The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX MEMBRES DU CHAPITRE GÉNÉRAL 
DES SOEURS CAPUCINES DE MÈRE FRANCESCA RUBATTO

Jeudi 7 février 2002


Très chères Soeurs capucines de Mère Rubatto!

1. Je suis heureux de vous rencontrer, en conclusion de votre Chapitre général. Je vous salue avec affection, en adressant une pensée particulière à la Mère générale et aux Consoeurs qui l'assistent dans le service difficile de gouverner et d'animer l'Institut. J'étends mon salut cordial à toutes les religieuses qui exercent leur activité dans différents endroits du monde, en diffusant à travers leurs multiples activités apostoliques, de formation et de solidarité, la bonne semence de l'Evangile, selon le charisme franciscain et capucin spécifique de l'Institut.

Au cours de ces journées, vous avez réfléchi sur votre identité et sur votre mission, afin d'orienter l'Institut tout entier vers de nouvelles oeuvres apostoliques. Je souhaite de tout coeur que, des orientations issues des travaux capitulaires, fleurisse un élan de spiritualité et d'engagement renouvelé, sur les bases de l'intuition originale de votre fondatrice.

2. L'existence de Mère Francesca Rubatto, que j'ai eu la joie de proclamer bienheureuse le 10 octobre 1993, est fondée sur deux grands axes:  l'amour ardent pour Dieu, perçu comme "bien suprême" (cf. Saint François d'Assise, Louanges au Dieu très-haut, 5:  Sources franciscaines, 261), et le service inlassable  aux frères, en particulier aux plus démunis et aux laissés-pour-compte. Sous la direction de maîtres à l'esprit éclairé, votre Mère suivit l'exemple de saint François et de sainte Claire, pour être dans l'Eglise et dans la société un signe humble mais éloquent de l'Evangile vécu "sine glossa" (cf. Légende de Pérouse, 69.113:  Sources franciscaines, 1622.1672).

En tant que ses filles spirituelles, sachez vous aussi devenir pauvres dans l'existence personnelle et dans l'activité quotidienne, en choisissant la dernière place en toute simplicité et en servant vos frères dans une joie franciscaine. Vous serez ainsi les soeurs missionnaires du peuple, engagées dans l'annonce et le témoignage de l'Evangile à tous ceux que vous rencontrez sur votre chemin.

L'activité apostolique et le service à vos frères revêtiront ainsi une dimen-sion d'amour significative, en tirant leur lymphe de l'union intime avec Dieu, alimentée par la prière et, en particulier, par l'intimité avec Jésus Eucharistie. Mère Francesca possédait une foi vivante et ardente en Jésus présent dans le Très Saint Sacrement, et elle souhaitait que l'Eucharistie soit le coeur de la Famille religieuse qu'elle avait fondée. Unie au Christ dans l'offrande de sa propre vie, elle exprimait sa participation au Mystère pascal à travers le don total d'elle-même au prochain.

Sur l'exemple de la Bienheureuse Fondatrice, sachez vous aussi rompre le pain de votre existence de personnes consacrées dans les divers domaines de votre service au prochain:  de la catéchèse à l'éducation scolaire, de l'assistance aux malades à la solidarité avec les indigents, de la collaboration dans la pastorale paroissiale à la mission "ad gentes".

Face aux défis des temps nouveaux, faites revivre l'inspiration fondamentale de Mère Francesca, en la traduisant dans les nouveaux milieux apostoliques qui s'ouvrent à vous, soutenues par la même ardeur envers Dieu et par la même ouverture envers les besoins du prochain.

3. Sachez en particulier conserver intact votre style de vie, plusieurs fois souligné par votre Fondatrice. A propos de l'esprit qui doit animer la figure de la soeur capucine, elle écrivait à un groupe de novices:  "Elle sert le Seigneur avec joie, elle accomplit avec amour les charges qui lui sont confiées, elle travaille sans se lasser car elle sait que son travail aux côtés du Seigneur est précieux. Mais après s'être dépensée pour la gloire de Dieu, qu'elle aime tant, elle se définit comme une servante inutile du Seigneur, étant convaincue de l'être, car elle sait qu'elle n'est capable de rien sans l'assistance divine" (Aux novices de Montevideo et de Rosario:  Lettres, Gênes 1995, p. 550).

Servir les frères sans réserve et sans limite:  voilà ce qui incita la bienheureuse Francesca Rubatto à ouvrir son coeur et la vie de l'Institut à la dimension missionnaire, qu'elle a elle-même reconnue "comme une grâce spéciale faite à notre communauté" (A Soeur Felicita:  Op. cit., p. 129). C'est ce même esprit qui anima les soeurs missionnaires qui, le 13 mars 1901, témoignèrent jusqu'au sacrifice suprême de leur vie, leur fidélité au Christ et leur don d'amour au prochain dans la mission d'Alto Alegre, au Brésil.

Que leur exemple vous incite à intensifier chacun de vos efforts pour traduire de façon toujours plus adaptée votre charisme par de nouveaux choix de vie et d'activité apostolique. Pour ma part, je vous assure de ma proximité spirituelle, à travers mon affection et ma prière.

Que vous assiste l'intercession céleste de François et de Claire d'Assise. Que vous protège la multitude de saints et de saintes de la famille religieuse capucine, au sein de laquelle la bienheureuse Francesca Rubatto brille d'une lumière spéciale. Que vous accompagne également ma Bénédiction, que je vous donne de tout coeur, ainsi qu'à vos Communautés religieuses présentes en Italie et dans le monde.

 

top