The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PARTICIPANTS À L'ASSEMBLÉE  DE LA 
FÉDÉRATION DES ORGANISATIONS CHRÉTIENNES 
DE SERVICE INTERNATIONAL DE BÉNÉVOLAT (FOCSIV)

Samedi 14 décembre 2002

 

Très chers frères et soeurs!

1. Je suis heureux d'accueillir et de saluer chacun de vous, qui êtes rassemblés ici pour représenter les associations catholiques de bénévolat international, réunies au sein de la FOCSIV, Fédération des Organisations chrétiennes de Service international de Bénévolat.

J'adresse un salut particulier à l'Aumônier, ainsi qu'à votre Président, que je remercie des paroles cordiales à travers lesquelles il s'est fait l'interprète des sentiments communs.

2. Ces jours-ci, vous êtes en train de célébrer l'Assemblée annuelle de votre Fédération, qui revêt cette année une signification spéciale, puisqu'il s'agit du trentième anniversaire de la fondation de la FOCSIV. En effet, celle-ci est née après le Concile Vatican II, de l'initiative de certains fidèles laïcs encouragés par mon vénéré prédécesseur, le Serviteur de Dieu Paul VI.

Dès les origines, elle s'est distinguée, dans le domaine de la collaboration entre les peuples, par son engagement à promouvoir constamment le développement des plus pauvres, à travers l'action généreuse de milliers de volontaires, envoyés depuis 1972 et jusqu'à aujourd'hui dans les pays dits du Tiers-Monde par les diverses organisations qui composent la Fédération. A l'heure actuelle, vos associations sont présentes sur les cinq continents, où elles réalisent d'importants projets de solidarité en collaboration avec les Eglises locales et avec les missionnaires.

3. Ce qui caractérise votre Fédération de grand mérite, appelée à oeuvrer aux côtés de nombreux autres organismes d'assistance et de promotion humaine, est l'inspiration chrétienne qui oriente et soutient son action à travers le monde.

Dans l'Ecriture Sainte, le rappel du devoir d'amour envers son prochain est lié au commandement d'aimer Dieu de tout son coeur, de toute son âme et de toutes ses forces (cf. Mc 12, 29-31). L'amour pour le prochain réalise pleinement le mandat du Christ, s'il se fonde sur l'amour envers Dieu.

A travers son dévouement à l'égard de ses frères, le chrétien est appelé à faire "vivre l'expérience", en quelque sorte, de la tendresse généreuse du Père céleste. L'amour pour son prochain, afin qu'il ne connaisse ni réserves ni lassitudes, a besoin de s'alimenter au creuset de la charité divine. Cela suppose des moments prolongés de prière, l'écoute attentive et constante de la Parole de Dieu et surtout une existence centrée sur le mystère de l'Eucharistie.

4. Le secret de l'efficacité de chacun de vos projets réside par conséquent dans la constante référence au Christ. C'est précisément ce dont ont témoigné un grand nombre de vos amis, qui se sont distingués comme d'authentiques et généreux artisans de l'Evangile, quelquefois jusqu'au sacrifice de leur vie.

En suivant leur exemple, très chers frères et soeurs, allez de l'avant avec confiance. Intensifiez même votre élan apostolique pour répondre aux urgences de tous ceux qui sont contraints de vivre dans des conditions de difficulté ou d'abandon.

Que la Vierge Immaculée vous protège et fasse de vous des artisans de justice et de paix.

Avec de tels sentiments, je forme pour vous tous ici présents ainsi que pour vos associations le voeu d'un apostolat riche et fructueux. Désormais proche du saint Noël, j'y unis des voeux fervents pour vous et pour vos familles, tandis qu'en vous assurant de mon souvenir dans la prière, je vous bénis avec affection.

top