The Holy See
back up
Search
riga

 MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II 
À MGR LUIGI GIUSSANI, 
FONDATEUR DU MOUVEMENT "COMUNIONE E LIBERAZIONE", POUR LE XXème ANNIVERSAIRE 
DE LA RECONNAISSANCE DE LA FRATERNITÉ


A Monseigneur LUIGI GIUSSANI Fondateur du mouvement "Comunione e Liberazione"

1. Je m'associe de façon intense à la joie de la Fraternité "Comunione e Liberazione", à l'occasion du vingtième anniversaire de sa reconnaissance par le Conseil pontifical pour les Laïcs comme Association de fidèles de droit pontifical. En 1954 déjà, vous aviez été, très cher Mgr Giussani, à l'origine du mouvement "Comunione e Liberazione" à Milan, qui s'était ensuite étendu ailleurs en Italie, puis dans d'autres pays du monde. La Fraternité est le fruit mûr de ce mouvement.

En l'heureuse circonstance de ce vingtième anniversaire, je me réjouis particulièrement de reparcourir les étapes importantes de l'itinéraire ecclésial du mouvement, pour rendre grâce à Dieu pour l'oeuvre qu'Il a accomplie à travers votre initiative personnelle, et celles de tous ceux qui se sont unis à vous au cours des années. Il est réconfortant de rappeler les événements à travers lesquels l'action de Dieu s'est manifestée et de reconnaître ensemble la grandeur de sa miséricorde.

2. En retournant par la mémoire à la vie et aux oeuvres de la Fraternité et du mouvement, on est d'abord frappé par l'engagement à se mettre à l'écoute des besoins de l'homme d'aujourd'hui. L'homme ne cesse jamais de chercher:  qu'il soit touché par le drame de la violence, de la solitude et de l'insignifiance, ou qu'il vive dans la sérénité et la joie, il continue de chercher. L'unique réponse qui peut le satisfaire en calmant cette recherche, lui vient de la rencontre avec Celui qui est à la source de son être et de son oeuvre.

Le mouvement a donc voulu, et veut indiquer non pas un chemin, mais le chemin pour parvenir à la solution de ce drame existentiel. Ce chemin, combien de fois l'avez-vous affirmé, c'est le Christ. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie, qui rejoint la personne dans sa vie quotidienne. La découverte de ce chemin advient généralement grâce à la médiation d'autres êtres humains. Marqués du don de la foi par leur rencontre avec le Rédempteur, les croyants sont appelés à se faire l'écho de l'avènement du Christ, et à devenir eux-mêmes "avènement".

Avant d'être un ensemble de doctrines, ou une règle pour le salut, le christianisme est donc l'"avènement" d'une rencontre. Telle est l'intuition et l'expérience que vous avez transmises ces dernières années aux nombreuses personnes qui ont adhéré au mouvement. "Comunione e Liberazione" vise moins à offrir des choses nouvelles, qu'à faire redécouvrir la Tradition et l'histoire de l'Eglise, pour l'exprimer à nouveau de manière à parler aux hommes de notre temps et les interpeller. Dans le Message aux participants au Congrès mondial des mouvements ecclésiaux et des nouvelles communautés, le 27 mai 1998, j'ai écrit que l'originalité du charisme de chaque mouvement "ne prétend pas, et il ne le pourrait pas, ajouter quoi que ce soit à la richesse du depositum fidei, conservé par l'Eglise avec une fidélité pleine d'ardeur" (n. 4; cf. ORLF n. 23, du 9 juin 1998). Toutefois, cette originalité "constitue un soutien puissant, un appel suggestif et convaincant à vivre pleinement, avec intelligence et créativité, l'expérience chrétienne. C'est là que se trouve la condition nécessaire pour apporter des réponses adéquates aux défis et aux urgences des temps et des circonstances historiques toujours diverses" (ibid.).


3. Il faut retourner au Christ, Verbe de Dieu incarné pour le salut de l'humanité. Jésus de Nazareth, qui a vécu l'expérience humaine comme personne d'autre n'aurait pu le faire, apparaît comme le modèle de toute aspiration humaine. C'est seulement à travers Lui que l'homme peut arriver à se connaître pleinement lui-même.

Ainsi, la foi apparaît comme une authentique aventure de la connaissance, car elle n'est pas un discours abstrait ni un vague sentiment religieux, mais une rencontre personnelle avec le Christ, qui donne un sens nouveau à la vie. L'oeuvre éducative que, dans le cadre des activités de votre communauté, de nombreux parents et enseignants se sont efforcés d'accomplir, a précisement consisté à accompagner les frères, les enfants, les amis à découvrir dans leurs sentiments, dans leur travail, dans les vocations les plus différentes, la voix qui conduit chacun à la rencontre définitive avec le Verbe fait chair. Ce n'est que dans le Fils unique du Père que l'homme peut trouver la réponse pleine et définitive à ses attentes intimes et fondamentales.

Ce dialogue permanent avec le Christ, alimenté par la prière personnelle et liturgique, est un encouragement à une présence sociale active, comme en témoigne l'histoire du mouvement et de la Fraternité "Comunione e Liberazione". Votre histoire est en effet également l'histoire de vos oeuvres de culture, de charité, de formation et, tout en respectant la distinction entre les finalités de la société civile et celles de l'Eglise, c'est également l'histoire d'un engagement dans le domaine politique, un domaine par nature chargé d'antagonismes, où le service fidèle de la cause du bien commun s'avère quelquefois difficile.

4. Ces vingt dernières années, l'Eglise a vu naître et se développer en son sein beaucoup d'autres mouvements, communautés ou associations. La force de l'Esprit du Christ n'en finit jamais de dépasser, presque de briser, les modèles et les formes enracinées de la vie précédente, pour exhorter à des moyens d'expression inédits. Cette urgence est le signe de cette mission de l'Eglise vivante, dans laquelle le visage du Christ se dessine sous les traits des visages des hommes de tout temps et de tout lieu de l'histoire. Comment ne pas être stupéfait devant ces prodiges de l'Esprit Saint? Il accomplit des merveilles, et à l'aube d'un nouveau millénaire, pousse les croyants à avancer en eau profonde vers des frontières toujours plus lointaines pour la construction du Royaume.

Il y a quelques années, à l'occasion du trentième anniversaire de la naissance de "Comunione e Liberazione", je vous avais dit:  "Allez dans le monde entier, apportez-lui la vérité, la beauté et la paix que l'on trouve dans le Christ Rédempteur" (Rome, 29 septembre 1984, n. 4; cf. ORLF n. 41, du 9 octobre 1984). Au début du troisième millénaire de l'ère chrétienne, je vous confie à nouveau, avec force et gratitude, le même mandat. Je vous exhorte à coopérer avec conscience et constance à la mission des diocèses et des paroisses, en élargissant courageusement leur action missionnaire jusqu'aux confins du monde.

Que le Seigneur vous accompagne et rende vos efforts fructueux. Que Marie, Vierge fidèle et Etoile de la nouvelle évangélisation, soit votre soutien et qu'elle vous guide sur le chemin d'une fidélité toujours plus audacieuse à l'Evangile.

Avec ces sentiments, je vous donne volontiers, Mgr Giussani, ainsi qu'à vos collaborateurs et à tous les membres de la Fraternité et aux membres du mouvement, une Bénédiction apostolique spéciale.

Du Vatican, le 11 février 2002, fête de la bienheureuse Vierge Marie de Lourdes

 

top