The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE
PROMU PAR LES OBLATS DU SACRÉ-COEUR

Samedi 15 septembre 2001


Très chers Oblats et Oblates du Sacré-Coeur!

1. C'est pour moi une grande joie de vous rencontrer dans le contexte des célébrations solennelles pour le centenaire de la naissance de votre Fondateur, le Serviteur de Dieu Dom Francesco Mottola. Prêtre généreux et illuminé de votre cher diocèse, il a laissé une empreinte profonde dans la vie ecclésiale et dans le contexte culturel et social dans lequel il vécut, diffusant l'influence de son action apostolique bien au-delà des frontières de la Calabre.

Je salue tout d'abord Mgr Domenico Cortese, Evêque de Mileto-Nicotera-Tropea, et je le remercie des paroles courtoises avec lesquelles il s'est fait l'interprète des sentiments communs, rappelant de façon éloquente la figure et le message spirituel de Dom Mottola. Très chers frères et soeurs, j'étends cette pen-sée affectueuse également à vous, membres de la grande Famille oblate. A vous qui êtes présents, ainsi qu'à tous les fils spirituels du Serviteur de Dieu, je désire faire parvenir mon salut, en même temps que mes vives félicitations pour votre généreux témoignage évangélique, en particulier aux côtés des pauvres et des personnes dans le besoin.


2. Comme votre Evêque l'a souligné de façon opportune, la parole clef de la vie, de la spiritualité et de l'action pastorale et caritative de Dom Mottola est "oblation". Doté d'une vive personnalité riche de sensibilité, il affronta dès les années de sa formation sacerdotale une ascèse exigeante, alimentée par une prière quotidienne, afin de dominer son caractère exubérant et de s'identifier toujours plus au Christ. Dans la Règle de vie il écrit:  "La voie maîtresse de ma vie spirituelle sera l'abandon, complet et absolu, au Coeur de Jésus". Cet abandon total au Christ trouve son centre et son essence dans l'Eucharistie et se présente comme une "oblation" sans réserve à Dieu et aux frères.

De ces prémisses dérive dans l'expérience de Dom Mottola une synthèse harmonieuse entre contemplation et action, inséparables entre elles, selon le principe célèbre:  "Contemplare et contemplata aliis tradere". Le modèle de cet itinéraire spirituel est la Vierge Marie, à laquelle votre Fondateur avait recours avec une confiance filiale, en l'imitant aussi bien dans la "contemplation" que dans le "service", et en indiquant à ses Oblats cette parfaite intégration comme une véritable "sainteté sociale", forme d'apostolat efficace pour notre époque.

Cette spiritualité élevée qui, tout en ne renonçant pas à la primauté de la contemplation, incite à vivre les con-seils évangéliques dans le monde et à accueillir les besoins des frères, ne pouvait être que féconde en initiatives et en activités en faveur des pauvres et des personnes dans le besoin. Je souhaite de tout coeur que les célébrations du centenaire constituent un stimulant puissant pour vous tous, afin d'approfondir et de diffuser le trésor de spiritualité et d'apostolat que ce bien-aimé Serviteur de Dieu vous a transmis.


3. Je désire à présent m'adresser de façon particulière à vous, chers Prêtres du Sacré-Coeur, qui vivez votre identité de prêtres diocésains dans l'esprit et avec les idéaux de Dom Mottola. Vous diffusez, à travers votre témoignage personnel et votre apostolat, les grandes valeurs que votre Fondateur  vous a transmises. Sachez être, pour reprendre l'une de ses images suggestives, les "cénobites" de la rue. Il aimait à répéter:  "L'apostolat de fait - pour lequel nous avons refusé la cellule et sommes restés en voyage dans le monde - découle de la plénitude de la contemplation:  comme coule des glaciers la force des fleuves, qui retournent cependant vers la mer,  aspirant  à  l'azur,  pour être réabsorbés par le soleil".

Je vous adresse également une parole d'encouragement et d'affection, chères Oblates du Sacré-Coeur. En suivant les enseignements de Dom Mottola, vous exprimez votre don total à Dieu et à vos frères qui souffrent, non pas dans la solitude du cloître, mais dans la vie souvent frénétique du monde, en harmonisant prière et action, recherche de Dieu et témoignage de la charité. Aimez et conservez jalousement votre charisme pour le bien de l'Eglise et de la société. Votre Fondateur vous rappelle que vous devez "parvenir à la perfection spirituelle à travers la prière contemplative et l'apostolat:  rester dans le monde pour être davantage prêtes à percevoir la voix de la douleur et de la solitude".

Vous aussi, chers Oblats laïcs, sachez être des témoins de cette contemplation à laquelle chaque chrétien, jeune ou adulte, célibataire ou marié, est appelé selon les devoirs de son état. Forts de cette spiritualité, vous serez en mesure de renouveler le milieu qui vous entoure à travers des initiatives de prière appropriées, comme par exemple les "Venerdi di Corello", et un engagement civil et social, comme vous le faites déjà pour soutenir de nombreux jeunes chômeurs.

Enfin, ma pensée se tourne vers les Consacrées du Sacré-Coeur, que j'exhorte à vivre le charisme oblat en se donnant au Seigneur et à leurs frères, en collaborant généreusement à la vie et aux activités de la communauté paroissiale et en s'engageant dans l'animation de la vie familiale, pour favoriser "le retour du Christ dans les familles".


4. Très chers frères et soeurs, votre famille spirituelle, tout en conservant l'autonomie de chaque groupe, vit dans une communion constante d'idéaux et promeut des initiatives communes. Perséverez avec générosité et clairvoyance dans cette voie authentiquement évangélique et ecclésiale!

Que vous encourage l'exemple de votre Fondateur, toujours prêt à suivre le Christ, même lorsqu'il dut affronter de longues années de maladie, un authentique calvaire qui perfectionna sa configuration au Christ Crucifié. "Usque ad sanguinem!", avait-il l'habitude de dire. L'immobilité physique ne l'arrêta pas, et rendit au contraire plus intense et efficace le rayonnement de son influence, marquant en profondeur les consciences et laissant un héritage spirituel encore aujourd'hui fécond de bien.

Je vous confie à l'intercession maternelle de la Madone de Romania, Patronne spéciale de Tropea, aimée et vénérée par Dom Mottola avec une affection filiale, et je donne de tout coeur à vous qui êtes ici présents, à tous les Oblats et les Oblates du Sacré-Coeur et à ceux que vous rencontrez dans votre service quotidien une Bénédiction apostolique spéciale.

 

top