The Holy See
back up
Search
riga

PAROLES D'INTRODUCTION DE JEAN-PAUL II
À LA CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE EN LA FÊTE
DE LA TRANSFIGURATION DU SEIGNEUR

Mardi 6 août 2002

 

"Son visage resplendit comme le soleil" (Mt 17, 2), comme nous le lisons dans l'Evangile d'aujourd'hui. Le visage du Christ est un visage de lumière qui déchire l'obscurité de la mort: c'est l'annonce et le signe de notre joie, car c'est le visage du Crucifié ressuscité. En lui, l'Eglise, son Epouse, contemple son trésor et sa joie: "Dulcis Iesu memoria, dans vera cordis gaudia".

Nous évoquons aujourd'hui le souvenir de mon vénéré prédécesseur Paul VI, qui, il y a vingt-quatre ans, au crépuscule de ce jour, en la fête de la Transfiguration, précisément de ce lieu, entra dans la paix de Dieu pour en contempler la gloire splendide.

Combien de fois, recueilli en prière, il désira ardemment voir dans la foi le visage du Seigneur! Son témoignage inébranlable au Christ Lumière du monde, dans les temps difficiles au cours desquels il exerça le suprême pontificat, vit aujourd'hui encore dans l'Eglise. Il fut un artisan inlassable et patient de l'édification de la "civilisation de l'amour", illuminée par le visage splendide du Rédempteur.

Tandis que nous nous apprêtons à célébrer la Messe, nous confions à Dieu l'âme de ce fidèle serviteur. Nous demandons en outre à la Vierge Marie, Mère de l'Eglise, que chaque jour de notre vie soit un témoignage concret d'amour pour le Seigneur, dont le visage continue de resplendir au-dessus de nous (cf. Ps 67, 3).

   

top