The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
LORS DE LA RENCONTRE INTERDICASTÉRIELLE 
AVEC LES CARDINAUX DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE

Mardi 23 avril 2002


Chers frères,

1. Permettez-moi tout d'abord de vous dire combien j'apprécie les efforts que vous accomplissez pour tenir le Saint-Siège, et moi personnellement, informé de la situation complexe et difficile qui est apparue dans votre pays au cours des derniers mois. Je suis certain que vos débats ici apporteront beaucoup de fruits pour le bien du peuple catholique des Etats-Unis. Vous êtes venus dans la maison du Successeur de Pierre, dont la tâche consiste à confirmer ses frères Evêques dans la foi et dans l'amour, et à les unir autour du Christ, au service du Peuple de Dieu. La porte de cette maison vous est toujours ouverte. Elle l'est à plus forte raison lorsque vos communautés connaissent des difficultés.

Comme vous, j'ai été moi aussi profondément attristé par le fait que des prêtres et des religieux, dont la vocation consiste à aider les personnes à vivre une vie sainte aux yeux de Dieu, aient pu provoquer tant de souffrances et de scandales aux jeunes. A cause du grand mal dont se sont rendus coupables certains prêtres et religieux, l'Eglise elle-même est considérée avec méfiance, et de nombreuses personnes se sentent offensées par la façon dont il leur semble que les chefs de l'Eglise ont agi dans cette affaire. Les abus qui ont provoqué cette crise sont, à tout point de vue, injustes et considérés à juste titre comme un crime par la société; il s'agit également d'un effroyable péché aux yeux de Dieu. Aux victimes et à leurs familles, où qu'elles soient, j'exprime mon profond sentiment de solidarité et de sollicitude.


2. Il est vrai qu'un manque général de connaissance sur la nature du problème et, parfois, le conseil d'experts médicaux ont conduit les Evêques à prendre des décisions qui se sont révélées par la suite erronées. Vous travaillez actuellement à établir des critères plus fiables pour garantir que de telles erreurs ne se répètent pas. Dans le même temps, tout en reconnaissant combien ces critères sont indispensables, nous ne pouvons oublier la force de la conversion chrétienne, cette décision radicale de se détourner du péché et de revenir à Dieu, qui atteint les profondeurs de l'âme humaine et qui peut accomplir des changements extraordinaires.

Nous ne pouvons pas non plus oublier l'immense bien spirituel, humain et social que la vaste majorité des prêtres et des religieux aux Etats-Unis ont fait et continuent de faire. L'Eglise catholique dans votre pays a toujours promu les valeurs humaines et chrétiennes avec une grande vigueur et générosité, d'une façon qui a contribué à consolider tout ce qui existe de noble dans le peuple américain.

Une grande oeuvre d'art peut être entachée, mais sa beauté demeure; il s'agit là d'une vérité que tout critique reconnaîtra s'il fait preuve d'honnêteté intellectuelle. Aux communautés catholiques des Etats-Unis, à leurs Pasteurs et à leurs membres, aux religieux et aux religieuses, aux enseignants dans les universités et dans les écoles catholiques, aux missionnaires américains partout dans le monde, s'adressent les remerciements sincères de toute l'Eglise catholique et les remerciements personnels de l'Evêque de Rome.


3. Les abus sexuels à l'égard des jeunes représentent un grave symptôme d'une crise qui affecte non seulement l'Eglise, mais la société tout entière. Il s'agit d'une crise profondément enracinée de la morale sexuelle, et même des relations humaines, et ses premières victimes sont la famille et les jeunes. En affrontant le problème des abus avec clarté et détermination, l'Eglise aidera la société à comprendre et à faire face à la crise qui existe en son sein.

Il doit être absolument clair pour les fidèles catholiques, et pour toute la communauté, que les Evêques et les supérieurs sont préoccupés avant tout par le bien spirituel des âmes. Chacun doit savoir qu'il n'y a pas de place dans le sacerdoce et dans la vie religieuse pour quiconque pourrait faire du mal aux jeunes. Chacun doit savoir que les Evêques et les prêtres sont totalement engagés à la plénitude de la vérité catholique en matière de morale sexuelle, une vérité aussi fondamentale pour le renouveau du sacerdoce et de l'épiscopat que pour le renouveau du mariage et de la vie familiale.


4. Nous devons être confiants dans le fait que ce moment d'épreuves apportera une purification de toute la communauté catholique, une purification urgente, si l'on veut que l'Eglise prêche de façon plus efficace l'Evangile de Jésus-Christ dans toute sa force libératrice. Vous devez à présent vous assurer que là où le péché s'est multiplié, la grâce surabondera (cf. Rm 5, 20). Tant de souffrance, tant de douleur, tout cela doit conduire à un sacerdoce plus saint, à un épiscopat plus saint, à une Eglise plus sainte.

Dieu seul est source de sainteté, et c'est vers lui avant tout que nous devons nous tourner pour obtenir le pardon, la guérison et la grâce de répondre à ce défi avec un courage intransigeant et une harmonie d'intentions. Comme le Bon Pasteur de l'Evangile de dimanche dernier, les Pasteurs doivent aller parmi leurs prêtres et leurs peuples comme des hommes qui inspirent une profonde confiance et qui les mènent vers les eaux du repos (cf. Ps 22, 2).

Je prie le Seigneur de donner aux Evêques des Etats-Unis la force de bâtir leurs réponses à la crise actuelle sur les solides fondements de la foi et sur l'authentique charité pastorale à l'égard des victimes, ainsi que des prêtres et de toute la communauté catholique dans votre pays. Et je prie les catholiques de demeurer proches de leurs prêtres et de leurs évêques et de les soutenir à travers leur prière en ce moment difficile.

Que la paix du Seigneur ressuscité soit avec vous!

top