The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX ÉVÊQUES DU NIGERIA 
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Samedi 20 avril 2002


Chers frères dans l'épiscopat,

1. Je vous salue avec affection, Evêques du Nigeria, à l'occasion de votre pèlerinage à Rome pour votre visite ad limina Apostolorum. C'est véritablement une grande joie pour moi de vous souhaiter la bienvenue et d'embrasser, à travers vous, tous les fidèles de vos communautés locales, dont je me rappelle avec affection dans le Seigneur et qui sont toujours dans mes prières. En effet, votre présence évoque en moi les vifs souvenirs de ma visite dans votre pays il y a quatre ans, lorsque Dieu tout-puissant m'a accordé le privilège de béatifier le Père Cyprian Michael Iwene Tansi dans sa patrie. En confiant vos communautés locales à l'intercession du bienheureux Cyprian Michael, je prie pour vous, pasteurs du saint Peuple de Dieu, et pour les prêtres, les religieux et les laïcs confiés à votre sollicitude pastorale. Ma prière pour vous est que "Dieu vous rende dignes de son appel, qu'il mène à bonne fin par sa puissance toute intention de faire le bien et toute activité de votre foi; de la sorte, le nom de notre Seigneur Jésus sera glorifié en vous, et vous en lui" (2 Th 1, 11-12).


2. Votre pays est orgueilleux de posséder la plus grande communauté catholique de toute l'Afrique et le nombre de ceux qui s'unissent jour après jour au Seigneur s'accroît constamment. "C'est là l'oeuvre de Yahvé, ce fut merveille à nos yeux" (Ps 118, 23). Vous êtes en outre bénis par de nombreuses vocations au sacerdoce et à la vie religieuse, qui vous permettent également d'envoyer des missionnaires dans d'autres pays africains. Votre générosité à cet égard doit être louée et encouragée:  Dieu "vous fournira la semence à vous aussi, et en abondance, et il fera croître les fruits de votre justice [...]. Car le service de cette offrande ne pourvoit pas seulement aux besoins des saints; il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâce envers Dieu" (2 Co 9, 10 et 12).

Sous votre direction, l'Eglise est également activement engagée dans la vie nationale nigérienne, exhortant constamment à la solidarité et à l'exercice des responsabilités civiles, afin de surmonter les tensions et les conflits à travers le dialogue et la réconciliation. Ces efforts prennent toujours plus d'importance, alors que le Nigeria poursuit son chemin de transition pour passer d'une autorité militaire à un gouvernement démocratique, et en particulier à la lumière des récents actes de violence qui ont eu lieu dans diverses parties du pays. Dans ce contexte, ainsi que dans d'autres circonstances de la vie quotidienne, ordinaires ou extraordinaires, l'Eglise doit demeurer libre de poursuivre sa mission spirituelle, qui comprend ses activités dans les milieux du ministère apostolique, de l'éducation, de la santé et du développement humain et social. A ce propos, votre Plan pastoral national pour le Nigeria de 1997, avec des modifications et des mises à jour nécessaires, demeure un cadre excellent pour poursuivre le travail de l'Eglise.

3. Comme un grand nombre d'entre vous l'ont signalé dans leurs rapports, la persistance d'une pauvreté largement répandue, souvent extrême, et la diffusion de l'indifférence morale et éthique, qui entraîne la criminalité, la corruption et les attaques à la sainteté de la vie elle-même, forment le contexte dans lequel l'Eglise accomplit sa mission. C'est pour cette raison qu'il est particulièrement nécessaire d'intensifier les efforts afin d'offrir aux fidèles des programmes de formation sérieux, qui les aident à approfondir la foi et la compréhension chrétiennes et qui leur permettent donc d'occuper la place qui leur revient, que ce soit dans l'Eglise du Christ ou dans la société.

La catéchèse complète et perfectionne l'annonce de la Bonne Nouvelle, en aidant la foi à mûrir et en éduquant les disciples de Christ à travers une connaissance profonde et systématique de la personne et du message du Seigneur (cf. Catechesi tradendae, n. 19). L'étude de la Bible, c'est-à-dire le contact direct avec le texte sacré de la Parole de Dieu, accompagnée par la prière pieuse (cf. Dei Verbum, n. 25) et soutenue par une exposition claire de la doctrine, comme dans le Catéchisme de l'Eglise catholique, aura en outre pour effet que les hommes et femmes laïcs soient forts dans leur foi et préparés à répondre à ses exigences, en chaque circonstance de leur vie et de leur activité. Un grand nombre de vos fidèles laïcs répondent déjà  de  manière  positive  au défi de jouer un rôle actif dans la vie publique, y compris dans la vie politique. Votre engagement inlassable à ce propos devrait leur permettre d'être vraiment "sous la conduite de l'esprit évangélique" et de "travailler comme du dedans à la sanctification du monde, à la façon d'un ferment" (Lumen gentium, n. 31).


4. Alors que les membres de vos Eglise locales seront affermis et confirmés dans la vérité révélée, ils seront également affermis dans leur identité catholique. Ils seront aussi capables de répondre aux objections soulevées toujours plus fréquemment par des sectes et par de nouveaux mouvements religieux, très nombreux dans votre pays. La catéchèse est particulièrement importante pour les jeunes, pour lesquels une foi éclairée constitue une lumière guidant leur chemin vers l'avenir. Ce sera en outre la source de leur force, lorsqu'ils affronteront les incertitudes d'une situation économique en constante évolution. C'est pourquoi il est très important que les programmes pastoraux qui s'adressent de façon spécifique aux enfants et aux jeunes occupent une place prioritaire dans tous vos plans pastoraux.

En outre, on renforcera ainsi la famille, qui est menacée dans ses aspects fondamentaux d'unité et de stabilité par des pratiques telles que la polygamie, le divorce, l'avortement et la prostitution, la diffusion d'une mentalité favorable à la  contraception  et  par  une activité sexuelle irresponsable, également cause de l'augmentation des cas de Sida. C'est pourquoi, oeuvrer pour aider les familles à vivre leur vie chrétienne fidèlement et généreusement comme d'authentiques "Eglises domestiques" (cf. Lumen gentium, n. 11) demeure une priorité, car il existe encore la nécessité de réconcilier les pratiques traditionnelles avec l'enseignement de l'Eglise sur le mariage et la vie familiale. De même, vos programmes de soutien aux femmes, qui situent l'Eglise à la première place dans les mouvements visant à promouvoir un plus grand respect pour leur dignité et leurs droits, revêtent une importance toujours plus grande. Je désire également vous exhorter à rechercher les façons de rendre la participation de l'Eglise dans la lutte contre le Sida toujours plus active et visible.

5. La soumission ferme et humble à la Parole du Christ, telle qu'elle est proclamée authentiquement dans l'Eglise, constitue également la base pour votre relation avec les autres Eglises et Communautés ecclésiales, et pour le dialogue nécessaire avec les fidèles de la religion traditionnelle africaine et avec l'islam. Je suis heureux d'apprendre dans vos rapports que, malgré les difficultés, des progrès sont accomplis dans divers domaines du dialogue oecuménique et interreligieux. En effet, l'héritage culturel des nombreux groupes ethniques présents au Nigeria doit être vu comme une source d'enrichissement pour la nation et non comme un motif de conflit et de division. Je suis conscient qu'en vue des élections générales prévues pour l'année prochaine, vous cherchez à intensifier la coopération oecuménique et interreligieuse dans le but d'aider les hommes politiques, les chefs traditionnels et les guides religieux à travailler ensemble pour garantir un processus électoral libre, correct et pacifique.

A ce propos, je désire affronter une question importante qui est, je le sais, une source d'inquiétude profonde pour vous et votre peuple. Dans certaines parties du pays, les fidèles de l'islam agissent d'une façon toujours plus militante, au point d'arriver à imposer leur façon de comprendre la loi islamique à des Etats entiers de la Fédération nigérienne et de nier aux autres croyants la liberté d'expression religieuse. J'encourage et je soutiens avec vigueur chacun des efforts que vous accomplissez pour prendre position avec courage et avec force à ce propos:  il faut rappeler aux chefs de gouvernement, local ou fédéral, ainsi qu'à toutes les personnes de bonne volonté de toutes les religions, l'obligation de chaque Gouvernement d'assurer  que  l'égalité  de  tous  les citoyens devant la loi ne soit jamais violée pour des raisons de foi, de façon ouverte ou voilée. En conséquence, et également dans les cas où l'on accorde un statut juridique spécial à une religion particulière, il existe toujours le devoir de garantir que le droit à la liberté de conscience soit reconnu légalement et respecté réellement pour tous les citoyens, et également pour les étrangers qui résident dans le pays (cf. Message pour la Journée mondiale de la Paix, n. 1).

6. En prenant à présent en considération ceux qui collaborent en contact étroit avec vous dans le ministère pastoral, je désire encourager vos efforts pour assurer une formation toujours plus complète et permanente à vos prêtres. Vos relations avec eux doivent toujours être caractérisées par l'unité, la fraternité et l'estime. Tous ceux qui ont reçu le sacrement des Ordres sacrés ont été configurés au Christ Chef et Pasteur de l'Eglise. Ils doivent donc imiter son don total de soi pour le bien du troupeau et le progrès du Royaume. L'engagement à une conversion personnelle permanente représente une composante fondamentale de la vie et du ministère sacerdotal. Nous devons toujours raviver le don qui est le nôtre, le don de notre configuration sacramentelle au Christ.

Le sacerdoce ne doit jamais être vu comme un moyen pour améliorer sa propre vie ou pour acquérir un prestige. Les prêtres et les candidats au sacerdoces vivent souvent à un niveau matériel ou éducatif supérieur, par rapport à celui de leurs familles et des personnes de leur âge, c'est pourquoi il est très facile pour eux de céder à la tentation de se considérer meilleurs que les autres. Lorsque cela se produit, l'idéal du service sacerdotal et du dévouement total peut perdre de sa force, laissant le prêtre insatisfait et découragé.

C'est pour cette raison que votre vie et celle des prêtres doivent refléter une authentique pauvreté évangélique et un détachement des choses et des attitudes du monde, et que la valeur du célibat comme don total de soi au Seigneur et à son Eglise doit être respectée avec soin. Un comportement qui suscite le scandale doit être soigneusement évité, et vous devez personnellement examiner les accusations dénonçant un comportement de ce genre, en prenant des mesures strictes pour le corriger là où il est présent. Dans ce cas également, la formation dans les séminaires est très importante, car les convictions et la formation pratique donnée aux futurs prêtres sont fondamentales pour le succès de la mission de l'Eglise. En tant que pères authentiques, le renouvellement et la croissance spirituels de vos prêtres doit donc faire partie de vos priorités (cf. Optatam totius, n. 22). En outre, un grand nombre de vos prêtres étant envoyés étudier à l'étranger, il est conseillé d'établir des limites de temps raisonnables pour qu'ils terminent leurs études et reviennent dans le diocèse. La même règle est valable pour les religieux et les religieuses qui vivent ou qui étudient à l'étranger:  l'encouragement et le soutien que vous pouvez donner aux Supérieurs des communautés religieuses à ce sujet est également très important.


7. De fait, votre préoccupation et votre sollicitude pastorales concernent également les religieux et les religieuses de vos diocèses. Ils ont reçu une consécration spéciale qui doit être toujours plus approfondie. A travers la profession des conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d'obéissance, ils témoignent du Royaume et édifient le Corps du Christ, en guidant les autres à la conversion et à une vie de sainteté. Ils doivent demeurer solidement enracinés dans le Christ, de façon à ce que les idéaux élevés de leur vocation restent vivants dans leur coeur et aux yeux des personnes pour lesquelles ils sont un signe spécial de la sollicitude pleine d'amour de Dieu. Votre rôle, alors que vous respectez et défendez la juste autonomie et le gouvernement interne des communautés religieuses sur votre territoire, est de conserver des liens étroits avec eux, en leur offrant tout le soutien possible afin qu'ils puissent rester fidèles au charisme de leurs instituts alors qu'ils collaborent avec vous, Pasteurs de l'Eglise, en accomplissant leur apostolat (cf. Mutuae relationes, n. 8).

La vie de chasteté, de pauvreté et d'obéissance embrassée de façon spontanée et vécue avec fidélité réfute la sagesse conventionnelle du monde et défie la vision de la vie communément acceptée. Le témoignage offert par les femmes et par les hommes consacrés peut transformer la façon de penser et d'agir d'une communauté, précisément à travers l'amour que les religieux nourrissent pour tous, leur choix des biens spirituels plutôt que matériels, leur service total et leur solidarité avec les indigents. Dans ce contexte, il est bon que vous manifestiez votre satisfaction et votre gratitude aux religieux et aux religieuses de vos diocèses, pour tout le bien qu'ils accomplissent à travers leurs prières et leurs activités dans les divers domaines de la vie pastorale locale.


8. Chers frères, pasteurs du saint Peuple de Dieu, il est très important que l'ouverture, l'honnêteté et la transparence soient toujours le signe qui caractérise tout ce que l'Eglise accomplit dans le domaine spirituel, éducatif et social, ainsi que dans tous les aspects de son administration. Dans un authentique esprit d'amour et de service envers l'Eglise et vos frères, vous avez la tâche de guider, de lancer des défis et d'unir tous ceux qui travaillent dans la vigne du Seigneur. Au début du troisième millénaire de l'ère chrétienne, il est bon de rappeler les paroles du Seigneur à propos de l'abondance des fruits qui seront récoltés à travers notre service pour l'Evangile (cf. Mt 9, 37). Consacrons-nous avec une nouvelle vigueur à l'engagement de partager la lumière de la vérité avec tous les hommes et toutes les femmes.

Je prie afin qu'à travers votre pèlerinage sur les tombes des Apôtres Pierre et Paul, l'Esprit Saint de Dieu vous donne une force nouvelle pour l'oeuvre de la nouvelle évangélisation. Avec affection dans le Seigneur, je vous confie, ainsi que vos prêtres, vos religieux et les fidèles laïcs, à l'intercession du bienheureux Cyprian Michael Iwene Tansi et à la protection de Marie, Mère de l'Eglise et notre Mère. En gage de grâce et de paix dans le Seigneur ressuscité, je vous donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique.

top