cette aspiration soit celle de toute votre existence. Le Seigneur est avec vous, il vous illumine et vous rassure continuellement dans l'Eucharistie.

Je souhaite de tout coeur que ces journées de réflexion et de rencontre vous aident à poursuivre avec plus d'élan votre itinéraire apostolique, en suivant les traces de Dom Giacomo Alberione, de votre co-fondatrice, Soeur Tecla Merlo, ainsi que de toutes les soeurs et de tous les frères qui vous ont précédés.

Je donne à toutes ma Bénédiction!

 

top