The Holy See
back up
Search
riga

 MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II 
AU XXVème CHAPITRE GÉNÉRAL DE LA CONGRÉGATION FONDÉE PAR DON BOSCO (SALÉSIENS)


Très chers fils de Don Bosco!

1. C'est avec une grande affection que je m'adresse à vous, qui êtes venus des cinq continents pour la célébration du XXVème Chapitre général de votre Institut. C'est le premier du IIIème millénaire et il vous offre l'occasion de réfléchir sur les défis de l'éducation et de l'évangélisation des jeunes, défis auxquels les Salésiens désirent répondre, en suivant les traces de leur fondateur, saint Jean Bosco. Je souhaite que ce Chapitre soit pour vous un temps de communion et de travail fructueux, au cours duquel vous puissiez partager l'ardeur qui vous unit dans votre mission auprès des jeunes, tout comme l'amour pour l'Eglise et le désir de vous ouvrir à de nouvelles frontières apostoliques.

Aujourd'hui, notre pensée se tourne spontanément vers le regretté Recteur majeur, dom Juan Vecchi, récemment disparu après une longue maladie, offerte à Dieu pour toute la Congrégation et spécialement pour cette Assemblée capitulaire. Tandis que je remercie le Seigneur pour le service qu'il a rendu à votre famille religieuse et à l'Eglise, ainsi que pour le témoignage de fidélité évangélique qui l'a toujours caractérisé, je vous assure de ma prière spéciale d'intention pour son âme. C'est maintenant à votre tour de continuer l'oeuvre qu'il a accomplie avec succès, dans le sillage de ses prédécesseurs.

Les éducateurs attentifs, les accompagnateurs spirituels compétents que vous êtes, sauront aller à la rencontre des jeunes, qui aspirent ardemment à "voir Jésus". Vous saurez les conduire avec une douce fermeté vers des objectifs exigeants de fidélité chrétienne. "Duc in altum!". Que cela soit aussi le mot d'ordre du programme de votre communauté, qui, à travers cette Assemblée capitulaire, encourage tous ses membres à un nouvel élan courageux de son action évangélisatrice.

2. Vous avez choisi comme thème du Chapitre:  "La communauté salésienne aujourd'hui". Vous êtes bien conscients de devoir renouveler vos méthodes et vos modalités de travail, pour qu'apparaisse clairement votre identité "salésienne" dans les mutations actuelles des situations sociales, qui exigent également, entre autres, l'ouverture à la contribution de collaborateurs laïcs, avec qui partager l'esprit et le charisme laissés en héritage par Don Bosco. L'expérience des dernières années a mis en lumière les grandes opportunités d'une telle collaboration, qui permet aux différents membres et groupes de votre famille salésienne de grandir dans la communion et de développer un dynamisme apostolique et missionnaire commun. Pour vous ouvrir à la collaboration avec les laïcs, il est important de bien définir l'identité spécifique de vos communautés:  qu'elles soient des communautés, comme le voulait Don Bosco, rassemblées autour de l'Eucharistie et animées par un amour profond pour la Très Sainte Vierge Marie, prêtes à oeuvrer ensembles, partageant le même projet éducatif et pastoral. Des communautés capables d'animer et d'engager les autres avant tout par l'exemple qu'elles donnent.


3. De cette manière, Don Bosco continue à être présent parmi vous. Il vit à travers votre fidélité à l'héritage spirituel qu'il vous a laissé. Il a marqué son oeuvre d'un style singulier de sainteté. Et c'est de sainteté dont a d'abord besoin le monde d'aujourd'hui! De façon opportune, le Chapitre général veut donc reproposer avec courage, comme principale réponse aux défis du monde contemporain, de "tendre vers la sainteté". Il s'agit en définitive moins d'entreprendre des activités et des initiatives nouvelles, que de vivre et de témoigner de l'Evangile sans compromis, afin d'encourager à la sainteté les jeunes que vous rencontrez. Salésiens du troisième millénaire! Soyez des maîtres et des guides passionnés, des saints et des formateurs de saints, comme le fut saint Jean Bosco.

Essayez d'éduquer les jeunes à la sainteté, en exerçant cette pédagogie de la sainteté joyeuse et sereine qui vous est propre et qui vous distingue. Soyez accueillants et paternels, sachant en toute occasion demander aux jeunes, par votre propre vie:  "Veux-tu devenir saint?". Et n'hésitez pas à leur proposer la "haute mesure" de la vie chrétienne, en les accompagnant sur la route d'une adhésion radicale au Christ, qui, dans le discours sur la montagne, proclame:  "Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" (Mt 5, 48).

Votre histoire est riche en saints, dont un grand nombre sont des jeunes. Sur la "Colline des béatitudes" des jeunes, comme vous appelez aujourd'hui le Colle Don Bosco où naquit le saint, j'eus la joie, lors de ma visite du 3 septembre 1988, de béatifier Laura Vicuña, jeune Salésienne chilienne que vous connaissez bien. D'autres Salésiens sont en chemin vers cette destination:  il s'agit de deux confrères, Artemide Zatti et Luigi Variara, et d'une Fille de Marie Auxiliatrice, soeur Marie Romero. Chez Artemide Zatti, on reconnaît la valeur et l'actualité du rôle du coadjuteur salésien; en dom Luigi Variara, prêtre et Fondateur, se manifeste une réalisation supplémentaire de votre charisme missionaire.


4. Vous êtes appelés à vous unir à ce groupe de saints et de bienheureux salésiens, déjà nombreux, vous qui êtes engagés à suivre les traces du Christ, source de sainteté pour tout chrétien. Faites en sorte que toute votre Congrégation resplendisse de sainteté et de communion fraternelle.

Au début de ce millénaire, le grand défi de l'Eglise consiste, comme je l'ai rappelé dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, à "faire de l'Eglise la maison et l'école de la communion" (n. 43). Pour que l'apostolat porte des fruits de bien, il est indispensable que les communautés vivent dans un esprit de réelle fraternité mutuelle. Pour faire avancer un projet éducatif et pastoral unique, il est nécessaire que toutes les communautés soient liées par un solide esprit de famille. Que chaque communauté soit une véritable école de foi et de prière ouverte aux jeunes, où l'on partage leurs attentes et leurs difficultés et où l'on réponde aux défis auxquels les adolescents et les jeunes doivent faire face.

Mais où se trouve le secret de l'union des coeurs et de l'action apostolique, sinon dans la fidélité au charisme? Gardez donc les yeux toujours tournés vers Don Bosco. Il vivait tout entier en Dieu, et recommandait l'unité des communautés autour de l'Eucharistie. Ce n'est que du Tabernacle que peut jaillir cet esprit de communion qui devient source d'espérance et d'engagement pour chaque chrétien.

Que l'affection de votre père continue à vous inspirer et à vous soutenir. Que son enseignement vous invite à la confiance mutuelle, au pardon quotidien, à la correction fraternelle, à la joie du partage. Voilà la route qu'il a parcourue, et sur laquelle vous aussi, vous pourrez inviter les fidèles laïcs, en particulier les jeunes, à partager la proposition évangélique et vocationnelle qui vous unit.

5. Comme vous le voyez, dans ce Message également, la référence aux jeunes revient souvent. Ce lien qui unit les Salésiens à la jeunesse n'est pas étonnant. Nous pourrions dire que les jeunes et les Salésiens marchent ensemble. Votre vie, très chers amis, se déroule en effet au milieu des jeunes gens, comme le voulait Don Bosco. Vous êtes heureux parmi eux, et eux jouissent de votre présence amicale. Dans vos "maisons", ils se trouvent bien. N'est-ce pas là l'apostolat qui vous caractérise partout dans le monde? Continuez d'ouvrir vos institutions en particulier aux jeunes gens pauvres, pour qu'ils s'y sentent "chez eux", profitant de l'efficacité de votre charité et du témoignage de votre pauvreté. Accompagnez-les dans leur insertion dans le monde du travail, de la culture, de la communication sociale, en promouvant un climat d'optimisme chrétien dans le cadre d'une conscience claire et forte des valeurs morales. Aidez-les à être à leur tour des apôtres auprès de leurs amis et des jeunes de leur âge.

Cette action pastorale exigeante vous met au contact de nombreuses réalités concrètes dans le domaine de l'éducation des nouvelles générations. Soyez prêts à offrir généreusement votre contribution aux différents niveaux, en collaborant avec ceux qui élaborent les politiques éducatives des pays où vous vous trouvez. Défendez et promouvez les valeurs humaines et évangéliques:  du respect de la personne à l'amour pour le prochain, en particulier envers les pauvres et les laissés-pour-compte. Oeuvrez afin que la réalité multiculturelle et multireligieuse de la société d'aujourd'hui tende vers une intégration toujours plus harmonieuse et plus pacifique.

6. Très chers fils de Don Bosco, c'est à vous qu'est confié le devoir d'être des éducateurs et des évangélisateurs pour les jeunes du troisième millénaire, appelés à être des "sentinelles de l'avenir", comme je le leur ai dit à Tor Vergata, à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse de l'an 2000. Marchez à leurs côtés, en les soutenant par votre témoignage personnel et celui de votre communauté. Que la Sainte Vierge vous accompagne, elle que vous appelez par le beau nom de Marie Auxiliatrice. En suivant Don Bosco, confiez-vous toujours à elle, proposez sa dévotion à ceux que vous rencontrez. Avec son aide, on peut faire beaucoup; d'ailleurs, Don Bosco aimait à répéter que c'est à Elle que votre Congrégation doit tout.

Le Pape vous exprime sa satisfaction pour votre engagement apostolique et éducatif et il prie pour vous, pour que vous puissiez continuer à marcher dans une pleine fidélité à l'Eglise et en étroite collaboration entre vous. Que Don Bosco et tout le groupe des saints et des bienheureux salésiens vous guident.

J'accompagne ces voeux d'une Bénédiction apostolique spéciale, que je vous envoie, membres du Chapitre général, ainsi qu'aux confrères présents à travers le monde et à toute la Famille salésienne.

Du Vatican, le 22 février 2002, Fête de la Chaire de Saint-Pierre.

 

top