The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU CHAPITRE GÉNÉRAL DES SOEURS
DE SAINT-JEAN-BAPTISTE
ET DE SAINTE-CATHERINE DE SIENNE

 

A la Révérende Mère
Maria Floriana
PASQUALETTO
Supérieure générale
de la Congrégation
des Soeurs de Saint-Jean-Baptiste
et de Sainte-Catherine de Sienne

1. J'ai appris avec une vive satisfaction que la Congrégation des Soeurs de Saint-Jean-Baptiste et de Sainte-Catherine célèbre, en ce mois de juillet, son Chapitre général qui a pour thème: "De la structure, une nouvelle vitalité de l'Institut pour le bien de l'Eglise et de la société à l'heure actuelle et à l'avenir". Cet important événement m'offre l'opportunité de manifester ma proximité spirituelle à cet Institut et de vous adresser des voeux cordiaux, ainsi qu'aux consoeurs élues à l'Assemblée capitulaire, au cours de laquelle vous réfléchirez sur la façon d'ouvrir la Congrégation à de nouvelles perspectives de développement spirituel et apostolique.

Pour cela, tout en poursuivant le chemin parcouru jusqu'à présent, votre intention est de revenir aux origines de l'Institut et d'étudier à nouveau ce que vous appelez sa "structure", c'est-à-dire la Règle et les Constitutions. Vous êtes à juste titre persuadées que l'inspiration originelle de Medea Ghiglino Patellani, qui à la fin du XVI siècle, se consacra, à Gênes, à la formation intégrale de la jeunesse, conserve encore aujourd'hui une pleine actualité. Ainsi, à partir de la considération de l'élan du début, vous voulez tirer des encouragements intérieurs pour vous projeter vers de nouveaux objectifs missionnaires courageux. Je pense, à ce propos, aux projets concernant les deux Provinces de l'Italie et du Brésil, ainsi qu'à la récente ouverture de votre famille religieuse vers l'Albanie et la Bolivie.

2. La jeune Medea, profondément attachée à sa ville, plaça l'oeuvre encore à ses débuts sous la protection de saint Jean-Baptiste, patron de Gênes, et de sainte Catherine de Sienne: Jean, qui indique Jésus, l'Agneau de Dieu, et Catherine, femme apostolique, comblée d'amour prophétique à l'égard du Christ et de l'Eglise. Ces deux grands saints, dans lesquels elle voyait pleinement réalisé son désir d'appartenir sans réserve au Christ, furent ses références constantes et accompagnèrent le développement successif de l'Institut.

Sous la direction experte du jésuite, le Père Bernardino Zanoni, la Fondatrice se proposa de traduire au quotidien la grande "leçon" des Exercices de saint Ignace de Loyola, en recherchant sans relâche un sage équilibre entre l'expérience spirituelle personnelle et les exigences de la vie commune. La communion vécue dans son intégralité et l'éducation des jeunes filles, en tenant compte de la globalité de la personne humaine, constituèrent à partir de ce moment le coeur de votre charisme.

Je suis certain que le Chapitre général, également grâce à la relecture attentive de votre histoire, constituera un moment favorable pour amener toute la Famille des Soeurs de Saint-Jean-Baptiste et de Sainte-Catherine de Sienne à accomplir un nouveau pas en avant, en adaptant la Règle de vie originelle aux nouvelles exigences de notre temps, sans rien trahir de sa substance.

3. Ayez tout d'abord soin de préserver la "communion", élément central et, dans le même temps, synthèse de votre charisme. C'est précisément au début de la Règle que votre Fondatrice a voulu placer l'engagement de la communion: "Elles doivent vivre en communion, en toute chose" (art. 1 RP). Ce "toute chose" souligne l'appartenance généreuse de la personne à la communauté religieuse. Il signifie dans le même temps que les activités ne doivent jamais être le fruit de choix individuels, mais le témoignage du souffle d'une entente communautaire constante.

Cette caractéristique particulière de votre charisme répond bien à l'une des priorités de la nouvelle évangélisation, que j'ai voulu indiquer dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, c'est-à-dire celle de "faire de l'Eglise la maison et l'école de la communion" (n. 43). J'ai écrit à ce propos: "Avant de programmer des initiatives concrètes, il faut promouvoir une spiritualité de la communion, en la faisant ressortir comme principe éducatif" (ibid.). C'est vrai: le service apostolique, dans lequel resplendit la gloire de Dieu, naît de la communion réellement vécue.

Cette perspective engage les membres de l'Institut à mettre les Constitutions à jour, en faisant preuve d'un discernement attentif et en se référant constamment à la volonté de la Fondatrice, animés par son même désir de collaborer avec la "Sainte OEuvre de la plus grande Gloire de Dieu, qui consiste dans le bien particulier et universel des âmes rachetées par le très précieux sang de Jésus".

Aimer Dieu et l'Eglise: c'est à cet idéal, qui fut celui de Medea Ghiglino Patellani, que ses filles ne manqueront pas d'inspirer leur service éducatif, en faisant sans cesse référence au principe pédagogique fondamental de l'unité de la personne humaine. Ainsi, fidèles au charisme d'origine et dociles à l'action de l'Esprit Saint, elles sauront répondre aux défis du moment historique actuel par des choix missionnaires ouverts aux "signes des temps".

4. Révérende Mère, alors que je rends grâce au Seigneur pour l'oeuvre généreuse que cette Congrégation accomplit dans l'Eglise et dans la société, je prie afin que le Chapitre général soit une occasion providentielle pour une vaste relance, tout en persévérant, malgré les difficultés du temps présent, sur le chemin entrepris avec une pleine confiance dans la Divine Providence.

Que Marie, Etoile de la nouvelle évangélisation, vous accompagne, Révérende Mère, ainsi que toutes vos consoeurs, et qu'elle obtienne de son Divin Fils pour chacune les grâces nécessaires. Avec ces sentiments, alors que j'implore l'abondance des dons célestes sur les travaux du Chapitre, je vous donne de tout coeur, ainsi qu'aux soeurs capitulaires et à toute la Congrégation, ma Bénédiction apostolique propitiatoire.

De Castel Gandolfo, le 11 juillet 2002

JEAN-PAUL II

top